Skip to main content

Match catastrophe des Canadiens

L'entraîneur Claude Julien n'était pas de bonne humeur après l'effondrement inacceptable de son équipe

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Impardonnable, inacceptable, inadmissible… Peu importe le qualificatif, sachez que Claude Julien est d'accord avec celui de votre choix. À l'instar de ses troupiers, l'entraîneur des Canadiens de Montréal a avalé de travers l'effondrement de l'équipe face aux Rangers de New York, samedi.

« Je sais que c'est arrivé à une équipe cette semaine de laisser filer une avance de quatre buts, les Panthers de la Floride sont venus de l'arrière, mais ce n'est pas plus acceptable », a-t-il maugréé, au terme de la soirée catastrophe au Centre Bell.

C'était déjà la cinquième fois cette saison dans la LNH qu'une équipe couronnait une remontée victorieuse après avoir tiré de l'arrière par quatre buts. Ça égale le record de la LNH pour toute une saison, établi en 1983-84 et répété en 1985-86.

À LIRE AUSSI : Stupéfaction au Centre BellLemieux s'est souvenu des leçons de Patrick Roy

« Les Rangers étaient affamés, même s'ils avaient joué vendredi (à Ottawa, défaite de 4-1 face aux Sénateurs), a fait remarquer Julien. C'est une raison de plus pour qualifier notre performance d'inacceptable. Après trois matchs sans victoire, nous aurions dû nous montrer affamés au point de ne pas laisser aller les choses. »

La série d'insuccès a atteint quatre rencontres (0-2-2) et, si Julien avait identifié le manque de finition à l'attaque pour les trois premiers matchs, il tempêtait contre le jeu défensif de l'équipe, samedi.

« Dans les trois matchs précédents, nous ne pouvions pas acheter de but et nous étions possiblement la meilleure équipe des deux, a-t-il noté. Ce soir, c'est différent. Nous avons marqué des buts, nous menions 4-0 et nous avons commencé à jouer avec nonchalance.

« Après la première période, a-t-il continué, j'ai dit aux gars que l'unique raison pour laquelle nous avions l'avance 3-0, c'est parce que nous avions saisi nos chances à l'attaque et que les Rangers ne l'ont pas fait. Nous n'avons pas dominé le premier vingt, les Rangers l'ont dominé. Ils se sont présentés pour jouer.

« Nous étions animés du sentiment d'urgence à l'attaque, mais ce n'était pas le cas en défense. Nous avons été nonchalants », a-t-il répété.

Julien a admis que l'absence des attaquants Jonathan Drouin et Paul Byron est ressentie et il souhaiterait voir des joueurs élever leur niveau de jeu.

Video: NYR@MTL: Trouba décoche un tir qui dévie devant

« Le premier était notre meilleur marqueur au moment de se blesser et le second est un très rapide patineur, un gars expérimenté qui met nos adversaires sur les talons. Nous espérons dans ce temps-là que des joueurs prennent la relève. Il y en a qui le font, mais il y a des joueurs qui en ont arraché ce soir.

« Le trio de Max Domi a très bien fait les choses, mais nous avons besoin de plus d'autres joueurs. Certains sont appelés à s'acquitter de tâches plus importantes et d'autres se voient offrir une occasion de se mettre en valeur. »

Julien a cité en guise d'exemple le jeune Finlandais Jesperi Kotkaniemi. Il a relevé l'erreur que Kotkaniemi a commise sur la séquence du but gagnant de Jacob Trouba.

« On a à faire avec un jeune joueur. Il n'est âgé que de 19 ans. Il commet un dégagement illégal et il perd la mise au jeu subséquente dans notre territoire de façon nette et la rondelle se retrouve dans le filet. C'est une erreur coûteuse, il doit apprendre malgré son jeune âge. Je ne veux pas m'en prendre à lui parce qu'il n'est pas à blâmer pour la défaite. Nous devons être meilleurs en défense et pour enrayer des jeux de l'adversaire. Nos replis doivent être meilleurs. Nous ne pouvons pas rester immobiles profondément en zone adverse quand l'autre équipe amorce sa relance.

« Notre plus grande lacune ce soir a été notre jeu sans la rondelle », a tranché Julien, qui verra à remédier à la situation au retour du Tricolore à l'entraînement, lundi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.