GettyImages-2089858984

La première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley met en vedette 16 équipes qui s'affronteront dans des séries quatre de sept à compter de samedi.

Aujourd'hui, LNH.com offre un aperçu de l'affrontement entre les Islanders de New York et les Hurricanes de la Caroline en première ronde des séries éliminatoires de l'Association de l'Est.

(2M) Hurricanes de la Caroline vs. (3M) Islanders de New York

Hurricanes: 52-23-7, 111 points
Islanders: 39-27-16, 94 points
Affrontements cette saison: CAR: 2-1-1; NYI: 2-1-1
Match no 1: Samedi, 17 h HE au PNC Arena (MAX, truTV, TBS, SNP, SNW, SNE, SN360, TVAS)

Les Hurricanes de la Caroline et les Islanders de New York ont à nouveau rendez-vous en première ronde des séries éliminatoires.

L’année dernière, les deux équipes avaient croisé le fer, une série qui s’était terminée à l’avantage des Hurricanes en six matchs. La Caroline avait poursuivi son parcours avant d’être balayée par les Panthers de la Floride en finale de l’Association de l’Est.

Mais les Hurricanes n’ont pas oublié comment cette série contre les Islanders avait été difficile.

« Ils travaillent fort et ils ont une formation lourde. Ils sont toujours en échec avant. C’est une bonne équipe », a souligné l’attaquant des Hurricanes Sebastian Aho.

Les deux équipes se sont affrontées une autre fois en séries éliminatoires, en 2019, quand la Caroline avait balayé les New-Yorkais.

« C’est une excellente équipe de hockey, a souligné l’attaquant des Islanders Anders Lee à propos des Hurricanes. Il y a une raison pourquoi la lutte pour le trophée des Présidents s’est réglée au dernier match de la saison. C’est un gros défi devant nous. C’est une équipe complète, mais nous les avons affrontés souvent dernièrement. Nous savons ce que nous devons faire pour connaître du succès, c’est-à-dire de bien exécuter nos jeux et jouer notre style de hockey. »

La différence majeure chez les Islanders par rapport à l’année dernière se trouve derrière le banc. Patrick Roy a remplacé Lane Lambert le 20 janvier et a présenté une fiche de 20-12-5 en 37 matchs depuis son arrivée. Les Islanders ont maintenu un dossier de 8-0-1 en avril pour se hisser jusqu’à la troisième place de la section Métropolitaine.

« [Roy] a réussi à les faire très bien jouer, a affirmé l’entraîneur-chef des Hurricanes Rod Brind’Amour. Il n’y a pas beaucoup de changements dans la formation, mais ils jouent en unité de 20, et ça se voit. »

Les Hurricanes ont conclu la saison en gagnant sept de leurs neuf dernières parties. Ils ont perdu leur dernier match par la marque de 6-3 contre les Blue Jackets de Columbus, mardi, mais l’équipe avait décidé de reposer huit réguliers.

« C’est une très bonne et très rapide équipe, a souligné l’attaquant des Islanders Jean-Gabriel Pageau. Tu sens qu’ils sont meilleurs que toi dans toutes les facettes du jeu. Ce sera l’équipe qui va en donner le plus qui va gagner. »

Ils pourraient faire la différence

Hurricanes : Jake Guentzel a été l’acquisition la plus importante de la date limite des transactions, et l’équipe veut qu’il ajoute de la profondeur en attaque. Le prix payé était énorme ; les Hurricanes ont échangé l'attaquant Michael Bunting, les espoirs Vasily Ponomarev, Ville Koivunen et Cruz Lucius, un choix conditionnel de première ronde et un choix conditionnel de cinquième tour du repêchage de 2024 pour Guentzel et le défenseur Ty Smith. Mais son impact a aussi été énorme. Guentzel s'est installé sur le premier trio et compte 25 points (huit buts, 17 passes) en 17 matchs. Sebastian Aho, son joueur de centre, a amassé 21 points (11 buts, 10 passes) dans le même laps de temps.

Islanders : Mathew Barzal est le joueur le plus talentueux de l'équipe et, sans surprise, il est leur meilleur marqueur. L'attaquant a récolté 80 points (23 buts, 57 passes) en 80 matchs cette saison, ce qui fait de lui le seul joueur à avoir maintenu une moyenne d’un point par match cette année avec New York. Mais ce ne sont pas seulement ses points qui comptent, c'est aussi la vitesse à laquelle il s’exécute qui fait craindre ses adversaires. Il peut mettre une défensive sur les talons et changer un plan de match. Les Hurricanes devront le surveiller chaque fois qu'il sera sur la glace.

