Skip to main content

Les Sharks viennent de l'arrière pour remporter le septième match

Goodrow marque le but gagnant après un formidable retour de quatre buts lors d'un avantage numérique en 3e période

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

SAN JOSE -- Barclay Goodrow a marqué à 18:19 de la première période de prolongation pour procurer une victoire de 5-4 aux Sharks de San Jose sur les Golden Knights de Vegas lors du match numéro sept de leur affrontement de première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, au SAP Center.

San Jose a remporté les trois derniers matchs de la série, incluant un triomphe en deuxième prolongation lors de la sixième partie, pour remporter la série quatre de sept 4-3.

San Jose fera face à l'Avalanche du Colorado à compter de vendredi lors de la deuxième ronde des séries.

Goodrow a accepté une passe d'Erik Karlsson et a coupé au filet en provenance du flanc droit pour déjouer Marc-André Fleury et donner la victoire aux siens.

« J'ai vu Erik avec la rondelle au centre de la patinoire, a mentionné Goodrow. Je venais juste de sauter sur la glace et j'ai vu que le défenseur était presque immobile. Je me suis dit que je pouvais le battre de vitesse. Erik est un excellent joueur. Il est capable de faire de bons jeux. Je me suis dit que si je pouvais me rendre du côté éloigné de Fleury que j'avais une chance de le déjouer. »

Jonathan Marchessault avait créé l'égalité 4-4 avec seulement 47 secondes à faire à la troisième période après avoir vu les Sharks combler un retard de 3-0 avec quatre buts en 4:01 lors d'un avantage numérique de cinq minutes.

« Cette défaite fait mal, a avoué Max Pacioretty. Nous pensions avoir assez bien joué pour gagner la série. Parfois, un bond chanceux peut faire la différence en séries. Il va falloir du temps pour digérer cette défaite. »

Logan Couture a marqué deux buts pour les Sharks, Tomas Hertl et Kevin Labanc ont aussi touché la cible lors de cette pénalité majeure imposée à Cody Eakin pour un double-échec sur le capitaine des Sharks Joe Pavelski à 9:13 de la troisième période.

Labanc, qui a aussi amassé trois passes, a marqué le but qui donnait les devants 4-3 à San Jose avec 6:19 à faire. Couture avait créé l'égalité 3-3 avec son deuxième but du match alors qu'il y avait 7:07 à faire au dernier engagement.

« C'est le meilleur match auquel j'ai participé, point final, a avoué le vétéran Joe Thornton. En retard 3-1 dans la série et en déficit de trois buts avec dix minutes à faire au match. Ce fut une série tout simplement incroyable. »

Video: Les Sharks viennent de l'arrière et gagnent la série

Hertl avait fait bouger les cordages à 10:09 pour faire 3-2, 49 secondes après le but de Couture, qui portait la marque 3-1.

« Je pense que les joueurs ont vu un coéquipier qu'ils aiment et respectent en détresse et ils voulaient tout faire pour lui, c'est-à-dire marquer des buts et revenir dans le match… et ils l'ont fait », a déclaré l'entraîneur-chef des Sharks Peter DeBoer.

William Karlsson, Eakin et Pacioretty ont fait mouche pour Vegas, qui a vu Fleury effectuer 43 arrêts devant la cage des Golden Knights.

« C'était 3-0 avec 10 minutes à faire, a mentionné Marchessault. Ils ont marqué quatre buts lors de l'avantage numérique pour venir de l'arrière et ont gagné en prolongation. Nous devons leur rendre crédit. »

Karlsson a lancé Vegas en avant 1-0 à 10:10 du premier vingt en saisissant un retour de lancer de Reilly Smith.

Eakin a doublé l'avance des siens à 10:00 de la deuxième en faisant dévier un lancer de Brayden McNabb. Les officiels ont accordé le but après avoir visionné la reprise vidéo pour déterminer si Eakin avait touché la rondelle avec un bâton élevé.

Pacioretty a fait 3-0 à 3:36 de la troisième avec un tir des poignets du cercle gauche.

« Nous avons atteint la finale de la Coupe Stanley l'an dernier et la défaite a été dure à avaler, a mentionné l'entraîneur-chef de Vegas Gerard Gallant. La défaite de ce soir fait encore plus mal surtout de la façon dont nous avons perdu. »

Martin Jones a bloqué 34 rondelles devant le but des gagnants.

« C'est le match le plus incroyable que j'ai déjà vu, a dit DeBoer. Nous allons parler de cette partie encore très longtemps. »

Ce qu'ils ont dit

« San Jose a très bien joué. Fleury a fait des arrêts incroyables dans les 15 premières minutes de jeu et nous étions en avant 3-0. Nous étions chanceux d'avoir les devants, mais vous avez vu ce qui s'est passé ensuite. C'est dommage que nous ayons écopé de cette pénalité. Nous devrions encore jouer. » -- Gerard Gallant, entraîneur-chef des Golden Knights

« Vous connaissez ce genre de match une fois dans votre carrière. Je ne pense pas que mon coeur pourrait résister à une autre partie comme celle-ci. Je n'avais plus d'énergie après les 10 premières minutes de jeu pendant la prolongation. » -- L'attaquant Logan Couture des Sharks

Ce qu'il faut savoir

Les Sharks ont marqué quatre fois en 24 avantages numériques dans cette série avant le septième match. Ils n'avaient pas compté en quatre occasions avant la pénalité majeure de cinq minutes à Eakin. … Erik Karlsson a récolté deux aides et a terminé la série avec neuf passes. Les seuls défenseurs à avoir récolté plus de mentions d'aide pendant une série sont Paul Coffey (11 avec Edmonton lors de la finale de l'Association de l'Ouest en 1985) et Al MacInnis (11 avec Calgary lors de la finale de division en 1984). … Hertl et Couture ont tous deux terminé la série avec six buts. … Fleury a subi sa première défaite en carrière lors d'un septième match à l'étranger. Il avait remporté ses trois matchs ultimes précédents, tous avec les Penguins de Pittsburgh.

La suite

Golden Knights : Saison terminée 
Sharks : Accueilleront l'Avalanche du Colorado lors du premier match de la deuxième ronde des éliminatoires de l'Association de l'Ouest, vendredi au SAP Center.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.