Skip to main content

Les Golden Knights sont acheteurs afin de gagner dès maintenant

L'équipe d'expansion, qui trône au sommet de l'Ouest, a échangé trois choix au repêchage pour obtenir Tatar

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

Il n'y a pas eu de véritable tournant pour George McPhee, le directeur général des Golden Knights de Vegas.

Il n'y a pas eu un moment ou un match en particulier au cours de cette saison inaugurale de rêve où McPhee a réalisé qu'il pourrait être acheteur, plutôt que vendeur, à la date limite des transactions 2018 de la LNH.

Au lieu d'attendre et d'observer, il a agi de manière proactive et réfléchie lundi en faisant l'acquisition de Tomas Tatar des Red Wings de Detroit. Les Red Wings ont reçu un choix de première ronde au repêchage 2018 de la LNH, un choix de deuxième ronde au repêchage 2019 de la LNH et un choix de troisième ronde au repêchage 2021 de la LNH en retour de l'attaquant de 27 ans.

« C'est un joueur encore jeune », a indiqué McPhee lors d'une conférence téléphonique, lundi. « Il est rapide, il est compétitif et il peut compter des buts. Il a marqué au moins 20 buts lors des trois dernières années et il est en voie de le faire à nouveau. On ne voulait pas échanger des choix au repêchage contre quelqu'un qui ne serait plus ici l'été prochain. Il reste trois ans à son contrat, alors ça nous plaît.
 
« Il peut jouer à l'aile gauche et à l'aile droite. Il peut jouer sur n'importe quel trio… C'est un joueur mature, mais il est encore jeune. »
 
Tatar a inscrit 28 points (16 buts, 12 aides) en 62 parties cette saison. Il avait été sélectionné au deuxième tour (60e au total) par Detroit lors du repêchage 2009 de la LNH. Il a récolté 222 points (115 buts, 107 aides) en 407 matchs dans la LNH. 
 
McPhee s'éloigne rarement de ses convictions, qui consistent à garder ses choix de première ronde à la date limite des transactions. Or, s'il y avait un moment pour le faire, c'était bien aujourd'hui. Avant les rencontres de lundi, les Golden Knights (41-16-4, 86 points) possédaient le deuxième meilleur dossier de la ligue, un point derrière le Lightning de Tampa Bay. Ils trônent au sommet de la section Pacifique avec une priorité de 11 points sur les Sharks de San Jose.

« Je pense que personne ne s'attendait à ce que cette équipe soit là où elle est en ce moment, a admis McPhee. Mais comme je l'ai déjà dit, nous avons fait de notre mieux pour bâtir la meilleure équipe possible et ce sont les résultats qu'on obtient jusqu'à présent.

« Je ne sais pas à quel point cela a influencé la journée d'aujourd'hui. J'imagine qu'échanger notre choix de première ronde n'est pas logique pour une équipe d'expansion, mais ça cadre assez bien dans notre plan global. »

Étonnamment, la décision de se départir d'un choix de première ronde n'a pas été très douloureuse. 

« C'était facile, a révélé McPhee. Les choix qu'on a donnés sont répartis sur quatre repêchages… Ce n'est pas un problème pour nous. Si on devait faire une transaction aujourd'hui, c'était comme ça qu'on espérait la faire. »

Plusieurs rumeurs mentionnaient que Vegas pouvait être une destination potentielle pour le défenseur des Sénateurs d'Ottawa Erik Karlsson. Le directeur général Pierre Dorion a déclaré, lundi, que les Sénateurs n'avaient pas « tenté activement d'échanger » Karlsson, mais il a reconnu qu'il n'aurait pas fait « son travail s'il n'avait pas au moins écouté les offres. »

McPhee a été questionné au sujet des rumeurs concernant l'intérêt des Golden Knights pour Karlsson.

« Je ne commenterai pas sur des équipes ou des joueurs précis, a laissé tomber McPhee. Je peux vous dire qu'on a été très agressifs. On a été des acheteurs à la date limite. On est satisfaits de ce qu'on a. On a gardé nos jeunes joueurs et on a utilisé nos choix en surplus et notre espace sous le plafond salarial pour atteindre nos objectifs.

« On a eu plusieurs discussions avec plusieurs équipes au cours des trois dernières semaines et on a exploré beaucoup d'options. »

McPhee est convaincu qu'il devait à son équipe de la garder intacte. Il croit que les changements qu'ils ont faits avant la date limite, comme l'acquisition de l'attaquant Ryan Reaves samedi dans le cadre d'une transaction complexe à trois équipes impliquant les Penguins de Pittsburgh et les Sénateurs, sont suffisants.

Les Penguins ont échangé Reaves et un choix de quatrième ronde, acquis précédemment des Canucks de Vancouver, aux Golden Knights et en retour, Pittsburgh a reçu le jeune attaquant Tobias Lindberg de Vegas. 

Les Golden Knights ont aussi envoyé l'attaquant Brendan Leipsic à Vancouver en retour du défenseur suédois Philip Holm. McPhee s'attend à ce que Tatar débarque à Las Vegas plus tard dans la nuit de lundi.

« Notre chimie va être encore meilleure, a ajouté McPhee. Notre vestiaire se portera encore mieux, tout comme notre équipe.

« Cette équipe méritait de rester ensemble et on l'a gardée ainsi pour une raison… On veut gagner dès maintenant. »

C'était bien entendu la première date limite des transactions de McPhee en tant que directeur général des Golden Knights. Cependant, McPhee n'en est pas à ses premières armes, lui qui a été le directeur général des Capitals de Washington pendant 17 saisons.

La dernière date limite des transactions qu'il a vécue avec les Capitals remonte à 2014. Peu de choses auraient changé, selon lui. Les 15 dernières minutes avant l'heure limite sont toujours aussi « chaotiques ». Il estime que près de 90 pour cent des échanges sont soumis à l'approbation de la ligue à ce moment-là.

« C'est très semblable, a indiqué McPhee. C'est une période très intense. Ça peut être stressant. On se demande comment aider notre équipe et on veut faire les bons échanges pour le court terme et le long terme. C'est une bonne réflexion.

« C'est une période très intense et beaucoup de choses dépendent de ce qu'on fait. On essaie de prendre soin de notre équipe, de nos joueurs, de nos partisans et de notre concession.

« En tant que directeur général, c'est notre responsabilité. » 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.