Skip to main content

Poolers : Top-25 des gardiens

Après une demi-saison, la candidature de John Gibson doit être considérée pour le trophée Hart

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Un gardien qui occupe le 11e rang de la LNH au chapitre des victoires peut-il réellement être un candidat pour le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe? Dans le cas du gardien des Ducks d'Anaheim John Gibson, il faut sérieusement y penser.

La fiche de Gibson cette saison (15-13-6) n'a rien de spectaculaire, tout comme sa moyenne de buts alloués de 2,64 (16e dans la LNH parmi les gardiens ayant disputé au moins 15 matchs). Son pourcentage d'arrêts de ,923 est toutefois bien meilleur (huitième).

Poolers: Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaineLe top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Ces statistiques pourraient être bien meilleures si les Ducks avaient su éviter la malchance cette saison, et surtout, s'ils avaient su appuyer leur gardien. Aucune équipe n'a été plus affligée par les blessures cette saison qu'Anaheim, qui a été privé pendant un minimum de six matchs depuis le début de la campagne des attaquants Ryan Getzlaf, Ondrej Kase, Rickard Rakell, Jakob Silfverberg et Patrick Eaves, ainsi que des défenseurs Hampus Lindholm et Cam Fowler. Quant à Corey Perry, il n'a jamais été en mesure d'entamer la saison, blessé au genou.

C'est donc derrière une équipe toujours amputée de quelques morceaux que Gibson a dû se présenter lors de ses 35 départs. Même son adjoint Ryan Miller est à l'infirmerie depuis le 10 décembre. Pas moyen pour Gibson d'obtenir un peu de repos qui serait bien salutaire, lui qui est deuxième dans la LNH pour les départs.

Malgré tout, les Ducks se retrouvent en position pour participer aux séries éliminatoires, en deuxième place de quatrième as de l'Association de l'Ouest. Pourquoi? Parce que Gibson leur donne une chance de gagner presque chaque soir.

Video: TBL@ANA: Gibson a le dessus sur Palat

Depuis le début de la saison, il a connu 22 départs de qualité, c'est-à-dire que son pourcentage d'arrêts a été supérieur à la moyenne des gardiens de la Ligue. C'est un taux d'efficacité de 62,9 pour cent, le quatrième meilleur parmi les gardiens qui ont disputé la majorité des matchs de leur équipe cette saison, derrière Casey DeSmith (Pittsburgh), Frederik Andersen (Toronto) et David Rittich (Calgary). 

Or, ses coéquipiers ne sont tout simplement pas en mesure de l'aider. L'équipe a un différentiel négatif pour les buts marqués de moins-23, le septième pire dans la LNH.

Les Ducks n'ont remporté que sept victoires où ils ont décoché plus de tirs que l'adversaire, et dans 13 de leurs revers, ils ont accordé plus de lancers que leur opposant. L'équipe californienne est d'ailleurs à égalité pour le plus deuxième plus grand nombre de tirs permis par match dans la LNH derrière les Sénateurs d'Ottawa. 

Bref, Gibson ne peut faire mieux dans ces conditions. Il remplit à merveille la définition du joueur le plus utile à son équipe. Plus à mon avis que d'autres excellents candidats au trophée Hart tel que Nikita Kucherov, Johnny Gaudreau et Nathan MacKinnon, qui ont droit à des compagnons de trio tout aussi bons qu'ils ne le sont.

Afin que Gibson soit candidat pour le Hart, il faudra que les Ducks soient des séries. C'est inévitable et on en a été témoins l'an dernier quand Connor McDavid n'a même pas été nommé finaliste pour le précieux prix et ce, malgré une saison spectaculaire, parce que les Oilers d'Edmonton avaient raté les séries éliminatoires. Le trophée est allé à Taylor Hall, qui avait transporté sur ses épaules les Devils jusqu'en séries.

Gibson peut-il maintenir cette charge de travail? La fatigue commencera à se faire sentir alors que s'amorce la deuxième moitié de saison. On l'a d'ailleurs vu dimanche soir, alors que le portier n'a pas particulièrement bien paru et a cédé quatre buts aux Oilers sur 24 lancers. Combien de filets les Ducks ont-ils marqués pour lui venir en aide? Aucun.

