Skip to main content

Le résumé de la première ronde du Repêchage 2019

Où se retrouveront les 31 meilleurs espoirs de la LNH?

par LNH.com @LNH_FR

VANCOUVER - Bienvenue au Repêchage 2019 de la LNH.

Vendredi soir, au Rogers Arena de Vancouver, 31 joueurs feront leurs premiers pas dans la Ligue nationale de hockey en étant choisis par l'une des équipes du circuit.

Pour ceux dont le nom n'a pas été prononcé, rien n'est perdu. Le repêchage se poursuit samedi avec les rondes 2 à 7.

Tout au long de la soirée, l'équipe de LNH.com vous tiendra au courant des derniers dénouements en direct de Vancouver. Vous pouvez aussi nous suivre sur notre compte Facebook ou encore sur Twitter.

À LIRE : Jack Hughes est le premier choix du repêchage | Kappo Kakko sélectionné au deuxième rang | Les Blackhawks se tournent vers Dach au troisième échelon

19 h 00 (H.E.) : Les dirigeants des équipes de la LNH ont fait leur entrée à l'intérieur du Rogers Arena, et les espoirs et spectateurs font la même chose progressivement. À moins d'une transaction, 27 équipes parleront lors de la soirée. Les Blue Jackets de Columbus, les Blues de St. Louis, les Sharks de San Jose et les Maple Leafs de Toronto sont les seules équipes qui n'ont pas de choix de première ronde.

Du côté nord-américain, le joueur de centre Jack Hughes est le mieux classé par le Bureau central de dépistage de la LNH. Chez les joueurs internationaux, c'est Kaapo Kakko qui a droit à cet honneur. L'un des deux sera repêché au premier rang.

19 h 55 : Les Canucks profitent du fait que l'événement se tient dans leur domicile pour annoncer que l'attaquant québécois Alex Burrows deviendra un membre du cercle des grands joueurs de l'organisation. L'attaquant québécois a disputé 822 matchs dans l'organisation en 12 saisons, amassant 193 buts, 191 passes et 384 points. Ironiquement, en ce jour de repêchage, Burrows n'avait jamais été repêché dans la LNH.

Tweet from @Canucks: From undrafted to joining Kurtenbach, McLean, Gradin, Snepsts, Quinn and Ohlund in the #Canucks Ring of Honour. Congrats Burrows! 🐲������ pic.twitter.com/2kDXXD12w5

20 h 05 : Le Commissaire de la LNH Gary Bettman fait son entrée sur la scène du Rogers Arena, mais il est rapidement rejoint par Daniel et Henrik Sedin, qui ont fait les beaux jours de la concession des Canucks, qui célèbrera son 50e anniversaire la saison prochaine. Les deux jumeaux suédois avaient été respectivement repêchés deuxième et troisième en 1999. 

Les Canucks annoncent que les numéros 22 de Daniel et 33 de Henrik seront retirés par les Canucks en février prochain. 

 

Début du Repêchage 2019 de la LNH

Tous les choix et les joueurs et joueurs sélectionnés du Repêchage 2019

 

1. Devils du New Jersey - Jack Hughes, C, USNTDP (É-U)

Les Devils du New Jersey sont la première équipe à parler de la soirée, puisqu'ils ont remporté la loterie de la LNH. C'est le gardien et membre du Temple de la renommée du hockey Martin Brodeur qui effectue le choix des Devils.

Comme la majorité des experts s'y attendaient, c'est le produit du Programme de développement de l'équipe nationale américaine Jack Hughes qui est choisi en premier. 

Video: Les Devils sélectionnent Hughes avec le 1er choix

 

Hughes a établi des records pour les passes (154) et les points (228) en deux saisons avec le Programme de développement de l'équipe nationale américaine. Il détient également le record de points au Championnat du monde des -18 ans (14-18-32), devant Alex Ovechkin.

