Skip to main content

Les Maple Leafs voient un avenir prometteur après la Coupe Calder

Une grande majorité d'espoirs de Toronto constituent l'alignement champion de la Ligue américaine de hockey

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Le copropriétaire des Maple Leafs de Toronto Larry Tanenbaum était debout au centre de la patinoire du Ricoh Coliseum, jeudi, tout sourire en train de savourer de précieux moments d'euphorie.

Des feux d'artifice éclataient au-dessus de sa tête. Des confettis bleus et blancs tombaient du plafond. Toronto venait tout juste de remporter la Coupe Calder, le championnat de la Ligue américaine de hockey (AHL), avec une victoire de 6-1 contre le Texas, devenant la première équipe de hockey professionnel masculine représentant la ville à remporter un championnat depuis que les Maple Leafs de 1967 ont soulevé la Coupe Stanley.

L'heure était donc aux célébrations.

À LIRE : Les Marlies gagnent une première Coupe Calder en battant les Stars | Questions et réponses avec Kyle Dubas | Les Maple Leafs coulés par leur incapacité à fermer les livres

Alors que la ville célébrait la fin d'une léthargie de 51 ans, Tanenbaum a regardé le directeur général des Maple Leafs Kyle Dubas pousser un cri de joie en soulevant la Coupe Calder.

Tanenbaum voit bien l'influence que Dubas a eue sur le club-école dans la AHL, ayant été DG là-bas à partir du moment où les Maple Leafs l'ont engagé il y a quatre saisons. Il croit que ça peut se transporter chez les Maple Leafs, et c'est l'une des raisons pour lesquelles Dubas a été nommé DG de l'équipe, le 11 mai, une décision prise par le président des Maple Leafs Brendan Shanahan, mais avec la bénédiction de Tanenbaum.

« Ce sera une transition harmonieuse de Kyle avec la Coupe Calder à Kyle avec la Coupe Stanley », a dit Tanenbaum.

Des aspirations ambitieuses? Pas selon Tanenbaum.

Tanenbaum est président de Maple Leafs Sports & Entertainment (MLSE), l'entreprise qui gère les Maple Leafs, les Marlies, les Raptors de Toronto de la NBA, les Argonauts de Toronto de la Ligue canadienne de football et le Toronto FC de la MLS. Il possède 25 pour cent de MLSE.

Ayant acheté des parts des Maple Leafs en 1996, Tanenbaum a vécu un parcours difficile avec une concession qui a deux présences en finale de l'Association de l'Est à son actif depuis 22 ans (1999, 2002).

Son optimisme nouveau provient des succès des Marlies. Si Dubas peut faire un tel travail dans la AHL, imaginez ce qu'il pourrait réaliser avec les Maple Leafs.

« Si vous regardez l'alignement des Maple Leafs, 14 de nos joueurs sont passés par les Marlies et évoluent avec les Maple Leafs aujourd'hui, a affirmé Tanenbaum. Et tu peux voir au moins une demi-douzaine de joueurs de cette équipe qui pourraient faire le saut avec les Maple Leafs la saison prochaine. C'est ce qui est très excitant. »

Parmi ceux-là, l'attaquant Andreas Johnsson vient au haut de la liste.

Johnsson, 23 ans, a remporté le trophée Jack A. Butterfield, remis au joueur par excellence des séries éliminatoires de la Coupe Calder, après avoir été le meilleur marqueur des séries avec 24 points (10 buts, 14 assistances). Choix de septième ronde (202e au total) au Repêchage 2013 de la LNH, il a récolté trois points (deux buts, une aide) en neuf matchs avec les Maple Leafs cette saison.

« C'est un jeune joueur très spécial », a déclaré l'entraîneur des Marlies Sheldon Keefe. « Il a pris un long chemin pour arriver ici. La ronde lors de laquelle tu es repêché importe peu. »

Les attaquants des Maple Leafs James van Riemsdyk et Tyler Bozak pourraient devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet et on ne s'attend pas à ce qu'ils soient de retour. Résultat : il y aura des postes vacants au camp d'entraînement pour Johnsson et ses compagnons de trio des Marlies Carl Grundstrom, qui a amassé 14 points (huit buts, six passes) en séries, et Miro Aaltonen, qui a récolté 13 points (quatre buts, neuf mentions d'aide).

Le défenseur Travis Dermott pourrait jouer un rôle important avec les Maple Leafs la saison prochaine. Il a passé les trois derniers mois de la saison régulière dans la LNH et, comme Johnsson, a été renvoyé avec les Marlies après l'élimination de Toronto contre les Bruins de Boston dans la série de première ronde de l'Est. Il a totalisé quatre points (un but, trois assistances) en séries dans la AHL.

Le gardien Garret Sparks est une autre option intrigante pour les Maple Leafs. Sparks, 24 ans, a conservé un dossier de 14-5 en séries (moyenne de buts alloués de 2,22 et pourcentage d'arrêts de ,915) et il pourrait être un bon auxiliaire à Frederik Andersen la saison prochaine.

Pour ce qui est de Keefe, Dubas a mentionné que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il soit approché pour un poste d'entraîneur dans la LNH. Une telle occasion ne devrait pas survenir à Toronto, où l'entraîneur Mike Babcock est sous contrat pour encore cinq ans.

Dubas a engagé Keefe comme entraîneur à Sault Ste. Marie dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) quand il était DG là-bas en 2012. Il a amené Keefe pour diriger les Marlies trois ans plus tard.

« Kyle mérite cette Coupe Calder plus que quiconque, a dit Keefe. Il a été ici avec nous durant toutes les étapes, chaque jour, même après avoir été nommé DG des Maple Leafs. Et je pense que nos joueurs apprécient ça. Quand il a obtenu son nouveau poste, il a été clair que rien ne changerait et qu'il serait avec nous jusqu'à la toute fin. »

« L'une des plus belles choses à propos de Kyle, c'est qu'il n'a pas changé depuis nos années avec Sault Ste. Marie. Il évolue constamment, il apprend toujours, mais il est toujours demeuré lui-même et je pense que nos joueurs apprécient ça. C'est génial, particulièrement pour lui. C'est sa vision. C'est son plan qui se met en place. »

Et Tanenbaum espère que ce plan fonctionnera aussi bien avec les Maple Leafs.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.