Skip to main content

Les Golden Knights attirent de nouveaux partisans avec la radio espagnole

Le descripteur Lopez décrit les buts comme au soccer pour familiariser l'auditoire hispanique avec le hockey

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste principal NHL.com

LAS VEGAS - Peut-être que vous connaissez le hockey, mais pas l'espagnol. Peut-être que vous savez parler l'espagnol, mais ne connaissez pas le hockey. Peu importe. Faites juste écouter.

Quand les Golden Knights marquent un but, comme ils l'ont fait à plusieurs reprises dans la victoire de 7-0 contre les Sharks de San Jose dans le match no 1 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, jeudi, Jesus Lopez prend une profonde respiration et il tend les bras comme un chanteur d'opéra dans sa cabine du T-Mobile Arena.

« BUUUUUUUUUUUUUUUUUT », hurle-t-il.

Il prend une autre grande respiration.

« BUUUUUUUUUUUUUUUUUT », crie-t-il à nouveau.

À LIRE : La recette secrète des Sharks a fonctionné | La vitesse des Golden Knights : le nerf de la guerre

On dirait du soccer, mais il s'agit de hockey retransmis en espagnol à un nouvel auditoire de Las Vegas sur les ondes de ESPN Deportes 1460 AM.

Video: Les Golden Knights explosent contre les Sharks (en espagnol)

C'est une autre façon pour les Golden Knights, une équipe d'expansion de la LNH et la première équipe sportive d'une ligue majeure à Las Vegas, de développer le sport et d'unir la ville. L'histoire derrière tout ça implique un dessin animé de Disney et c'est digne d'un film de Disney.

« Je sais que ce n'est pas facile de remplacer le soccer par le hockey au sein de la communauté hispanique, mais on a ce slogan : "Une seule fois, c'est tout ce que ça prend", a mentionné Lopez. Une fois que les gens auront vu un match, ils tomberont en amour. C'est aussi simple que ça. Les gens pourraient dire qu'ils n'aiment pas ça, mais comment peuvent-ils le savoir s'ils n'ont jamais assisté à une partie? Une fois que tu es dans l'aréna et que tu vois comment ça fonctionne, c'est différent. »

* * * * *

L'aire métropolitaine de Las Vegas est un mélange diversifié de 2,2 millions d'habitants. Les Hispaniques représentent 30 pour cent de la population et ils sont le groupe culturel évoluant le plus rapidement d'un point de vue économique.

« [Le propriétaire Bill Foley] veut que nous soyons impliqués dans la communauté et il s'agit d'une partie importante de la communauté », a affirmé le président Kerry Bubolz. « C'est un tiers du marché. »

Quand les Golden Knights ont exploré les options potentielles chez les partenaires radio, ils étaient à la recherche de trois éléments : les ondes AM et FM ainsi que la radio espagnole. Lotus Broadcasting offrait tout ça aux Golden Knights avec la station ESPN Deportes 1460 AM parmi ses possessions.

Les Blackhawks de Chicago et les Panthers de la Floride avaient diffusé des matchs en espagnol, mais il n'y avait pas d'autres modèles à suivre. Le vice-président et directeur général de Lotus Broadcasting Tony Bonnici avait prévu engager quelqu'un avec de l'expérience à l'extérieur du marché, mais ses efforts ont été vains, donc il a décidé de se tourner vers les gens qui pouvaient décrire du soccer, se disant qu'ils apprendraient le hockey.

Lopez est né à Guadalajara au Mexique et a grandi dans la petite ville d'Ocotlan, à environ 30 minutes de son lieu de naissance. Il avait peu de connaissances en hockey à part pour avoir vu jouer les Kings de Los Angeles quelques fois et avoir suivi les carrières de Wayne Gretzky et de Mario Lemieux.

Il vit à Las Vegas depuis 2011 et animait une émission humoristique de sports sur les ondes de ESPN Deportes 1460 AM qui s'appelait « Cantina ESPN Las Vegas ». Créatif et drôle - un ventriloque, il pouvait faire 20 voix différentes avec une marionnette dans son émission - il avait de l'expérience en description de soccer et de boxe à la radio et à la télévision au Mexique.

Il était également aventureux et travaillant. Le genre de gars qui a travaillé dans l'industrie de la pêche en Alaska, pour l'émission « Deadliest Catch » par exemple, qui a géré un restaurant dans le sud de la Californie en plus de s'impliquer dans l'entreprise familiale, qui gère plusieurs pizzerias au Mexique.

« C'est un défi, a admis Lopez. Mais j'aime les défis. »

Bonnici a demandé à Lopez de regarder des parties de hockey et de s'exercer à les décrire de façon aussi animée que si c'était du soccer. Au départ, Lopez se débrouillait bien, sans plus.

