Skip to main content

Le jeu en valait la chandelle pour Karlsson et les Sharks

Le défenseur est persuadé qu'il remportera la Coupe Stanley à San Jose, et les blessures n'inquiètent pas l'organisation

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste LNH.com

Aux yeux de Doug Wilson, le jeu en vaut la chandelle.

Le directeur général des Sharks de San Jose estime qu'il doit se renforcer au centre et à la ligne bleue. Et bien qu'Erik Karlsson ait subi sa part de blessures, ce que le défenseur de 29 ans est en mesure de donner aux Sharks faisait en sorte qu'il valait absolument la peine de lui consentir un contrat de huit ans, lundi.

« La genèse de l'attaque vient de l'arrière, et je n'ai jamais entendu qui que ce soit dire que ça représente un problème d'avoir trop de bons défenseurs ou trop de bons joueurs de centre, a noté Wilson. Ces joueurs-là revêtent une importance cruciale. Tout le monde essaie d'en trouver, et nous sommes très contents d'avoir le double lauréat du [trophée] Norris Erik Karlsson de retour avec nous. »

À LIRE : Karlsson demeurre à San Jose | Une intervention à l'aine pour Karlsson

Karlsson, qui a remporté le Norris en 2012 et en 2015, a amassé 45 points en 53 rencontres cette année, ainsi que 16 en 19 parties éliminatoires à sa première saison dans la baie de San Francisco après avoir été acquis des Sénateurs d'Ottawa le 13 septembre.

Il continuera de faire partie d'une brigade défensive qui regroupe Brent Burns, le meilleur marqueur des Sharks avec une récolte de 83 points (16 buts, 67 passes) en 82 matchs, et Marc-Édouard Vlasic, qui a amassé 25 points (trois buts, 22 aides) en 72 rencontres.

« Je pense que nous avons d'excellentes chances de remporter la Coupe, pas seulement la saison prochaine, mais pendant de nombreuses années, et ce sera toujours comme ça que nous envisagerons les choses, a dit Karlsson. Chaque saison que nous entreprendrons, nous aurons comme objectif ultime de remporter la Coupe. Nous avons eu un parcours remarquable cette saison, mais nous ne sommes pas allés jusqu'au bout, et nous visions bien plus. Je suis enchanté d'avoir cette occasion d'aspirer à bien des Coupes Stanley dans le futur. Je veux gagner, et je veux gagner chaque année. En espérant qu'il y en aura plusieurs à venir. »

Maintenant, il faudra rester en santé. Karlsson a subi une chirurgie dans le but de réparer des tendons déchirés à sa cheville gauche en 2017, puis une autre à l'aine le 31 mai. La blessure à l'aine a clairement gêné Karlsson en finale d'association, et il n'a pas joué quand les Blues ont éliminé les Sharks à l'aide d'une victoire de 5-1 lors du sixième match de la série, le 21 mai. Mais Karlsson, qui est en phase de réadaptation en ce moment, s'attend à être prêt pour le début de la saison 2019-20.

« Tout va bien jusqu'ici et je ne m'attends pas à ce que ça représente un problème la saison prochaine, a indiqué Karlsson. Ce sera beaucoup de travail, mais je suis prêt à m'y mettre. Je vais avoir un été formidable et je serai de retour à San Jose très bientôt. »

Wilson a dit ne pas se soucier de l'état de santé de Karlsson.

« Eh bien, c'est pour ça qu'il est si important de l'avoir ici avec nous, a-t-il noté. Nous avons pu apprendre à le connaître, non seulement comme personne, mais aussi son historique de santé. Nous sommes tout à fait à l'aise. Il a tenté de jouer malgré la douleur, mais maintenant, il a pris les moyens pour guérir ce qui le dérangeait. Il sera à 100 pour cent en septembre, et il va y mettre le travail pour s'assurer que ce soit le cas. »

Video: SJS@STL, #3: Karlsson donne la victoire aux Sharks

Les Sharks ont des éléments solides au centre pour compléter leur défensive. Logan Couture a pris le troisième rang chez les marqueurs des Sharks avec 70 points (27 buts, 43 passes) la saison dernière. Tomas Hertl a pris le deuxième rang avec 74 points (35 buts, 39 passes). Mais il y a aussi des points d'interrogation à l'horizon, ce qui pourrait avoir un impact sur la profondeur que San Jose affiche au centre.

Le joueur de centre Joe Pavelski pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, tandis que l'attaquant Timo Meier pourrait devenir joueur autonome avec compensation. Wilson s'est limité à dire que les discussions avec les joueurs autonomes avec ou sans compensation sont en cours. Le joueur de centre Joe Thornton, qui aura 40 ans le 2 juillet, ne sait pas encore s'il veut revenir disputer une 22e saison dans la LNH. Quand Thornton prendra sa décision, a dit Wilson, « il va m'appeler et me le faire savoir. Il y aura toujours une place pour Joe Thornton dans cette organisation, sur la glace ou en dehors ».

La priorité des Sharks durant la saison morte était de rembaucher Karlsson. Maintenant que c'est fait, ils croient que tout le reste va se mettre en place.

« D'avoir trois défenseurs de premier plan, d'être solide le long de la ligne du centre, c'est vraiment important. Je pense que c'est la fondation que doit avoir toute équipe qui veut connaître du succès, a dit Wilson. Oui, il faut intégrer d'autres joueurs, il faut prendre des décisions. Mais je vous le dis, en sachant que nous avons ce genre de défensive, en sachant que nous avons ce genre de joueurs de centre, c'est vraiment une bonne base sur laquelle bâtir notre équipe et aller de l'avant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.