Skip to main content

Les Stars au deuxième tour grâce à leur gardien et leur premier trio

L'infériorité numérique et l'apport des jeunes joueurs ont aussi été importants dans leur victoire en six matchs contre les Predators

par Tracey Myers @Tramyers_NHL / Journaliste NHL.com

DALLAS - Les Stars de Dallas ont avancé en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2016 en éliminant les Predators de Nashville en six matchs en première ronde de l'Association de l'Ouest.

Le défenseur des Stars John Klingberg a inscrit son premier but des séries éliminatoires à 17:02 de la prolongation pour venir à bout des Predators 2-1 dans le match no 6 disputé au American Airlines Center lundi.

À LIRE : Cinq raisons qui expliquent la défaite des Predators | Klingberg envoie Nashville en vacances

Les Stars vont affronter les Blues de St. Louis en deuxième ronde. 

Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi les Stars ont avancé au deuxième tour :

 

1. Fantastique Bishop

Les Stars ont marqué 209 buts en saison régulière, le plus faible total parmi toutes les équipes qui ont participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, alors le rendement du gardien Ben Bishop allait représenter un élément-clé. Il n'a pas déçu, avec un dossier de 4-2, une moyenne de buts alloués de 1,90 et un pourcentage d'arrêts de ,945. Il a réalisé 47 arrêts dans le match no 6.

« Je crois que notre meilleur joueur a encore une fois été [Bishop], sans aucun doute, a déclaré Klingberg. Il nous garde toujours dans le match. »

Video: NSH@DAL, #6: Bishop ferme la porte à Granlund

 

Bishop a repris là où il a laissé en saison régulière, alors qu'il a compilé une fiche de 27-15-2 avec une moyenne de 1,98 et un taux d'efficacité de ,934, ce qui lui a valu une nomination pour le trophée Vézina.

 

2. Le premier trio s'enflamme

Les trois membres du premier trio des Stars, Jamie Benn (un but, cinq passes), Tyler Seguin (deux buts, quatre passes) et Alexander Radulov (quatre buts, deux passes), ont tous récolté six points dans cette série. Leur meilleure performance a eu lieu dans le match no 5, alors qu'ils ont amassé un total combiné de sept points (trois buts, quatre passes) dans un gain de 5-3 des Stars sur les Predators au Bridgestone Arena.

« Notre trio est avant tout basé sur le travail et la détermination, a expliqué Seguin. Nous avons évidemment des aptitudes et du talent, mais lorsque nous travaillons fort, nous savons que nous pouvons affronter n'importe qui. »

Video: DAL@NSH, #5: Radulov complète un beau jeu de passes

 

3. Infériorité numérique efficace

Le jeu de puissance des Predators a occupé le dernier rang de la LNH en saison régulière (12,9 pour cent) et les Stars se sont assurés qu'il ne fasse pas de dommage, écoulant avec succès leurs 15 infériorités numériques au cours de la série.

« Lorsque votre jeu à court d'un homme est bon, votre gardien fait bien et vos joueurs se sacrifient, et par sacrifice, je veux dire qu'ils sont prêts à manger les rondelles, a imagé l'entraîneur de Dallas Jim Montgomery. Je ne sais pas combien de rondelles [les défenseurs Ben] Lovejoy, Esa [Lindell] et [Roman] Polak ont bloquées, mais nos attaquants ont fait de même. Ils travaillent tout simplement bien ensemble. »

 

4. Le trio défensif fait le travail

Le troisième trio des Stars formé de Blake Comeau, Radek Faksa et Andrew Cogliano a eu comme mission de stopper le premier trio des Predators composé de Filip Forsberg, Ryan Johansen et Viktor Arvidsson. Ils peuvent dire mission accomplie.

Forsberg (un but, une passe), Johansen (un but, une passe) et Arvidsson (aucun point) ont amassé un total de quatre points en six parties. Ces trois mêmes joueurs ont récolté 162 points (76 buts, 86 passes) en saison régulière.

En plus d'exceller défensivement, Faksa a mis la table pour le but de Comeau, son premier des séries, à 5:20 de la deuxième période du match no 6.

 

5. Les jeunes se démarquent

Les jeunes joueurs des Stars expliquent en grande partie pourquoi Dallas se retrouve au tour suivant.

Le défenseur Miro Heiskanen a obtenu un but et une passe dans le match no 1, et l'arrière de 19 ans a fait preuve de beaucoup de calme tout au long de la série. L'attaquant de 23 ans Jason Dickinson a marqué deux fois dans le match no 5, tandis que Roope Hintz, âgé de 22 ans, a amassé trois points (deux buts, une passe) en six matchs.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.