Skip to main content

Les futurs joueurs autonomes de 2018 comptent sur de grosses saisons

Tavares, Atkinson et Kane sont parmi ceux qui pourraient gagner le gros lot l'été prochain

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Il n'est jamais trop tôt pour commencer à préparer l'avenir, surtout pour les joueurs de la LNH qui sont au sommet de leur art et qui entament la dernière année de leur contrat. 
  
Le centre du Wild du Minnesota Mikko Koivu et le centre des Jets de Winnipeg Bryan Little pensaient à leur avenir à l'ouverture des camps d'entraînement et les deux ont paraphé des ententes qui s'étendent sur plusieurs saisons. 

 

Koivu, 34 ans, a accepté une prolongation de contrat de deux ans d'une valeur de 11 millions de dollars, lundi. Il devrait demeurer au Minnesota au moins jusqu'en 2019-20. Little, 29 ans, a apposé sa signature au bas d'une prolongation de contrat de six ans d'une valeur de 31,746 millions de dollars. Il devrait rester à Winnipeg au moins jusqu'à la saison 2023-24. 
  
Les deux auraient pu patienter et se prévaloir de leur statut de joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2018. Ces signatures nous ont fait réfléchir aux meilleurs joueurs qui pourraient profiter d'une autonomie complète l'été prochain. 
  
La liste suivante présente les 10 joueurs de moins de 35 ans les plus intéressants qui pourraient devenir joueurs autonomes en 2018 (toutes les données sur les salaires sont tirées de CapFriendly.com). 
  
Cam Atkinson, AD 
Équipe : Blue Jackets de Columbus 
Impact sur la masse salariale : 3,5 millions de dollars 
Âge : 28 ans 
Statistiques 2016-17 : 35-27-62 en 82 matchs 
  
Atkinson, qui entreprend la dernière année d'un contrat de trois ans, représente l'une des plus belles aubaines de la LNH. Il a partagé le huitième rang des buteurs de la ligue avec l'attaquant des Canadiens de Montréal Max Pacioretty et il a terminé à égalité avec l'attaquant des Maple Leafs de Toronto James van Riemsdyk au 33e rang des marqueurs. Le salaire de Pacioretty comptait pour 4,5 millions de dollars sur la masse salariale, tandis que celui de van Riemsdyk comptait pour 4,25 millions. Atkinson occupe le 13e rang de la LNH avec 62 buts lors des deux dernières campagnes. Il pourrait évoluer aux côtés d'Alexander Wennberg et d'Artemi Panarin cette année, alors sa production offensive pourrait encore augmenter. Il a aussi révélé à The Athletic qu'il n'entend pas négocier une nouvelle entente une fois la saison commencée. 
  
John Carlson, D 
Équipe : Capitals de Washington 
Impact sur la masse salariale : 3,96 millions de dollars 
Âge : 27 ans 
Statistiques 2016-17 : 9-28-37 en 72 matchs 
  
Carlson amorce la dernière saison d'une entente de six ans. Depuis la campagne 2013-14, Carlson pointe au 20e rang chez les défenseurs pour les points (168), au 19e pour les aides (129), ex aequo au 16e pour les points en avantage numérique (68), ex aequo au 11e pour les buts gagnants (10) et au 22e pour le temps de jeu par partie (23:30). Les Capitals ont déjà les défenseurs Matt Niskanen (5,75 millions de dollars), Brooks Orpik (5,5 millions) et Dmitry Orlov (5,1 millions) sous contrat au moins jusqu'à la prochaine saison. Orpik pourrait être un candidat pour un éventuel rachat afin de faire de la place pour Carlson si les Capitals veulent le garder. 
  