 

2. Rangers de New York - Kaapo Kakko, A, TPS (Fin)

 Il y avait un consensus quant aux deux meilleurs joueurs disponibles dans la cuvée 2019, et c'est sans surprise que l'attaquant Kaapo Kakko est devenu le choix des Rangers de New York au deuxième échelon du Repêchage.

Les 22 buts de Kakko avec Turku (22-16-38) représentent un sommet dans l'histoire de la Liiga pour un joueur de 18 ans ou moins. Le Finlandais a également épaté la galerie au Championnat du monde 2019, en Slovaquie, où il a obtenu 6-1-7 en 10 matchs dans la conquête de l'or de la Finlande.

Video: New York choisit Kakko au deuxième rang 

 

20h27 : Certains diront que c'est à partir du troisième choix que le plaisir commence réellement dans ce Repêchage 2019, et avec raison, puisque bien malin celui qui pourra prédire l'identité du joueur qui aura le plus de succès dans la LNH parmi les 10 prochains hockeyeurs qui seront sélectionnés.

 

3. Blackhawks de Chicago - Kirby Dach, A, Saskatoon (WHL)

Les Blackhawks de Chicago avaient le premier choix parmi ce groupe, et avec la troisième sélection au total, ils se sont tournés vers Kirby Dach, un joueur de centre avec un gabarit de 6 pieds 4 pouces et 198 livres.

Video: Chicago choisit Dach au troisième rang

Dach est une menace offensive constante quand il a la rondelle, comme en témoigne sa fiche offensive de 25-48-73 en 62 matchs avec les Blades de Saskatoon, ce qui l'a placé au troisième rang des meilleurs marqueurs de l'équipe.

 

4. Avalanche du Colorado - Bowen Byram, D, Vancouver (WHL)

Le directeur général de l'Avalanche du Colorado Joe Sakic monte sur scène pour annoncer le choix de son équipe, et il a droit à des applaudissements de la part des partisans réunis à Vancouver puisque l'ancien joueur de centre des Nordiques de Québec est originaire de Burnaby, en banlieue de Vancouver.

Video: L'Avalanche choisit Byram au quatrième rang

Sakic a de nouveau soulevé la foule du Rogers Arena quelques secondes plus tard, puisqu'il a jeté son dévolu sur le défenseur Bowen Byram, qui évolue à Vancouver même, avec les Giants de la Ligue de hockey de l'Ouest.

Très dangereux offensivement, Byram a été le troisième meilleur marqueur chez les défenseurs de la WHL avec 26-45-71 en 67 matchs. Il a toutefois gardé le meilleur pour la fin en étant le meilleur marqueur en séries éliminatoires (8-18-26, 22 MJ).

 

5. Kings de Los Angeles - Alex Turcotte, C, USNTDP (É-U)

Alex Turcotte est le deuxième joueur du Programme de développement américain à être sélectionné. 

Turcotte a raté plusieurs matchs en raison d'une blessure, mais il a tout de même trouvé le moyen d'amasser 27-35-62 en 37 matchs avec le Programme de développement de l'équipe nationale américaine. Il évoluera à l'Université du Wisconsin en 2019-20.

Il vient d'une famille aux racines québécoises - son grand-père est originaire de la région de l'Estrie - mais la famille a déménagé aux États-Unis. Son père, Alfie, a été un choix de première ronde (17e) des Canadiens de Montréal en 1983.

 

6. Red Wings de Detroit - Moritz Seider, D, Manheim (DEL)

En termes de baseball, les Red Wings tentent le coup de circuit en repêchant le défenseur allemand Moritz Seider au sixième rang. Plusieurs observateurs le voyaient être repêché plus tard dans la soirée, lui qui était classé 6e parmi les espoirs internationaux par le Bureau central de dépistage de la LNH. 

