Skip to main content

Les Oilers à la recherche d'un gros marqueur

Edmonton devra toutefois trouver un moyen de travailler sans une grande marge de manœuvre sous le plafond salarial

par Tim Campbell / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Les Oilers d'Edmonton ont ajouté un peu de profondeur à leur attaque et ont pourvu le poste libre devant le filet lors de la première journée d'ouverture du marché des joueurs autonomes, mais leur besoin le plus pressant devra probablement être comblé à l'aide d'une transaction.
 

« C'est certain que nous aimerions ajouter un joueur qui a le potentiel d'inscrire 20 buts », a dit le directeur général Ken Holland. On va tenter de trouver une manière d'y arriver. »

Les Oilers ont mis sous contrat les attaquants Markus Granlund, Tomas Jurco et Gaetan Haas pour une saison, puis ils ont offert des ententes de deux ans à Alex Chiasson et Jujhar Khaira. Ils ont aussi ajouté à leur formation le gardien Mike Smith pour une saison.

À LIRE : Un contrat d'une saison pour Mike Smith | Chiasson de retour avec les Oilers

Mais avec la réalité du plafond salarial, il a été impossible pour Holland de trouver le marqueur naturel dont il rêvait.

« Les équipes qui ont fait beaucoup de bruit (lundi) avaient beaucoup d'espace disponible sous le plafond salarial. C'est un cycle.

« En ce moment, nous n'avons pas beaucoup d'espace disponible sous le plafond salarial, et nous allons donc faire l'acquisition de joueurs de profondeur. »

Mais il n'y a pas de doute, les Oilers ont besoin d'un joueur en mesure d'évoluer dans leur top-6. 

Les Oilers ont inscrit 229 buts l'an dernier, ce qui les plaçait au 20e rang de la Ligue, et 62 pour cent de ces filets ont été réalisés par seulement quatre joueurs - Leon Draisaitl (50), Connor McDavid (41), Ryan Nugent-Hopkins (28) et Chiasson (22).

Outre l'attaquant Zack Kassian, qui a inscrit 15 buts, les Oilers n'ont vu aucun autre de leurs avants atteindre le cap des 10 buts cette saison. Granlund en a marqué 12 en 77 matchs pour les Canucks de Vancouver l'an dernier.

C'est là une des raisons pour lesquelles les Oilers ont terminé à 11 points de l'Avalanche du Colorado au dernier rang donnant accès aux séries éliminatoire de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest.

Les Oilers pourraient bien avoir une option à l'interne afin d'ajouter des buts au tableau, mais Jesse Puljujarvi, qui a été repêché au quatrième rang en 2016, vient de demander d'être échangé après n'avoir inscrit que quatre buts lors de la dernière saison. Le joueur autonome avec compensation a affirmé que s'il ne changeait pas d'adresse, il allait jouer en Europe lors de la prochaine saison.

Video: EDM@ANA: Puljujarvi marque d'un beau tir du revers

Holland, qui a été le directeur général des Red Wings lors des 22 dernières saisons avant de se joindre aux Oilers, a indiqué que toutes les options étaient considérées dans le cas de Puljujarvi.

« Plusieurs joueurs m'ont dit la même chose lorsque j'étais à Detroit, et ces joueurs ont joué pour les Red Wings par la suite », s'est-il remémoré. « Nous avons discuté avec beaucoup d'équipes. Je ne sais pas exactement où nous en sommes et la direction que ça prendra. »

Que Puljujarvi revienne avec l'équipe ou se retrouve sous d'autres cieux, ça ne changera rien au fait que pour faire l'acquisition d'un marqueur crédible, les Oilers devront probablement échanger des joueurs afin de se créer une marge de manœuvre sous le plafond salarial. Mais les options sont minces à l'attaque, puisque Milan Lucic, qui n'a inscrit que six buts en 79 parties l'an dernier, est sous contrat jusqu'en 2023.

En défensive, les options sont plus intéressantes, dont les potentiels joueurs autonomes avec compensation Oskar Klefbom, qui est lui aussi sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2023, et Matt Benning, dont le contrat se termine à la fin de la campagne. Adam Larsson, est une autre possibilité, lui qui sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison 2021. Holland a affirmé qu'il prendra une décision en considérant non seulement la prochaine saison, mais le futur à long terme de l'équipe.

« Jusqu'à ce qu'il y ait quelque chose qui a vraiment du sens pour notre équipe, je n'irai pas de l'avant. À court terme, nous voulons nous battre pour une place en séries en 2019-2020, mais à long terme, je tente de regarder cette équipe et construire quelque chose de vraiment solide, une équipe d'élite dans l'Association de l'Ouest. Les décisions prises aujourd'hui sont en lien avec cette philosophie. »

Il semblerait que les Oilers n'ont pas l'intention d'échanger leurs espoirs à la ligne bleue, mais ils pourraient être forcés de le faire afin de réaliser une transaction pour obtenir un marqueur. On retrouve parmi leur écurie Philip Broberg (8e, 2019), Evan Bouchard (10e, 2018), Dmitri Samorukov (84e, 2017) ainsi que Caleb Jones, Ethan Bear et William Lagesson, qui ont évolué pour les Condors de Bakersfield dans la Ligue américaine de hockey la saison dernière. Holland estime qu'ils peuvent devenir des joueurs du top-4 en défensive.

« Certains de ces jeunes joueurs vont avoir besoin d'un peu de temps, mais je pense qu'ils peuvent avoir un rôle important dans cette équipe dans le futur. »

Et même si les Oilers ont été calmes lundi, Holland a mentionné qu'éventuellement, l'équipe aura sa chance de parler lors du marché des joueurs autonomes.

« Un moment donné, nous allons avoir la marge de manœuvre sous le plafond salarial pour faire du bruit », a-t-il conclu.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.