Skip to main content

Les trois premiers choix seront déterminés à la loterie du repêchage

Les Sabres ont 18,5 pour cent des chances de s'emparer de la première sélection au repêchage 2018 de la LNH à Dallas

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

Rasmus Dahlin, un défenseur de Frolunda dans la Ligue suédoise de hockey et le choix no 1 prévu au repêchage 2018 de la LNH, devrait apprendre sa future destination samedi, alors que la loterie du repêchage de la LNH aura lieu.

La loterie déterminera les équipes qui recevront les trois premiers choix au repêchage, qui aura lieu le 22 et 23 juin au American Airlines Center de Dallas. La loterie comprendra trois tirages au sort. Le premier d'entre eux déterminera l'identité de l'équipe qui possédera le premier choix au repêchage 2018, le deuxième déterminera l'identité de l'équipe qui possédera le deuxième choix et le troisième déterminera l'identité de l'équipe qui possédera le troisième choix. Les 12 équipes qui ne remportent pas un des trois premiers choix dans la loterie obtiendront les sélections numéro 4 à 15, selon l'ordre croissant des points obtenus par chacune en saison régulière.

Les choix no 15 à 4 seront annoncés lors de la loterie du repêchage de la LNH samedi (19 h 30; TVAS, CBC, NBC). Les trois premières sélections seront dévoilées pendant le deuxième entracte du match no 2 dans l'Association de l'Ouest opposant les Sharks de San Jose aux Golden Knights de Vegas (20h H.E.; TVAS, CBC, SN, NBC).

Les 16 derniers choix seront déterminés à la conclusion des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Voici cinq questions en vue de la loterie du repêchage:

1. Quelles équipes ont les meilleures chances de gagner la loterie?

Les Sabres de Buffalo ont 18,5 pour cent des chances de s'emparer du choix no 1 après avoir fini la saison avec le moins de points (62) dans la LNH. La dernière fois que Buffalo a eu le premier choix au repêchage remonte à 1987, alors que les Sabres ont sélectionné l'attaquant Pierre Turgeon.

Les Sénateurs d'Ottawa ont conclu la saison avec le deuxième pire total de points (67) et ont donc 13,5 pour cent des chances à gagner le gros lot. Les Sénateurs ont eu la première sélection au repêchage à trois reprises, ayant choisi l'attaquant Alexandre Daigle en 1993, le défenseur Bryan Berard en 1995 et le défenseur Chris Phillips en 1996.

Les Coyotes de l'Arizona ont les troisièmes meilleures chances à 11,5 pour cent, suivis par les Canadiens de Montréal (9,5 pour cent), les Red Wings de Detroit (8,5 pour cent), les Canucks de Vancouver (7,5 pour cent), les Blackhawks de Chicago (6,5 pour cent), les Rangers de New York (6,0 pour cent), les Oilers d'Edmonton (5,0 pour cent), les Islanders de New York (3,5), les Hurricanes de la Caroline (3,0 pour cent), les Islanders à nouveau grâce à un choix acquis des Flames de Calgary (2,5 pour cent), les Stars de Dallas (2,0 pour cent), les Blues de St. Louis (1,5 pour cent) et les Panthers de la Floride (1,0 pour cent).

2. Les partisans des Sabres devraient-ils être confiants de voir leur équipe obtenir le premier choix?

Si l'histoire nous donne une indication, pas vraiment.

Des six dernières loteries du repêchage, l'équipe qui a fini au dernier rang du classement général n'a remporté le premier choix qu'une seule fois. Cela est arrivé en 2016, quand les Maple Leafs de Toronto, avec 20,0 pour cent des chances, ont reçu l'honneur de sélectionner le joueur de centre Auston Matthews avec le tout premer choix.

Les Sabres ont terminé les saisons 2013-14 et 2014-15 avec la pire fiche dans la LNH, mais les Panthers (Aaron Ekblad, 2014) et les Oilers (Connor McDavid, 2015) ont arraché le premier choix dans les loteries suivantes. Le premier choix au total a été remporté par l'équipe ayant le moins de points dans le classement général seulement sept fois lors des 23 derniers tirages.