Défenseur imposant (6-3, 183), Seider a disputé une première saison complète avec des hommes en s'alignant avec Mannheim dans la Ligue allemande. Il a obtenu 2-4-6 en 29 rencontres avec un différentiel de plus-2 en plus de participer au Championnat du monde (2-0--2, 5 MJ). Il devient le défenseur allemand repêché le plus tôt dans la LNH.

 

7. Sabres de Buffalo - Dylan Cozens, C, Lethbridge (WHL)

Deuxième meilleur marqueur des Hurricanes de Lethbridge avec 34-50-84 en 68 matchs, Cozens s'est également démarqué sur la scène internationale avec le Canada au Championnat du monde des -18 ans en vertu d'une récolte de 4-5-9 en 7 parties.

Cozens devient le deuxième joueur originaire du Yukon à être repêché dans la LNH après Peter Sturgeon, repêché en deuxième ronde (36e) par les Bruins de Boston en 1974.

 

8. Oilers d'Edmonton - Philip Broberg, D, AIK (Sué)

Avec sa première sélection à titre de directeur général des Oilers d'Edmonton, Ken Holland s'est tourné vers le défenseur suédois Philip Broberg.

C'est la deuxième année de suite où les Oilers repêchent un défenseur en première ronde après Evan Bouchard (12e).

Défenseur mobile et doué offensivement, Broberg a amassé 2-7-9 en 41 matchs à sa première saison dans Ligue Allsvenskan, la deuxième division en suède, mais il s'est surtout démarqué au Championnat du monde des -18 ans avec 2-4-6 en 7 rencontres avec la Suède, qui a remporté la médaille d'or.

 

9. Ducks d'Anaheim - Trevor Zegras, C, USNTDP (É-U)

Après Hughes et Turcotte, Trevor Zegras devient le troisième joueur du Programme américain à être choisi lors de cette première ronde.

Jouant au centre dans l'ombre de Jack Hughes avec le Programme de développement de l'équipe nationale américaine, Zegras a bien fait au Championnat du monde des moins de 18 ans avec 0-9-9 en sept matchs. Il peut aussi jouer à l'aile et certains recruteurs leur comparent à Patrick Kane. Il se joindra à l'Université de Boston en 2019-20.


C'est la quatrième fois de suite que les Ducks utilisent leur choix de première ronde pour repêcher un attaquant.

 

10. Canucks de Vancouver - Vasily Podkolzin, AD, SKA Saint-Pétersbourg (Rus)

Les Canucks sont à la maison et après une ovation, le silence s'est fait alors que l'équipe a annoncé son choix.

À la surprise de certains, ils se sont tournés vers l'ailier droit Vasily Podkolzin. Ce n'est pas le talent qui manque chez le Russe, il est reconnu pour être un grand compétiteur, mais il a annoncé qu'il allait passer les deux prochaines saisons dans la Ligue continentale de hockey (KHL), ce qui aurait pu effrayer certaines équipes.

Podkolzin a assez bien fait en Russie pour qu'on l'invite à disputer trois matchs avec Saint-Pétersbourg dans la KHL cette saison. Il s'est également fait remarquer sur la scène internationale au CMJ 2019 (0-3-3, 7 MJ), mais il a semblé manquer d'énergie en fin de saison lors du Championnat du monde des moins de 18 ans (1-3-4, 7 MJ).

 

21 h 15 : Nous avons droit à la première transaction de la soirée. Les Flyers de Philadelphie, qui devaient repêcher au 11e rang, envoient ce choix aux Coyotes de l'Arizona en retour des choix no 14 et no 45 des Coyotes.

 

11. Coyotes de l'Arizona - Victor Soderstrom, D, Brynas (Suè)

Les Coyotes se sont avancés de trois positions afin de sélectionner le défenseur suédois Victor Soderstrom.

Décrit comme l'un des défenseurs les plus complets du repêchage, Soderstrom a disputé une première saison dans la Ligue élite de Suède, obtenant 4-3-7 en 44 matchs avec Brynas.