Evander Kane, AG 
Équipe : Sabres de Buffalo 
Impact sur la masse salariale : 5,25 millions de dollars 
Âge : 26 ans 
Statistiques 2016-17 : 28-15-43 en 70 matchs 
  
L'avenir de Kane avec les Sabres n'a jamais été assuré. Il achève son contrat de six ans et il est justifié de se demander si Buffalo aura les moyens de garder Kane et le centre Jack Eichel, qui devrait éventuellement obtenir une prolongation de contrat de huit ans d'une valeur annuelle d'au moins 10 millions de dollars. Les Sabres comptent aussi sur Ryan O'Reilly, qui gagne 7 millions de dollars par année, et Kyle Okposo, qui fait 6 millions, sans oublier Jason Pominville (5,6 millions) et Matt Moulson (5 millions). Tous demeureront à Buffalo après la prochaine campagne. Moulson pourrait voir son contrat être racheté. Kane pourrait être échangé à la date limite des transactions, et ce, même si les Sabres sont dans la course aux séries éliminatoires. 
  
Jonathan Marchessault, C 
Équipe : Golden Knights de Vegas 
Impact sur la masse salariale : 750 000 dollars 
Âge : 26 ans 
Statistiques 2016-17 : 30-21-51 en 75 matchs 
  
Marchessault doit prouver qu'il n'est pas qu'un feu de paille pour obtenir un contrat à long terme. Il avait inscrit huit buts en 49 parties dans la LNH en trois campagnes avec les Blue Jackets et le Lightning de Tampa Bay avant d'exploser avec les Panthers de la Floride l'an dernier. Il devrait assumer beaucoup de responsabilités offensives à Vegas et son entraîneur Gerard Gallant l'a dirigé au début de la saison dernière. Marchessault comptait en moyenne 0,454 but par partie (10 buts en 22 matchs) avant que les Panthers remercient Gallant le 27 novembre 2016. Sa moyenne a baissé à 0,377 (20 buts en 53 parties) sous les ordres de Tom Rowe, qui a remplacé Gallant. 
  
Rick Nash, AD 
Équipe : Rangers de New York 
Impact sur la masse salariale : 7,8 millions de dollars 
Âge : 33 ans 
Statistiques 2016-17 : 23-15-38 en 67 matchs 
  
Nash amorce la dernière année d'un contrat de huit ans paraphé avec les Blue Jackets de Columbus. Il a déclaré que cette saison était très importante parce qu'il cherche à obtenir une nouvelle entente, mais il est conscient qu'il devra fort probablement accepter une diminution de salaire. Il aimerait demeurer avec les Rangers, mais ceux-ci ne pourront peut-être pas se permettre de retenir ses services s'ils prévoient renouveler les contrats des attaquants Kevin Hayes et J.T. Miller et du défenseur Brady Skjei après la saison. Ces derniers deviendront tous joueurs autonomes avec compensation. 
  
James Neal, AG 
Équipe : Golden Knights de Vegas 
Impact sur la masse salariale : 5 millions de dollars 
Âge : 30 ans 
Statistiques 2016-17 : 23-18-41 en 70 matchs 
  
Neal, qui entreprendra la dernière saison d'un contrat de six ans, est l'un des joueurs les plus susceptibles de changer d'adresse à la date limite des transactions. Il devrait donner une vingtaine de buts aux Golden Knights avant d'être échangé à une équipe qui aspire aux grands honneurs. À l'âge de 30 ans, Neal ne semble pas cadrer dans les plans à long terme de Vegas puisque le directeur général George McPhee veut bâtir sa formation par l'entremise du repêchage. Bref, Neal risque de se retrouver sur le marché des joueurs autonomes le 1er juillet 2018. 
  
