Skip to main content

Les Predators intraitables au Centre Bell

P.K. Subban met la table pour les deux buts de Craig Smith et Nashville défait les Canadiens 4-1, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les deux passes de P.K. Subban ont eu le meilleur sur le but de Shea Weber et les Predators de Nashville ont défait les Canadiens de Montréal 4-1 au Centre Bell, samedi.

Subban s'est fait le complice des deux buts de Craig Smith, ses 13e et 14e cette saison. Mattias Ekholm et Viktor Arvidsson, dans un filet abandonné, ont été les autres marqueurs des Predators (25-15-3), qui ont livré une performance sans bavure à l'étranger.

« L'autre équipe a joué un très bon match. De notre côté, nous n'avons pas été là du début jusqu'à la fin », a commenté l'entraîneur Claude Julien.

À LIRE AUSSI : Gaudreau réalise un rêve à MontréalUne leçon défensive des Predators aux CanadiensLe CH n'était pas prêt | Tour d'horizon des matchs du 5 janvier

« Nous étions les deuxièmes sur la rondelle, nous avons perdu les batailles et nous avons joué avec mollesse. Ils étaient plus affamés que nous. »

Weber a fourni l'unique réplique du Tricolore (22-15-3), qui a essuyé un premier revers en trois matchs - un deuxième en sept rencontres.

Depuis qu'ils ont été échangés l'un pour l'autre en juin 2016, Subban a récolté quatre passes en quatre matchs contre son ancienne équipe et Weber a inscrit deux buts en trois rencontres.

Avec ses deux passes, Subban a atteint la marque des 300 aides dans la LNH.

Carey Price a maîtrisé 28 lancers dans la défaite et son opposant Juuse Saros a bloqué 27 tirs.

Les Canadiens compléteront leur séjour de trois matchs à domicile face au Wild du Minnesota, lundi (19 h 30 HE; RDS, TSN2, FS-N, NHL.TV).

Message entendu

Les Predators ont vite affiché leurs intentions. Clairement, les joueurs ont saisi le message de l'entraîneur Peter Laviolette, qui a exprimé son insatisfaction après la défaite en surtemps subie à Detroit, la veille. Fougueux et rapides, les visiteurs ont pris d'assaut le territoire ennemi ainsi que les devants 2-0 avant la conclusion du premier vingt.

« La réponse des gars a été excellente. Tout le mérite leur revient et au capitaine Roman Josi, a affirmé l'entraîneur Laviolette. Ils se sont raplombés vite. Le fait que nous soyons à Montréal, dans un gros marché de hockey, a sans doute facilité la chose pour ce qui est du niveau de concentration. Contre les Red Wings vendredi, nous avons accordé neuf descentes en surnombre. Ce soir, je me demande si nous avons permis neuf chances de marquer aux Canadiens. »

Price a d'abord repoussé les attaques des Predators tôt et Joel Armia a ensuite raté une belle chance d'envoyer le CH en avant, au terme d'une échappée à 4:35.

Smith a ouvert le score à 10:44, en récupérant le retour de lancer de Subban dans l'enclave. 

Les hôtes ont par la suite connu leurs meilleurs moments de la période. Le défenseur Jordie Benn a vu son tir frapper le poteau.

Les Predators ont doublé leur avance avant la fin, à 19:24. Ekholm a décoché une frappe en provenance de la ligne bleue qui a paru bifurquer en amorce sur le bâton de Max Domi.

Les Predators n'ont pas levé le pied sur l'accélérateur en deuxième période.

Video: Résumé MTL : Des Preds affamés vainquent le Tricolore

Les Canadiens sont parvenus à rétrécir l'écart à 12:47, grâce au tir de Weber qui avait des yeux, mais leur joie a été éphémère.

Dix-huit secondes de jeu après la remise au jeu, Smith redonnait les devants par deux buts aux siens. Après le tir de Subban, Smith a pris de court Price à l'aide d'un tourniquet derrière le but.

Sur la séquence, les Canadiens ont allégué que Smith avait commis de l'obstruction à l'endroit de Price. Leur requête a rapidement été rejetée, au grand dam de Price qui est allé faire valoir son côté de la médaille deux fois plutôt qu'une aux arbitres lors d'arrêts de jeu subséquents.

En troisième, les Predators se sont appliqués à repousser les Canadiens vers l'extérieur de la patinoire à partir de la zone centrale, avec un excellent taux de réussite. 

Les joueurs en uniformes rouges ont eu toute la misère au monde à percer cette bulle étanche.

« C'est sans doute l'équipe qui nous a le plus embouteillé cette saison », a acquiescé le joueur de centre Phillip Danault. « Les Predators jouent de la même façon à domicile. Ils ferment le jeu rapidement et nous n'avons pas le temps de réagir en possession de la rondelle parce qu'il y a toujours un joueur tout près pour nous embêter. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.