Lopez a tenté de chercher de l'information sur Google à propos de la description du hockey en espagnol. Il n'a rien trouvé. Ce qu'il a trouvé, toutefois, c'est un dessin animé de Disney en espagnol s'intitulant « Hockey Homicide » mettant en vedette les personnages de Goofy qui joue au hockey avec la description d'une voix colombienne.

Watch: Youtube Video

« Il faut donner une âme bien spéciale à ce sport, a expliqué Lopez. Le hockey a un monde bien à lui. Ça ne se compare à rien d'autre. Premièrement, c'est tellement rapide. Tu dois adapter ta façon de décrire le match de manière à ne pas perdre le sens de ce qui se passe sur la glace. Donc, quand j'ai entendu ce gars-là et les phrases qu'il utilisait dans le dessin animé, je me suis dit que c'est que je voulais faire. J'ai donc écouté ce dessin animé sans cesse pour m'en imprégner. »

Lopez a essayé de nouveau.

« J'ai entendu son enregistrement et c'était meilleur, a dit Bonnici. Je lui disais toujours de se laisser aller. Nous essayons de rejoindre une communauté qui ne regarde pas le hockey habituellement. Il faut les divertir d'une façon qui est déjà utilisée, car il y a une raison pour laquelle c'est fait de cette manière. »

Bonnici a envoyé les enregistrements à Bubolz pour une approbation. Les Golden Knights ont fait appel à un tiers parti pour les écouter, puis Lopez a décroché le boulot.

Avant la saison, Lopez s'est présenté à Dan D'Uva, la voix radiophonique anglophone des Golden Knights sur les ondes de KRLV 98,9 FM et Fox Sports Radio 1340 AM. Lopez posait des questions et D'Uva lui répondait. Quand D'Uva sentait que ses propos devenaient trop précis et techniques, il s'arrêtait.

« Je lui ai dit que la chose la plus importante est : "Est-ce que l'auditeur peut entendre le sourire dans ta voix?" », a relaté D'Uva.

Lopez a souri.

* * * * *

Quand les Golden Knights ont tenu leur cérémonie du match d'ouverture du 10 octobre pour honorer les victimes, les familles et les premiers répondants, neuf jours après la tuerie sur la Strip qui a fait 58 morts et des centaines de blessés, ç'a uni la communauté.

« Ç'a été comme un remède pour Las Vegas après les événements d'octobre, a dit Lopez. Ils ont soulagé la douleur. Si ce n'était pas de cette équipe, nous serions encore en deuil. Ils ont amené tellement de joie. Ç'a été magique. Ce lien s'est forgé non seulement avec les anglophones, mais aussi avec les Hispaniques et les Asiatiques. Ç'a été très touchant. »

Quand les Golden Knights ont enchaîné les victoires, l'engouement s'est emparé de la communauté. Lopez décrit environ 20 matchs à domicile de saison régulière, environ un par semaine, et il apprend sur le tas à ajouter des éléments comme l'annonce d'un but avec le style soccer. Il décrit tous les matchs à domicile en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et il présente un segment de 15 minutes durant son émission qui s'intitule « Caballeros de la Mesa Redonda » ou « Les chevaliers de la Table ronde ». C'est diffusé en ligne et il a reçu des appels et des messages non seulement du Nevada, mais aussi de l'Oregon, de New York, de la Floride et même de l'Ukraine, de la Croatie et de la Russie.

« Maintenant, les gens posent beaucoup de questions sur le hockey et les règles, a dit Lopez. Je suis émerveillé par l'impact généré au sein de la communauté hispanique. »

Bubolz a affirmé que les Golden Knights veulent développer leur diffusion radio en espagnol et atteindre la communauté de manières différentes. Avec l'argent du Fonds de développement de la LNH et de l'Association des joueurs de la LNH, ils ont mis sur pied un programme de hockey de rue dans le district de l'école Clark County, composé à 60 pour cent de jeunes issus de la communauté hispanique. À partir du mois d'août, 80 000 étudiants dans 65 écoles joueront au hockey de rue une fois par semaine. Les Golden Knights ont reçu des offres de service d'agences locales qui se spécialisent dans le marketing destiné à la communauté hispanique et ils auront bientôt du personnel dédié à ce projet.

« Si tu n'aimes pas le hockey, tu peux l'apprécier, mais ça ne fera jamais partie de ton âme, a affirmé Lopez. Si tu aimes ça, c'est pour toujours. »

Le hockey fait partie de l'âme de Lopez maintenant. Après les trois buts de Vegas en 1 :31 en première période jeudi, après trois descriptions de but comme au soccer, qui lui ont presque fait perdre son souffle, Lopez s'est tourné vers sa gauche, il a agité le poing et souri. Ses auditeurs ne pouvaient pas le voir, mais ils pouvaient l'entendre dans sa voix.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.