On voit à nouveau la capacité de la Suède à produire des défenseurs, puisque Soderstrom est le deuxième après Broberg. En 2018, cinq arrières suédois avaient été choisis en première ronde.

 

12. Wild du Minnesota - Matthew Boldy, AG, USNTDP (É-U)

Le Minnesota se décrit comme l'état du hockey, et il ne faut donc pas se surprendre de les voir sélectionner un joueur américain, surtout que le Programme national offre sa meilleure cuvée cette année.

C'est ainsi que Matthew Boldy est devenu le 12e choix du Repêchage 2019. Boldy a terminé au troisième rang des buteurs du USNTDP avec 33-48-81 en 64 rencontres, derrière Jack Hughes (34) et Cole Caufield (72). Il passera la prochaine saison avec Boston College dans les rangs universitaires.

Boldy devient ainsi le troisième Américain parmi les cinq derniers choix de première ronde du Wild. Il faut remonter à 2012 (Matt Dumba) pour voir un Canadien être choisi par le Minnesota en première ronde.

 

13. Panthers de la Floride - Spencer Knight, G, USNTDP (É-U)

S'il y avait un choix logique pour une équipe en première ronde, c'est celui de Spencer Knight pour les Panthers de la Floride, qui ont bien besoin d'un gardien de but pouvant avoir un impact majeur comme l'a fait Roberto Luongo pendant de nombreuses années.

Knight a démontré à la Séance d'évaluation des joueurs qu'il était l'un des meilleurs athlètes, avec certains des meilleurs résultats aux tests physiques. Plusieurs recruteurs estiment qu'il est le meilleur gardien disponible dans un repêchage depuis Carey Price en 2005.

À LIRE : BIRON : Les Panthers ont pris un bon risque

Knight a brillé au Championnat du monde des moins de 18 ans avec une m.b.a. de 1,51 et un pourcentage d'arrêts de ,936, conduisant les États-Unis à la médaille de bronze. Il a également agi comme auxiliaire au Championnat mondial junior 2019. Il jouera à Boston College en 2019-20.

 

14. Flyers de Philadelphie - Cameron York, D, USNTDP

Après avoir reculé de trois rangs, les Flyers se tournent vers le défenseur Cam York au 14e échelon. York est ainsi le troisième joueur de suite du USNTDP à être sélectionné.

York s'est avéré un véritable quart-arrière à la ligne bleue, tant avec le Programme de développement de l'équipe nationale américaine (14-51-65, 63 MJ) qu'avec les États-Unis au Championnat du monde des moins de 18 ans (4-7-11, 7 MJ).

 

21h40 : On aperçoit à la caméra Joe Sakic en discussion au téléphone, et le directeur général des Sénateurs d'Ottawa Pierre Dorion faire de même à sa table. Ce ne serait pas la première fois que les deux équipes transigeraient, puisque le quatrième choix qui a servi à l'Avalanche pour repêcher Byram était celui des Sénateurs, obtenu dans la transaction de Matt Duchene en 2017.

 

15. Canadiens de Montréal - Cole Caufield, AD, USNTDP (É-U)

Trois c'est bien, mais quatre c'est mieux! Cole Caufield devient le quatrième joueur consécutif du USNTDP repêché, mais cette fois, c'est une équipe canadienne qui en fait la sélection : le Tricolore.

Caufield, comme le dit l'expression, est une machine à scorer. Il a inscrit 72 buts avec le USNTDP. Il a démontré sa touche de marqueur en obtenant 14 filets en neuf matchs au Championnat du monde des moins 18 ans.

Video: Montréal sélectionne Caufield au 15e rang

La raison qui pourrait expliquer sa sélection tardive est qu'il a un très petit gabarit (5-7, 163), mais plusieurs le comparent à Alex DeBrincat des Blackhawks de Chicago, ce qui augure très bien pour les Canadiens.

Natif de la Colombie-Britannique, le défenseur Shea Weber est celui qui a annoncé le choix des Canadiens.

