Skip to main content

Mise à jour 2018-19 : Jets de Winnipeg

Misant sur une formation solide à toutes les positions, les Jets ont opté pour le statu quo durant la saison morte

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Jets de Winnipeg.

Après avoir connu la meilleure campagne de leur histoire, les Jets ont entamé la saison morte avec une philosophie bien précise : la stabilité.

Winnipeg a établi des records au chapitre des victoires (50) et des points (114) dans l'histoire des Jets et des Thrashers d'Atlanta l'année dernière. Au terme de cette saison exceptionnelle, les Jets ont connu un long parcours en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, éliminant notamment les gagnants du trophée des Présidents, les Predators de Nashville, avant de s'incliner en cinq matchs en finale de l'Association de l'Ouest contre les surprenants Golden Knights de Vegas.

Les Jets misent toutefois sur une formation bâtie pour veiller tard, tant en attaque qu'en défensive, et c'est ce qui a incité le directeur général Kevin Cheveldayoff à opter pour le statu quo lors des dernières semaines.

Pas de doute, Winnipeg entamera la saison 2018-19 comme l'une des équipes favorites dans l'Ouest.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

Fiche 2017-18 : 52-20-10, 114 points
Meilleur buteur : Patrik Laine (44)
Meilleur passeur : Blake Wheeler (68)
Meilleur pointeur : Wheeler (91)

Les arrivées

Laurent Brossoit (G)

On comprend vite que Cheveldayoff est à l'aise avec la formation qu'il a sous la main lorsque le gardien Laurent Brossoit est la seule acquisition « de taille » réalisée par les Jets durant la saison morte. Il occupera le rôle d'auxiliaire derrière Connor Hellebuyck, qui a d'ailleurs signé un contrat de six ans d'une valeur de 37 millions de dollars le 12 juillet. Brossoit débarque à Winnipeg après cinq saisons dans l'organisation des Oilers d'Edmonton. Il prend la place du gardien Steve Mason, qui a quitté les Jets dans une transaction qui l'a fait passer, en compagnie de l'attaquant Joel Armia, aux Canadiens de Montréal.

Video: EDM@TOR: Brossoit effectue deux arrêts importants

Les départs

Paul Stastny (A)
Joel Armia (A)
Shawn Matthias (A)
Matt Hendricks (A)
Toby Enstrom (D)
Steve Mason (G)

Le centre Paul Stastny constitue la plus grosse perte des Jets, lui qui a signé un contrat de trois ans avec les Golden Knights le 1er juillet. Il est vrai que Stastny a été d'une aide précieuse en séries pour les Jets, amassant 15 points (six buts, neuf passes) en 17 matchs, mais il s'est amené seulement lors de la date limite des transactions, le 26 février. Les Jets ont démontré qu'ils peuvent connaître du succès sans Stastny, comme en fait foi leur excellent dossier de 37-16-9 avant son arrivée. L'équipe possède le talent et la profondeur pour combler son départ ainsi que celui d'autres joueurs de soutien.

MISES À JOUR 2018-19 : St. Louis | Tampa Bay | Toronto | Vancouver | Vegas

Ils cognent à la porte

Nic Petan (A)
Jack Roslovic (A)
Brendan Lemieux (A)
Tucker Poolman (D)
Sami Niku (D)

À l'attaque, les deux premiers trios des Jets sont pratiquement coulés dans le béton et il serait surprenant qu'un nouveau visage s'y installe. Les débouchés au sein de la formation se situent plutôt sur les deux dernières lignes. Après deux saisons complètes avec le Moose du Manitoba, le club-école des Jets, l'attaquant Brendan Lemieux, âgé de 22 ans, pourrait faire sa place dans la LNH, surtout si Winnipeg est à la recherche d'un peu de papier sablé. L'attaquant Nic Petan en est un autre qui pourrait s'établir pour de bon à Winnipeg. Âgé de 23 ans, il a déjà disputé 95 rencontres dans la LNH sans jamais toutefois y passer une saison complète.

En défensive, Tucker Poolman a conclu la saison avec les Jets et il devrait obtenir un poste régulier en 2018-19.

Video: WPG@STL: Petan profite d'un revirement

Les besoins

Winnipeg n'a aucun besoin urgent à combler. Cela dit, la défensive des Jets a été affligée par des blessures durant toute la saison dernière et l'arrivée d'un vétéran à la ligne bleue pourrait être salutaire si l'infirmerie devait déborder et que certains jeunes devaient connaître des difficultés.

Pour la première fois depuis qu'il est à Winnipeg, le gardien Hellebuyck n'a pas un adjoint capable de lui mettre la pression. Il sera intéressant de voir si Brossoit saura être efficace comme gardien auxiliaire.

Formation projetée 2018-19

Kyle Connor -- Mark Scheifele -- Blake Wheeler
Nikolaj Ehlers -- Bryan Little -- Patrik Laine
Mathieu Perreault -- Adam Lowry -- Jack Roslovic
Brandon Tanev -- Andrew Copp -- Marko Dano

Dustin Byfuglien -- Tyler Myers
Dmitry Kulikov -- Jacob Trouba
Josh Morrissey -- Tucker Poolman

Connor Hellebuyck
Laurent Brossoit

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.