Skip to main content

Les Sénateurs jettent leur dévolu sur Thomson

Le défenseur finlandais au style offensif a été sélectionné au 19e rang par Ottawa

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

VANCOUVER - Quelques minutes après avoir été sélectionné au 19e rang du Repêchage 2019 de la LNH par les Sénateurs d'Ottawa, le défenseur Lassi Thomson avait toujours de la difficulté à croire ce qui lui arrivait.

Répertorié au 15e rang du classement final du Bureau central de dépistage de la LNH parmi les patineurs nord-américains, le Finlandais qui mesure 6 pieds et qui pèse 190 livres s'attendait à demeurer à son siège beaucoup plus longtemps.

À LIRE AUSSI : Le résumé de la première ronde du Repêchage 2019La soirée de Poulin et PelletierBurrows honoré à son retour au bercailCaufield ne souffre d'aucun complexe d'inférioritéTout un choc pour Moritz Seider

« Je ne m'attendais pas à partir si haut, a admis Thomson. Je pensais que je serais choisi en fin de première ronde, ou encore au deuxième tour. J'étais prêt à revenir samedi matin, mais je suis évidemment content de pouvoir profiter de la journée pour visiter la ville avec ma famille. »

« Je suis très fébrile, je ne sais pas trop quoi dire en ce moment », a-t-il ajouté.

Le directeur général des Sénateurs Pierre Dorion avait toutefois une très bonne idée de l'identité du joueur qui allait enfiler le chandail de l'équipe sur la scène du Rogers Arena vendredi soir.

« Nous sommes extrêmement heureux d'avoir pu mettre la main sur lui, a mentionné Dorion. Nous discutions avec nos dépisteurs ce matin du joueur que nous pourrions sélectionner, et tout le monde avait le sentiment que ce serait Thomson. Nous sommes heureux d'ajouter ce joueur à l'organisation.

« Il doit encore se renforcer physiquement, mais c'est un joueur qui compétitionne, en plus de posséder des aptitudes offensives. Nous avons le sentiment qu'il va devenir un bon joueur de hockey complet. »

Dorion a admis avoir discuté avec quelques-uns de ses homologues afin d'échanger son choix, mais a ajouté que ces discussions ne se sont pas poursuivies très longtemps.

« Il y a eu des discussions, alors que des joueurs ont peut-être glissé un peu plus qu'on aurait cru, a révélé Dorion. Nous avons toutefois cessé de répondre au téléphone lorsque nous avons vu qu'un certain groupe de joueurs allaient être disponibles à notre rang, et nous sommes très satisfaits du joueur que nous avons sélectionné. »

Défenseur à caractère offensif, Thomson a inscrit 17 buts avec les Rockets de Kelowna dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL) à sa première saison en Amérique du Nord. Il a pris la décision de quitter sa Finlande natale pour venir jouer au Canada, après avoir discuté avec des compatriotes qui ont emprunté le même parcours.

« J'ai parlé à quelques joueurs finlandais qui ont joué ici, dont Henri Jokiharju (des Blackhawks de Chicago), et ils m'ont dit qu'il s'agissait d'un bon endroit pour jouer au hockey, a noté Thomson. Ç'a été une bonne chose pour moi de pratiquer un style de hockey différent. Je jouais pour de bons entraîneurs dans une bonne équipe, et je crois m'être amélioré tout au long de la saison. »

Appelés à décrire les principaux atouts de leur dernière acquisition, Dorion et le responsable du dépistage amateur des Sénateurs Trent Mann ont vanté son tir et sa capacité à faire circuler la rondelle, que ce soit en la transportant lui-même ou en la refilant à ses coéquipiers.
Thomson joint donc les rangs d'une organisation qui mise déjà sur des défenseurs doués offensivement comme Thomas Chabot et Erik Brannstrom. 

« Les défenseurs font partie de l'attaque désormais, a souligné Mann. Les équipes attaquent en unité de cinq, et pas seulement avec trois attaquants. C'est ce genre de défenseurs qui ont un impact sur le jeu aujourd'hui. »

Pour donner une idée du genre de joueur que l'équipe venait d'acquérir, Mann y est allé d'une comparaison avec un défenseur qui a joué un rôle important pour les Bruins de Boston au cours de la dernière Finale de la Coupe Stanley.

« Je le comparerais à un joueur comme Torey Krug, capable d'apporter sa contribution en avantage numérique, mais qui peut aussi tirer son épingle du jeu à 5-contre-5. »

Prochaine étape?

Dorion et Mann ont déjà statué que Thomson n'allait fort probablement pas endosser l'uniforme des Sénateurs la saison prochaine. Reste maintenant à déterminer où il va poursuivre sa progression. 

« Il peut soit retourner à Kelowna ou en Finlande pour jouer avec l'équipe de sa ville natale, ou il peut évoluer dans la Ligue américaine de hockey. Nous allons nous asseoir avec lui au camp de perfectionnement afin de voir quelle est la meilleure option pour lui. »

Thomson sait que les Sénateurs traversent une période de reconstruction et qu'il aura une bonne chance d'aider sa nouvelle équipe dans un avenir assez rapproché.

« C'est emballant, a affirmé Thomson. Nous allons voir ce qui va se passer au cours des prochaines années. Je devrai continuer de travailler fort et de progresser. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.