Skip to main content

Nico Hischier démontre une maturité rare pour un joueur de son âge

Le joueur de centre suisse des Devils a montré qu'il pouvait apprendre rapidement de ses erreurs

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

NEWARK, New Jersey - Nico Hischier, le premier choix au total du repêchage 2017 de la LNH, aime être considéré comme un joueur capable d'apporter une contribution quand les Devils du New Jersey lui demandent de lancer l'attaque.

À son honneur, Hischier, âgé de 18 ans, parvient à la faire à titre de joueur de centre numéro un d'une équipe à la recherche de succès.

Les Devils, qui disputeront leur prochain match à domicile contre les Blue Jackets de Columbus vendredi (19 h (HE); FS-O, MSG+, NHL.TV), occupent le premier rang de la section Métropolitaine avec 36 points (16-7-4), et Hischier mène tous les joueurs de la cuvée 2017 avec 20 points (cinq buts), lui qui passe en moyenne 16:08 sur la glace par match.

Il figure au troisième rang parmi toutes les recrues de la LNH au chapitre des mentions d'aides, il est à égalité au quatrième rang pour les points et occupe le septième rang au chapitre des tirs vers le filet (59).

Il a également appris des leçons importantes sur la responsabilité en cours de route, démontrant une maturité bien supérieure à celle des autres jeunes de son âge.

« Chaque jour, tu apprends quelque chose de nouveau dans cette ligue, et c'est bon d'avoir des joueurs ici qui ont vécu les mêmes expériences que je vis maintenant, a affirmé Hischier. Il y a également des joueurs qui ont passé plusieurs saisons dans cette ligue et qui savent quoi faire dans certaines situations. Ils m'aident beaucoup. »

Quand Hischier a écopé d'une pénalité pour accrochage après seulement 45 secondes de jeu dans une défaite de 3-2 en prolongation contre les Oilers d'Edmonton le 9 novembre, il s'agissait du deuxième match de suite où le jeune Suisse a dû se rendre au cachot dans la première minute de la rencontre. Il avait été puni pour avoir fait trébucher à la 36e seconde d'une défaite de 3-1 contre les Blues de St. Louis deux soirs plus tôt.

Hischier a bien compris les conséquences de ses gestes.

« C'était simple parce que l'entraîneur [John Hynes] nous avait dit avant le match qu'il allait clouer au banc un joueur qui écopait d'une pénalité stupide, a expliqué Hischier. C'était la règle. Je savais quelles étaient les attentes et j'ai écopé d'une pénalité stupide, alors je savais que j'allais m'asseoir pendant un petit moment. »

Hischier n'est pas revenu sur la glace jusqu'à 9:37 de la première période, mais il a quand même établi une marque personnelle dans la LNH avec un temps d'utilisation de 21:18.

« Il veut être imputable de ses gestes comme tous les autres et je crois que cela en dit long sur sa maturité, sa compréhension et son souhait de faire partie d'une équipe gagnante et d'une ambiance gagnante, a mentionné Hynes. Les joueurs veulent de la discipline, ils ne veulent pas de doubles standards. Nous montrons des vidéos et nous discutons des règlements avec eux afin de leur montrer que c'est à eux de jouer de manière responsable. Sinon, je n'aurai qu'une option, et c'est de limiter leur temps de glace. »

Hischier n'a écopé que d'une pénalité mineure dans les 12 dernières parties depuis l'infraction contre les Oilers. Sa vitesse et sa créativité ont forcé l'adversaire à commettre 13 pénalités, le deuxième plus grand nombre parmi les recrues dans la LNH cette saison.

Le jeu de Hischier a également donné des raisons de sourire à Taylor Hall, qui en est à sa deuxième saison au New Jersey. Hall, qui joue à l'aile gauche de Hischier, mène les Devils avec 29 points (neuf buts) et 93 tirs au but en 27 rencontres.

« [Hischier] est très mûr et il a très bien géré la pression de jouer au centre, c'est probablement une chose à laquelle ni lui ni les entraîneurs ne s'attendaient, a dit Hall. Il affronte les meilleurs trios et les meilleures paires défensives adverses. À l'aube de la saison, tout le monde s'attendait à ce qu'ils le protègent de ces affrontements, mais ce n'est pas le cas. Il affronte les meilleurs joueurs chaque soir et il s'impose. On ne le reconnaît pas assez et c'est très rare qu'un jeune joueur le fasse. »

Hischier a bien fait malgré la pression associée au fait d'évoluer dans le top-6 pour une équipe qui ne s'est pas qualifiée aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis son passage en Finale de la Coupe Stanley 2012. Sa capacité à comprendre les concepts et à apprendre de ses erreurs l'aide beaucoup.

« Il y aura toujours des matchs où les choses ne vont pas en ta faveur, mais je les oublie et je tente de m'améliorer pour le prochain match », a dit Hischier.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.