Skip to main content

Pacioretty : La balle est dans le camp du CH

Le capitaine a exprimé sa volonté de s'entendre à long terme, mais il n'a pas eu de discussions en ce sens avec l'organisation

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BROSSARD - Max Pacioretty serait prêt à amorcer la prochaine saison - la dernière de son contrat de six ans - sans s'être entendu sur les termes d'une prolongation avec les Canadiens.

Mais il est bien conscient que ce ne serait pas la situation idéale, ni pour lui ni pour l'organisation.

Dans un marché comme celui de Montréal, où il est déjà au coeur de rumeurs de transactions, la situation ferait beaucoup jaser.

« Ce ne serait pas le plan idéal pour l'équipe dans la position dans laquelle elle se retrouve, a-t-il fait valoir, lundi, lors du bilan de l'équipe. L'organisation ne veut pas risquer de perdre un joueur pour rien. C'est comme ça que ça fonctionne. Mais je serais prêt à le faire.

« L'organisation sait que je veux rester ici. J'ai exprimé mon amour pour la ville, pour l'équipe et pour la concession à plusieurs occasions. Je serais surpris qu'ils ne le sachent pas. »

Il est clair, dans ce dossier, que la balle est dans le camp du directeur général Marc Bergevin. Les deux parties n'ont cependant eu aucune discussion quant à une éventuelle prolongation de contrat et on se souvient que Pacioretty a été au coeur des rumeurs de transactions à la dernière date limite.

Le capitaine de 29 ans n'a d'ailleurs pas voulu répondre lorsqu'on lui a demandé si l'état-major de l'équipe s'était engagé envers lui. À certains moments de son point de presse d'une vingtaine de minutes, Pacioretty semblait même s'être résigné à son sort.

« Je dois trouver des réponses et l'équipe aussi, a-t-il expliqué. Est-ce que la solution est d'échanger des joueurs ou de faire d'autres transactions? Je ne peux pas contrôler ça. Je joue au hockey dans la LNH alors je ne dois pas commencer à m'inquiéter et à ne pas me concentrer sur ce qui est important dans la vie. Ce serait injuste pour ma famille.

« J'approche chaque jour en tant que père et en tant que mari et je vais prendre une petite pause de hockey cet été. Ce qui arrivera arrivera. J'imagine que je suis prêt pour ça. »

Avec une maigre récolte de 17 buts - son plus bas total depuis la saison écourtée 2012-13 - et 20 mentions d'aide en 64 rencontres, Pacioretty s'est retrouvé sous le feu des critiques plus souvent qu'à son tour cette saison.

« C'était une année difficile pour l'équipe et pour moi-même et j'en accepte la responsabilité, a-t-il reconnu. Je ne me servirai jamais d'excuses. Je sais ce que j'ai offert cette année et c'était mauvais. Ça ne m'était jamais arrivé avant à cette échelle. »

Un Canadien pour la vie?

Même si cette possibilité semble peu probable au moment d'écrire ces lignes, Pacioretty a évoqué son désir de demeurer un membre de l'organisation des Canadiens jusqu'à la fin de sa carrière en plus de s'établir à Montréal avec sa famille pour de nombreuses années.

« J'aime jouer à Montréal, j'en retire beaucoup de fierté, a-t-il commenté. J'ai connu beaucoup de succès ici et j'en suis très fier. Idéalement, ce que je veux, c'est d'être un Canadien pour la vie, mais nous savons que les choses ne sont pas idéales en ce moment. Évidemment, les choses vont changer, je ne sais pas quoi, mais nous allons voir ce qui va se produire. »

Le bilan en vrac

- Andrew Shaw a subi une blessure au genou lorsqu'il a été frappé par Greg Pateryn, des Stars, le 13 mars. Il n'a pas voulu révéler la nature de la blessure, mais il passera sous le bistouri mardi prochain. Il a assuré qu'il sera prêt pour le début de la prochaine saison.

Sur le même jeu, Shaw a confirmé qu'il avait subi une autre commotion cérébrale. Il a consulté un médecin spécialiste des commotions pour s'assurer qu'il n'était pas dangereux pour lui de continuer à jouer au hockey. Il a reçu le feu vert et il a ajouté qu'il ne changerait pas son style de jeu.

- Carey Price est convaincu que les Canadiens seront en mesure de rebondir, la saison prochaine. Tout est une question de repartir à zéro mentalement selon lui.

« Je ne suis pas inquiet du futur de cette équipe, a-t-il déclaré. Nous avons simplement eu une mauvaise année et beaucoup de performances en deçà des attentes, y compris moi. Mais l'an prochain, c'est une nouvelle saison. »

- L'attaquant Jacob de la Rose représentera la Suède au Championnat mondial de la FIHG, au Danemark. Le patineur de 22 ans a récolté quatre buts et huit aides en 55 rencontres cette saison avec les Canadiens.

- Le Tricolore a accordé un contrat de recrue de deux ans à l'attaquant de 21 ans, Jake Evans. Le choix de septième ronde (207e au total) des Canadiens a récolté 13 buts et 33 aides en 40 rencontres avec l'Université Notre-Dame, cette saison.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.