 

16. Avalanche du Colorado - Alex Newhook, C, Victoria (BCHL)

Sakic a finalement décidé de repêcher au 16e rang, et il a à nouveau fait plaisir aux amateurs locaux en sélectionnant un produit de la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique, Alex Newhook des Grizzlies de Victoria.

Mais Newhook a beaucoup voyagé. Il est originaire de Terre-Neuve, puis s'est expatrié en Ontario pour jouer au hockey, avant d'atteindre Victoria. 

Newhook a dominé la BCHL avec 38-64-102 en 53 parties. Il prendra la direction de Boston College la saison prochaine, où il sera rejoint par… sa sœur, Abby, en 2021-2022.

 

17. Golden Knights de Vegas - Peyton Krebs, C, Kootenay

Meilleur marqueur du Ice de Kootenay avec 19-49-68, Krebs a également été le joueur avec le plus de points pour le Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans (6-4-10), à égalité avec Newhook.

Il était vu comme l'un des meilleurs espoirs de la cuvée 2019, mais il semble avoir chuté dans les classements après avoir subi une déchirure partielle du tendon d'Achille en s'entraînant hors de la patinoire au début du mois de juin.

 

18. Stars de Dallas - Thomas Harley, D, Mississauga (OHL)

Harley a été le défenseur le plus productif des Steelheads de Mississauga avec 11-47-58 en 68 matchs et il a également été le troisième meilleur marqueur de l'équipe. Il a aussi défendu les couleurs du Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans.

 

19. Sénateurs d'Ottawa - Lassi Thomson, D, Kelowna (WHL)

S'il y a une équipe dans la Ligue canadienne de hockey où choisir un défenseur semble un choix sûr, c'est bien chez les Rockets de Kelowna, qui, au fil des années, ont développé des arrières comme Shea Weber, Tyson Barrie, Duncan Keith, Alexander Edler et Josh Morrissey, pour ne nommer qu'eux.

À sa première saison en Amérique du Nord, Thomson (6-0, 186) a obtenu 17-24-41 en 63 rencontres. Les dépisteurs aiment sa capacité à changer le cours d'un match et son puissant tir de la ligne bleue.

Video: Ottawa sélectionne Thomson avec le 19e choix

 

20. Jets de Winnipeg - Ville Heinola, D, Lukko (Fin)

Pour une troisième fois de suite, les Jets de Winnipeg se tournent vers la Finlande avec un choix de première ronde. Le défenseur Ville Heinola suit ainsi les traces de Patrik Laine (2016) et Kristian Vesalainen (2017)

À sa première saison contre des hommes dans la Liiga, Heinola a fait bonne figure avec 2-12-14 en 34 matchs, étant la recrue la plus productive de l'équipe de Rauma. Il a participé au Championnat mondial junior 2019, mais s'est surtout démarqué au Championnat du monde des moins de 18 ans avec 1-3-4 en 5 matchs.

 

21. Penguins de Pittsburgh - Samuel Poulin, AD, Sherbrooke (LHJMQ)

Tel père, tel fils! Samuel Poulin est repêché en première ronde comme l'avait été son père, Patrick, avec les Whalers d'Hartford en 1991.

Premier joueur repêché de la LHJMQ, Poulin est imposant physiquement (6-2, 206) et il a été le meilleur marqueur du Phoenix de Sherbrooke en saison régulière avec 29-47-76 en 67 matchs. Il a aussi fait bonne figure dans les séries éliminatoires avec 8-6-14 en 10 rencontres.

Video: Pittsburgh sélectionne Poulin avec le 21e choix

 

22. King de Los Angeles - Tobias Bjornfot, D, Djurgarden (Suè)

Bjornfot (6-0, 193) est non seulement très solide dans son territoire, mais il a montré quelques flashs offensifs encourageants en cours de saison, lui qui a inscrit 22 points (11 buts, 11 passes) en 39 matchs.