3. Qui sont les espoirs qui devraient être repêchés avec ces trois premiers choix?

Dahlin, un défenseur gaucher de 6 pieds 2 pouces et 181 livres, se trouve au sommet de la liste des espoirs internationaux admissibles au repêchage 2018, selon le Bureau central de dépistage. Il pourrait devenir le premier Suédois à être sélectionné au premier rang depuis Mats Sundin par les Nordiques de Québec en 1989.

Dahlin a enregistré 20 points (sept buts), un différentiel de plus-4, 30 mises en échec, 36 tirs bloqués et 84 tirs vers le filet en 41 matchs dans la Ligue suédoise. Dahlin a également été nommé le meilleur défenseur lors du Championnat mondial junior 2018 de la FIHG après avoir affiché six aides et un différentiel de plus-7 en sept parties, aidant la Suède à remporter la médaille d'argent.

À LIRE: Sept choses à retenir des listes finales du Bureau de dépistage

L'ailier droit Andrei Svechnikov (6 pieds 2 pouces, 188 livres) des Colts de Barrie, dans la Ligue de hockey de l'Ontario, pourrait être le deuxième joueur sélectionné. Svechnikov, qui mène la liste des espoirs nord-américains sur la liste du Bureau central de dépistage, a amassé 72 points (40 buts), 174 tirs vers le filet et un différentiel de plus-26 en 44 matchs. Cela inclut une séquence de 58 points (30 buts) en 34 parties après être revenu au jeu, le 8 décembre, après une blessure à la main qui l'avait contraint à rater 17 matchs.

D'autres joueurs qui pourraient être parmi les cinq premiers choix sont l'ailier gauche Brady Tkachuk (6-3, 196) de l'Université de Boston dans l'association Hockey East, l'ailier droit Filip Zadina (6-0, 195) des Mooseheads d'Halifax dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le défenseur Evan Bouchard (6-2, 193) des Knights de London (OHL), le défenseur Noah Dobson (6-3, 180) du Titan d'Acadie-Bathurst (LHJMQ), le défenseur Quinn Hughes (5-9, 170) de l'Université du Michigan dans l'association Big-10, et le défenseur Adam Boqvist (5-11, 168) de Byrnas dans la Ligue suédoise junior.

4. Quelle est la profondeur de la cuvée 2018?

Le directeur du Bureau central de dépistage Dan Marr a affirmé que le noyau de talent parmi les défenseurs n'est pas du tout limité à Dahlin.

« Le succès des défenseurs intelligents et talentueux dans la LNH a créé l'occasion pour d'autres défenseurs d'être considérés comme étant de hauts choix au repêchage, a dit Marr. Cette année, il y a une grande variété de défenseurs de différentes tailles et de différents styles qui ont tous le talent et les habiletés nécessaires pour avoir du succès au niveau de la LNH, que ce soit comme défenseur du top-4 ou dans un rôle dans le troisième duo. »

5. Qu'est-ce que l'avenir réserve aux espoirs à la suite de la conclusion de la loterie?

La séance d'évaluation de la LNH (Combine), qui accueillera les 104 meilleurs espoirs européens et nord-américains admissibles au repêchage, aura lieu au KeyBank Center et au HarborCenter à Buffalo du 27 mai au 2 juin. Les 31 équipes auront l'occasion de passer des entrevues avec les joueurs et de revoir leur fiche médicale. La journée des tests physiques aura lieu le 2 juin.

« La séance d'évaluation offre aux clubs de la LNH l'occasion de réaliser des entrevues avec les espoirs, et ces entretiens confirment souvent ce que l'équipe sait déjà à propos d'un joueur et de ses aptitudes, a expliqué Marr. Mais cela leur offre également une connaissance plus approfondie de la personnalité et du caractère du joueur qui ne se manifestent toujours pas sur la glace. Ces entrevues aident les équipes à solidifier leur intérêt envers un certain joueur. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.