NYI@PIT: Barzal sort du cachot et brise l'égalité

Devant le filet

Hurricanes : Les Hurricanes ont dû faire appel à quatre gardiens pour amorcer des matchs cette année en raison des blessures, mais ils sont maintenant bien en selle avec Pyotr Kochetkov et Frederik Andersen. Le premier a maintenu une fiche de 23-13-4 avec une moyenne de buts alloués de 2,33, un pourcentage d’arrêts de ,911 et quatre jeux blancs. Andersen, qui a raté la majeure partie de la campagne en raison de caillots sanguins, a une fiche de 9-1-0 avec une moyenne de 1,30, un taux d’efficacité de ,951 et trois jeux blancs depuis son retour le 4 mars.

Islanders : Semyon Varlamov est parvenu à déloger Ilya Sorokin du poste de gardien numéro un en fin de saison, grâce à un dossier de 8-1-1 (2,09 / ,930) lors de ses 10 derniers départs. Il y a de fortes chances que Roy opte pour son portier qui est en feu pour amorcer la série, même si Sorokin a été finaliste au trophée Vézina la saison dernière. Varlamov a disputé 33 matchs de séries avec les Islanders entre 2019 et 2021, et il a maintenu une fiche de 18-14 (2,31 / ,922). Sorokin était d’office lors de tous les matchs contre les Hurricanes en séries l’an dernier, mais il a perdu quatre des six rencontres (2,60 / ,920).

Statistiques intéressantes

Hurricanes : La Caroline s’est classée au second rang de la LNH en avantage numérique (26,9 pour cent) et première en désavantage numérique (86,4 pour cent). Voilà qui devrait être un avantage dans la série, puisque les Islanders ont été 19e sur le jeu de puissance (20,4 pour cent) et dernier en infériorité numérique (71,5 pour cent).

Islanders : New York a accordé 196 buts en deuxième et en troisième période durant la saison. Seulement cinq équipes ont fait pire, et elles ont toutes raté les séries. En deuxième période seulement, les Islanders ont permis 107 filets. Les Sharks de San Jose (109) ont fait pire, et ils ont terminé la saison au dernier rang du classement.

Facteurs impondérables

Hurricanes : Andrei Svechnikov avait dû rater l’entièreté des séries éliminatoires de 2023 en raison d’une déchirure du ligament antérieur croisé de son genou droit, mais l’attaquant est revenu en force cette année en amassant 52 points en 59 matchs. Il permet aux Hurricanes de compter sur deux ailiers gauches productifs, avec Jake Guentzel. Svechnikov avait inscrit 30 buts en 2021-22, ce qui démontre qu’il est aussi capable de trouver le fond du filet régulièrement.

Islanders : Noah Dobson a éclos cette année en connaissant une saison de 70 points (10 buts, 60 passes) en 79 matchs. Il s’agit de sa meilleure performance en carrière, et elle lui a permis de terminer au septième rang des marqueurs du circuit chez les défenseurs. Il a toutefois été blessé en fin de saison et a raté les trois derniers matchs du calendrier. Les Islanders ont besoin de lui, particulièrement sur les unités spéciales.

NYI@SEA: Dobson fait 3-2 Islanders

Formation prévue des Hurricanes
Jake Guentzel -- Sebastian Aho -- Seth Jarvis
Jordan Martinook -- Evgeny Kuznetsov -- Martin Necas
Andrei Svechnikov -- Jordan Staal -- Teuvo Teravainen
Stefan Noesen -- Jack Drury -- Jesper Fast

Jaccob Slavin -- Brent Burns
Brady Skjei -- Brett Pesce
Dmitry Orlov -- Jalen Chatfield

Frederik Andersen
Pyotr Kochetkov

Retranchés : Bradly Nadeau, Brendan Lemieux, Jesperi Kotkaniemi, Tony DeAngelo, Scott Morrow, Dylan Coghlan, Max Comtois, Spencer Martin
Blessés : Aucun

Formation prévue des Islanders
Casey Cizikas -- Bo Horvat -- Mathew Barzal
Hudson Fasching -- Brock Nelson -- Kyle Palmieri
Anders Lee -- Jean-Gabriel Pageau -- Pierre Engvall
Matt Martin -- Kyle MacLean -- Cal Clutterbuck

Alexander Romanov -- Sebastian Aho
Adam Pelech -- Ryan Pulock
Mike Reilly -- Robert Bortuzzo

Semyon Varlamov
Ilya Sorokin

Retranchés: Samuel Bolduc, Oliver Wahlstrom, Simon Holmstrom
Blessé: Noah Dobson (haut du corps)

La tasse de café, le balado de LNH.com

Les Oilers pourront-ils terminer la saison en force?

Contenu associé