Il a aussi disputé sept matchs dans la SHL, et il est reconnu comme un leader, lui qui était capitaine de l'équipe suédoise au Championnat du monde des moins de 18 ans. 

 

23. Islanders de New York - Simon Holmstrom, AD, HV 71 Jr (Suè)

Holmstrom (6-1, 193) a connu sa part de difficultés cette saison, ennuyé par de nombreuses blessures. Voilà pourquoi sa sélection au 23e rang par les Islanders en a surpris plusieurs. Il était classé 27e chez les patineurs internationaux par le Bureau central de dépistage de la LNH.

Mais les Islanders ont aimé ce qu'ils ont vu du Suédois au Championnat du monde des moins de 18 ans, où il a amassé trois buts et trois passes en sept rencontres. Il a aussi disputé un match avec le club senior HV 71 dans la Ligue élite de Suède.

 

24. Predators de Nashville - Philip Tomasino, C, Niagara (OHL)

Après avoir obtenu 5-19-24 en 61 matchs avec les IceDogs de Niagara, Tomasino a connu une belle progression en amassant 34-38-72 en 67 rencontres. Il s'est démarqué au Championnat du monde des moins de 18 ans avec 1-4-5 en 6 parties.

Évoluant sur une excellente équipe dans la OHL, il a eu droit à moins de temps de jeu que d'autres espoirs et évoluait à l'aile droite plutôt qu'à sa position naturelle de centre, mais il a su tirer son épingle du jeu en fin de saison si bien qu'il a fait un saut de 10 places dans le classement des patineurs nord-américains pour se hisser au 14e échelon.

 

25. Capitals de Washington - Connor McMichael, C, London (OHL)

Les Knights de London sont reconnus pour développer d'excellents joueurs - un de leur produit a été un choix de première ronde de la LNH chaque année depuis 2014. McMichael (6-0, 182) s'ajoute à cette liste. Il a été le deuxième meilleur marqueur des Knights avec 36-36-72 et il est reconnu comme un joueur intelligent et un des meilleurs marqueurs du hockey junior canadien.

 

26. Flames de Calgary - Jakob Pelletier, AG, Moncton (LHJMQ)

Avant de faire leur sélection, les Flames ont eu droit aux huées des amateurs des Canucks, et le directeur général Brad Treliving en a rajouté en saluant « les meilleurs amateurs de hockey, ceux des Flames ».

Les huées se sont rapidement transformées en célébrations… en français, puisque Calgary a jeté son dévolu sur Jakob Pelletier.

Reconnu comme un grand compétiteur, Pelletier n'est pas le plus massif (5-9, 165), mais il a des habiletés de premier plan avec la rondelle et une excellente vision du jeu, ce qui lui permet de créer des jeux en zone offensive. Il protège bien la rondelle, il remporte des batailles le long de la bande et il fonce vers le filet.

Video: Les Flames choisissent Pelletier au 26e rang

À sa deuxième saison dans la LHJMQ, Pelletier a pris le septième rang des marqueurs avec 39-50-89. Il a également représenté le Canada sur la scène internationale au Championnat du monde des moins de 18 ans.

 

27. Lightning de Tampa Bay - Nolan Foote, AG, Kelowna (OHL)

Le directeur général du Lightning Julien BriseBois aime visiblement la famille Foote. L'équipe a repêché Nolan Foote cette année, mais l'organisation avait aussi sélectionné son frère Cal au 14e rang du Repêchage de 2017.

La famille Foote est une habituée des repêchages. Le paternel, Adam, a été sélectionné au 22e rang par les Nordiques de Québec en 1989, et il a connu une carrière de 1154 matchs dans la LNH.

Par contre, contrairement à Adam et Cal, Nolan (6-4, 195) est un attaquant de puissance qui a amassé 36-27-63 en 66 rencontres avec les Rockets de Kelowna, où il était dirigé par… son père!

