Skip to main content

Mise à jour 2018-19 : Canucks de Vancouver

L'inévitable reconstruction qui allait suivre le départ des Sedin est bien amorcée chez les Canucks, qui entament un nouveau chapitre de leur histoire

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Canucks de Vancouver.

Une page de l'histoire des Canucks est tournée maintenant que les jumeaux Daniel et Henrik Sedin ont pris leur retraite. On entame une période de transition à Vancouver en faisant place à la relève.

L'inévitable reconstruction qui allait suivre le départ des Sedin est déjà bien amorcée et quelques espoirs des Canucks pourraient venir se greffer au noyau de joueurs déjà en place, composé notamment du centre Bo Horvat et de l'attaquant Brock Boeser.

À la première saison de l'entraîneur Travis Green derrière le banc des Canucks, l'équipe a terminé au 26e rang de la Ligue, marquant seulement 218 buts, ce qui les placent pour la 27e place à ce chapitre dans la LNH. La patience est donc de mise à Vancouver, et c'est pourquoi l'équipe n'a pas fait de coup d'éclat durant la saison morte.

Après tout, on ne remplacera pas les deux meilleurs joueurs de l'histoire de la concession en claquant des doigts.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

Fiche 2017-18 : 31-40-11, 73 points
Meilleur buteur : Brock Boeser (29)
Meilleur passeur : Henrik Sedin (47)
Meilleur pointeur : Daniel Sedin, Boeser (55)

Les arrivées

Jay Beagle (A)
Antoine Roussel (A)
Tim Schaller (A)

À la lumière des acquisitions des Canucks durant la saison morte, il semble clair qu'on veut laisser la porte grande ouverte aux jeunes joueurs de l'organisation pour occuper des rôles de premier plan au sein de l'équipe. Les attaquants Jay Beagle et Antoine Roussel apporteront une dose d'expérience et de caractère en plus d'améliorer l'équipe sur les deux derniers trios.

MISES À JOUR 2018-19 : Pittsburgh | San Jose | St. Louis | Tampa Bay | Toronto

Les départs

Daniel Sedin (A)
Henrik Sedin (A)

Les deux frères ont disputé plus de 1000 matchs et récolté plus de 1000 points (Henrik, 1070; Daniel, 1041) en 17 saisons dans la LNH, toutes passées avec les Canucks. Leur départ laisse un trou béant sur les deux premiers trios de l'équipe. À 37 ans, Daniel et Henrik ont respectivement conclu la saison aux deuxième et troisième rangs de l'équipe au chapitre des points (55-50). Il faudra un peu de temps pour remplacer leur apport offensif, mais les Canucks ont la relève pour y parvenir.

Video: VAN@EDM: Les Oilers rendent hommage aux Sedin

Ils cognent à la porte

Elias Pettersson (A)
Jonathan Dahlen (A)
Adam Gaudette (A)
Olli Juolevi (D)
Thatcher Demko (G)

Le départ des Sedin crée de la place sur le top-6, notamment au poste de centre derrière Bo Horvat, et les Canucks comptent justement sur un espoir formidable à cette position : Elias Pettersson. Avec 56 points (24 buts, 32 passes) en 44 matchs avec Vaxjo dans la Ligue élite de Suède (SHL) la saison dernière, il est devenu le joueur de moins de 20 ans le plus productif de l'histoire de la SHL. Une place dans le vestiaire de Vancouver semble l'attendre et la direction de l'équipe a déjà indiqué qu'il aurait l'occasion de se battre pour un poste au camp d'entraînement. 

Le duo de gardiens formé de Jacob Markstrom et d'Anders Nilsson a déçu à Vancouver. On pourrait donc être tenté de donner une chance à Thatcher Demko afin de voir de quel bois se chauffe le cerbère de 22 ans, qui a déjà deux saisons complètes dans la Ligue américaine derrière la cravate.

Video: VAN@CGY: Demko vole Backlund de la mitaine

Les besoins

On l'a dit : les Canucks auront besoin de marquer des buts. Boeser est un dangereux franc-tireur, mais l'arrivée d'un autre ailier capable de remplir le filet et d'évoluer sur les deux premiers trios de l'équipe serait profitable pour les Canucks. 

Vancouver a accordé le cinquième plus grand total de buts (264) la saison dernière, à égalité avec les Canadiens de Montréal. Les mauvaises performances de Markstrom et de Nilsson devant le filet expliquent en grande partie cette situation, mais l'arrivée d'un arrière à caractère défensif ne ferait pas de tort en attendant l'émergence de Juolevi et du plus récent premier choix de l'équipe, Quintin Hughes.

Formation projetée 2018-19

Sven Baertschi -- Bo Horvat -- Brock Boeser
Adam Gaudette -- Elias Pettersson -- Loui Eriksson
Markus Granlund -- Brandon Sutter -- Sam Gagner
Antoine Roussel -- Jay Beagle -- Jake Virtanen

Alexander Edler -- Christopher Tanev
Michael Del Zotto -- Erik Gudbranson
Ben Hutton -- Troy Stecher

Jacob Markstrom
Anders Nilsson

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.