Skip to main content

Morrow joue le rôle de héros des séries avec les Jets

Un rare but a placé le défenseur de Winnipeg dans une situation enviable en prévision du match numéro 2 contre le Wild

par Scott Billeck / Correspondant NHL.com

WINNIPEG - Entre la mise en jeu initiale et la fin du match, mercredi, le défenseur des Jets de Winnipeg Joe Morrow est passé de défenseur de profondeur acquis dans un échange avec les Canadiens de Montréal, le 26 février, à héros local.

C'est l'effet que tu obtiens quand tu marques le but de la victoire dans un gain de 3-2 contre le Wild du Minnesota dans le premier match de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest au Bell MTS Place et que tu donnes les devants 1-0 à ton équipe dans la série. Le match numéro 2 aura lieu à Winnipeg vendredi (19 h 30 HE, USA, SN, TVAS2, FS-N).

Pour Morrow, 25 ans, qui avait marqué huit buts pour trois équipes en quatre saisons, ç'a également signifié qu'il avait la capacité d'apprendre rapidement avec une nouvelle formation dans une nouvelle ville.

Cela implique d'apprendre à connaître le défenseur Dustin Byfuglien, qui a été le partenaire de Morrow depuis l'échange qui a envoyé à Montréal un choix de quatrième ronde au Repêchage 2018 de la LNH.

« Dès que j'ai été échangé ici, j'ai pu m'asseoir à côté de Byfuglien et apprendre quelle personne il est et de quelle façon il pense et fonctionne, a affirmé Morrow. Il joue un style de jeu plutôt risqué, ce qui fonctionne bien pour lui, car il est imposant (6 pieds 5 pouces, 260 livres), très talentueux et il crée beaucoup d'occasions en attaque. Il joue un style de jeu peu orthodoxe.

« J'ai appris à le connaître comme personne et j'ai réalisé que si je dois m'éloigner un peu du style que j'aime jouer pour que nous connaissions du succès, je vais le faire. C'est la raison pour laquelle on t'insère avec lui. C'est comme ça que je l'ai fait. »

Morrow a été le 23e choix du Repêchage 2011 par les Penguins de Pittsburgh, mais il n'a jamais joué pour eux. Il a été échangé aux Stars de Dallas le 24 mars 2013 et, trois mois plus tard, il est passé aux Bruins de Boston. Il a disputé 65 matchs en trois saisons avec Boston.

Il a signé avec les Canadiens comme joueur autonome le 1er juillet 2017 avant d'être acquis par les Jets.

« Est-ce que je crois au karma et à essayer d'être une bonne personne pour un jour être récompensé? Oui, absolument, a dit Morrow. Ma carrière dans la LNH a été une montagne russe jusqu'à maintenant. Le fait d'avoir une soirée Cendrillon - et je ne sais même pas si on peut appeler ça comme ça - ça permet de bien se sentir. Ça fait disparaître tous les mauvais moments où tu as dû te battre très fort pour obtenir une occasion. Ça te permet d'en profiter devant une foule comme celle-ci et dans une ville comme ici. »

Son partenaire à la ligne bleue, Byfuglien, a remarqué.

« Il garde le jeu plutôt simple, a noté Byfuglien. Si tu lui parles beaucoup, tu verras qu'il sait très bien lire le jeu. »

Avec les absences des défenseurs Toby Enstrom (bas du corps) et Dmitry Kulikov (dos), Morrow a été une acquisition clé et il développe une bonne chimie avec Byfuglien.

« Avec plusieurs blessés dans notre alignement, il a été capable de s'imposer et de jouer un rôle qui lui va un peu mieux », a mentionné l'attaquant des Jets Blake Wheeler. « Un rôle un peu plus offensif avec Dustin Byfuglien. Il bouge très bien la rondelle. Tu peux voir que sa confiance a augmenté lorsqu'il a commencé à jouer avec Byfuglien et il a commencé à créer de beaux jeux. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.