 

28. Hurricanes de la Caroline - Ryan Suzuki, C, Barrie (OHL)

Les histoires de familles se poursuivent dans ce Repêchage 2019. Ryan Suzuki (6-1, 180) a été choisi par les Hurricanes deux ans après que son frère Nick ait été repêché par les Golden Knights de Vegas en 2017.

Nick Suzuki, qui appartient maintenant aux Canadiens, était d'ailleurs présent au Rogers Arena pour le féliciter. Il estime qu'ils sont deux joueurs similaires, mais que Ryan est un meilleur patineur.

Le cadet de la famille a été le meneur chez les Colts de Barrie au chapitre des passes (50), des points (75) et des points sur le jeu de puissance (28).

 

29. Ducks d'Anaheim - Brayden Tracey, AG, Moose Jaw (WHL)

Tracey a dû attendre une saison de plus que prévu avant de faire le saut du midget AAA à la WHL, mais il n'a pas raté sa chance à sa première saison cette année. Il a accumulé 36-45-81 en 66 rencontres avec les Warriors de Moose Jaw pour se hisser au troisième rang des meilleurs pointeurs de l'équipe.

Auteur de sept points en autant de rencontres au Championnat du monde des moins de 18 ans, Tracey (6-0, 170) était classé au 73e rang des espoirs nord-américains par le Bureau central de dépistage de la LNH à la mi-saison, mais il a fait un saut pour ce hisser au 21e échelon lors du classement final. 

 

30. Bruins de Boston - John Beecher, C, USNTDP (É-U)

6 pieds 3 pouces et 212 livres… un modèle qu'apprécient particulièrement les Bruins de Boston. Voilà pourquoi ils ont repêché John Beecher au 30e rang de la première ronde.

Beecher devient ainsi le huitième produit du Programme national de développement américain à être repêché dans cette première ronde. Il a représenté son pays au Championnat du monde des moins de 18 ans et amassé quatre points en sept rencontres.

 

31. Sabres de Buffalo - Ryan Johnson, D, Sioux Falls (USHL)

Après avoir grimpé les rangs du hockey californien, Ryan Johnson a fait le saut vers la USHL à Sioux Falls, où il a amassé 6-19-25 en 54 rencontres.

Le défenseur de 6 pieds et 170 livres est reconnu comme un très bon patineur, compétitif et qui sait se sauver de la pression plutôt que de devoir être physique pour créer des opportunités. 

Il rejoindra le programme universitaire de l'Université du Minnesota en septembre.

 

23h20 : La soirée prend fin avec la sélection de Johnson au 31e échelon.

Pour les amateurs de transactions, la première ronde aura été calme avec un seul marché conclu, celui entre les Flyers et les Coyotes.

Au total, 20 attaquants, 10 défenseurs et un gardien ont été repêchés dans cette première ronde. 

 

Répartition des joueurs par nationalité

Canada : 13 joueurs
États-Unis : 9 joueurs
Suède : 4 joueurs
Finlande : 3 joueurs
Allemagne : 1 joueur
Russie : 1 joueur

En vue de la deuxième ronde du repêchage, qui se déroulera dimanche à partir de 13 h (SN, NHLN), voici la liste des meilleurs espoirs toujours disponibles selon le Bureau central de dépistage de la LNH.

Espoirs d'Amérique du Nord
Arthur Kaliyev, AD, Hamilton (OHL)
Egor Afanasyev, AG, Muskegon (USHL)
Nicholas Robertson, AG, Peterborough (OHL)
Bobby Brink, AD, Sioux City (USHL)
Raphaël Lavoie, C, Halifax (LHJMQ)

Espoirs internationaux
Daniil Misyul, D, Yaroslav 2 (Russie)
Ilya Nikolaev, C, Yaroslav 2 (Russie)
Mikko Kokkonen, D, Jokerit (Finlande)
Nils Hoglander, LW, Rogle (Suède)
Pavel Dorofeyev, AG, Magnitogorsk (Russie)
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.