Paul Stastny, C 
Équipe : Blues de St. Louis 
Impact sur la masse salariale : 7 millions de dollars 
Âge : 31 ans 
Statistiques 2016-17 : 18-22-40 en 66 matchs 
  
Stastny a paraphé une entente de quatre ans avec l'équipe de sa ville natale en 2014 en sachant très bien qu'il pourrait obtenir un autre gros contrat par la suite. En fait, il a misé sur lui-même parce qu'il aurait pu obtenir une entente de plus longue durée. Stastny n'a jamais atteint le plateau des 60 points comme en 2013-14 avec l'Avalanche du Colorado, mais il a marqué au moins 40 points à chacune de ses trois campagnes avec les Blues. Il ne devrait pas obtenir un salaire de 7 millions de dollars par année, mais il pourrait recevoir une offre assez généreuse s'il connaît une bonne année à St. Louis, qui devra s'assurer les services de l'attaquant Robby Fabbri avant la saison prochaine. 
  
John Tavares, C 
Équipe : Islanders de New York 
Impact sur la masse salariale : 5,5 millions de dollars 
Âge : 27 ans 
Statistiques 2016-17 : 28-38-66 en 77 matchs 
  
La situation contractuelle de Tavares rend les partisans des Islanders nerveux. Tavares, qui a célébré son 27e anniversaire mercredi, entame la dernière année de son contrat de six ans. Il a souvent mentionné que sa priorité était de demeurer à New York. Il ne semble pas s'inquiéter pour l'argent, mais plutôt au sujet de l'avenir de l'organisation, de sa direction et de l'endroit où l'équipe jouera si un nouvel amphithéâtre est construit dans la région new-yorkaise. Tavares est prêt à négocier pendant la saison, ce qui est un bon signe pour les Islanders. 
  
Kyle Turris, C 
Équipe : Sénateurs d'Ottawa 
Impact sur la masse salariale : 3,5 millions de dollars 
Âge : 28 ans 
Statistiques 2016-17 : 27-28-55 en 78 matchs 
  
Turris, qui amorce la dernière année d'une entente de cinq ans, a connu une bonne saison l'an passé et il devrait à nouveau pivoter le premier trio des Sénateurs. Avec une autre bonne campagne, il pourrait décrocher une importante augmentation salariale. Il gagnera 4 millions de dollars cette année, mais son impact sur la masse salariale n'est que de 3,5 millions de dollars. Ottawa doit s'entendre avec l'attaquant Mark Stone, qui compte aussi pour 3,5 millions de dollars sur la masse salariale et qui sera joueur autonome avec compensation. De plus, le gardien Craig Anderson, 36 ans, pourrait devenir joueur autonome sans compensation l'été prochain. Les prévisions salariales des Sénateurs doivent aussi tenir compte de l'augmentation qu'obtiendra le défenseur Erik Karlsson, dont le contrat comptant pour 6,5 millions de dollars sur la masse salariale viendra à échéance dans deux ans. 
  
James van Riemsdyk, AG 
Équipe : Maple Leafs de Toronto 
Impact sur la masse salariale : 4,25 millions de dollars 
Âge : 28 ans 
Statistiques 2016-17 : 29-33-62 en 82 matchs 
  
Van Riemsdyk, qui entreprendra la dernière saison d'un contrat de six ans, est un élément important de la formation torontoise, mais il pourrait être plus payant de l'échanger. Les Maple Leafs devront s'entendre avec William Nylander après la prochaine campagne et ils devront conserver une marge suffisante pour les nouveaux contrats d'Auston Matthews et de Mitch Marner après la saison 2018-19. Van Riemsdyk peut cadrer dans la structure salariale à court terme, mais pas à long terme et il voudra certainement obtenir une entente qui s'échelonne sur plusieurs années. Le contrat de trois ans d'une valeur de 18,75 millions de dollars de l'attaquant Patrick Marleau signifie peut-être que les jours de van Riemsdyk à Toronto sont comptés. 
  
NOTE : Les principaux joueurs de 35 ans et plus qui seront joueurs autonomes sans compensation l'été prochain sont Joe Thornton (Sharks de San Jose), Henrik Sedin (Canucks de Vancouver), Daniel Sedin (Canucks de Vancouver), Craig Anderson (Sénateurs d'Ottawa) et Zdeno Chara (Bruins de Boston).

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.