Voilà pourquoi, dans ce classement des meilleurs gardiens pour les poolers, Gibson doit se contenter du sixième rang.

Voici donc le top-25 des gardiens de la LNH pour les poolers.


1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er

2. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 3e

3. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 6e
Son plus haut classement cette saison. Fleury a remporté ses quatre derniers matchs, dont un par blanchissage, son entraîneur Gerard Gallant l'utilise à profusion et à une seule occasion lors de ses huit dernières sorties, il a terminé la rencontre avec un pourcentage d'arrêts inférieur à ,900. Les Golden Knights fonctionnent à plein régime. 

4. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 2e
Ça ne va pas bien pour Rinne, mais son équipe vient de connaître un fort relâchement défensif. Il en paye inévitablement le prix. Les choses devraient se replacer.

5. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 5e

6. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 4e

7. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 8e

8. Sergei Bobrovsky, CBJ
La semaine dernière : 9e

9. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 13e
Il n'a pas subi la défaite en temps régulier à ses cinq derniers matchs et les Flames sont premiers dans l'Ouest. Ses performances ne sont peut-être pas toujours spectaculaires, mais il fait le boulot. Il a raté quelques parties à la suite d'une blessure et est revenu avec une performance de 32 arrêts sur 34 tirs, samedi.

10. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 9e

11. Martin Jones, SJS
La semaine dernière : 15e

12. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 17e
Pendant que Jaroslav Halak connaît ses premiers moments plus calmes de la saison, Rask revient en force. Les Bruins devraient lui donner le filet plus souvent s'il poursuit de la sorte.

13. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 18e
Murray vient de connaître une deuxième semaine de travail spectaculaire. Même si Casey DeSmith a très bien fait pendant son absence, les Penguins semblent se tourner vers leur partant des deux dernières années.

14. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 11e

15. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 12e

16. Semyon Varlamov, COL
La semaine dernière : 10e
A-t-il encore la confiance de ses entraîneurs? Philipp Grubauer semble s'être emparé du filet. Peut-être vaut-il mieux d'éviter les deux gardiens jusqu'à ce qu'une réponse se précise.

17. Robin Lehner, NYI
La semaine dernière: s.o.
Depuis le début de la saison, les Islanders ont séparé le temps de jeu entre Thomas Greiss (21 départs) et Robin Lehner (19 départs). Greiss faisait très bien, mais une légère baisse de régime a ouvert la porte à Lehner… qui a sauté dedans. Le portier a remporté ses sept derniers départs, et durant cette séquence, sa m.b.a. est de 1,22 et son pourcentage d'arrêts de ,959. Seul Matt Murray a fait mieux dans la LNH. Ce sont des performances hautement inhabituelles pour le Suédois, mais les Islanders sont l'équipe qui a accordé le moins de buts dans la LNH cette saison. Un choix risqué à long terme, mais à court terme, il faut battre le fer pendant qu'il est chaud.

18. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 17e

19. Henrik Lundqvist, NYR
La semaine dernière : 19e

20. Curtis McElhinney, CAR
La semaine dernière : 24e
Les Hurricanes ont remporté quatre victoires de suite et McElhinney a un pourcentage d'arrêts de ,947 à ses trois dernières sorties. Petr Mrazek obtient toutefois sa part de départs en Caroline.

21. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 20e

22. Jimmy Howard, DET
La semaine dernière : 21e

23. Roberto Luongo, FLA
La semaine dernière : 22e

24. Mackenzie Blackwood, NJD
La semaine dernière : 23e

25. Cam Talbot, EDM
La semaine dernière : s.o.
Il semble avoir repris la pôle à Edmonton devant Mikko Koskinen avec ses performances depuis deux semaines. Est-ce que ça va durer?


Ont quitté le top-25 

Mikko Koskinen, EDM

Thomas Greiss, NYI


À surveiller

Jonathan Quick, LAK
Blessé en début de saison, Quick tente de pousser les Kings vers une remontée au classement. Il alterne les victoires et les défaites et présente des statistiques correctes. Comme plusieurs poolers l'ont possiblement échangé dans votre ligue et qu'il passe sous le radar, il peut être une sélection intéressante, surtout que les Kings viennent de remporter six de leurs 10 dernières parties.

Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.