Skip to main content

Les espoirs sur le radar: 4 décembre

Avec l'arrivée du mois de décembre, une édition spéciale consacrée au camp de sélection d'Équipe Canada junior en vue du Championnat mondial

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Joe Veleno connaissait un bon début de saison et produisait à un rythme tout juste supérieur à un point par match. C'était avant qu'il ne se transforme en une véritable machine de guerre.

À ses six dernières rencontres, l'attaquant des Voltigeurs de Drummondville affiche des statistiques dignes de la LHJMQ du début des années 80. Au cours de cette courte période, il a inscrit huit buts et récolté 14 mentions d'aide pour aider les siens à signer six victoires de suite. 

Pour remettre ça en perspective, il a récolté un point de moins en six matchs qu'il ne l'avait fait à ses 19 premières rencontres de la saison. Ça lui aura finalement valu une invitation au camp de sélection de la formation canadienne en vue du Championnat mondial junior.

« Je m'y attendais un peu étant donné que j'ai connu un bon début de saison, a expliqué l'espoir des Red Wings à LNH.com. Je pense que je méritais d'être invité, mais c'est sûr que la compétition était forte. Je suis très honoré d'avoir cette chance.

« Ç'a toujours été un rêve pour moi de jouer avec Équipe Canada. Maintenant que je suis très près de me tailler une place au sein de l'équipe, c'est vraiment excitant et je vais travailler très fort pour m'y rendre. »

À LIRE AUSSI : Huit joueurs de la LHJMQ invités au camp d'ÉCJRepêchage 2019 : Un échange qui a tout changé pour Ellis

La bonne nouvelle pour ses adversaires de la LHJMQ, c'est qu'il devra interrompre ses activités dans quelques jours pour se rendre à Victoria, en Colombie-Britannique, pour le camp qui se déroulera du 11 au 14 décembre.

Cela mettra évidemment la meilleure séquence de sa carrière junior sur pause, mais Veleno ne s'en plaindra pas. S'il peut le moindrement poursuivre sur cette lancée au camp alors qu'il sera en compétition avec 18 autres attaquants pour l'un des 14 postes disponibles, il aura déjà un bon bout de fait.

« Je pense que je joue le meilleur hockey de ma carrière, a-t-il reconnu. C'est ma quatrième saison dans la Ligue et j'ai connu des hauts et des bas. Je me sers maintenant de cette expérience pour jouer comme je le fais.

« C'est de garder les choses simples et de ne pas essayer d'en faire trop. Je suis intense et agressif en échec avant et ça permet de créer des chances offensivement. Si je joue bien sur 200 pieds et défensivement, les chances en attaque vont venir automatiquement et c'est ce qui se produit. »

Un jeune sage

Même s'il n'a encore que 18 ans, Veleno a déjà l'expérience d'une conquête de la Coupe du Président, d'une participation au tournoi de la Coupe Memorial, de deux présences à la Coupe Hlinka-Gretzky et d'une autre au Championnat du monde des moins de 18 ans. 

Tout cela en plus de cumuler 196 matchs de saison régulière et 45 rencontres éliminatoires dans la LHJMQ. Il produit, certes, mais sa présence avec la formation canadienne pourrait aussi être bénéfique dans les moments importants.

« Avec ces équipes, nous avions une mentalité de gagnants et c'est ce que je veux apporter à ÉCJ, a-t-il lancé. Hockey Canada veut toujours remporter la médaille d'or et ils cherchent des gars qui veulent se donner et qui ont le désir de gagner. C'est certain que je vais amener ça si j'ai la chance de participer au tournoi. »

Dans le calepin

Comme les invitations au camp d'ÉCJ ont été envoyées lundi, je vous fais part de quelques observations en rafale.

-   Commençons par une mauvaise surprise. Je suis étonné que la direction d'Hockey Canada ait complètement écarté le gardien Olivier Rodrigue de ses choix. Le portier des Voltigeurs a de moins bonnes statistiques que Michael DiPietro et Ian Scott, mais je vois mal comment on a pu lui préférer Matt Villalta. Rodrigue a livré la marchandise chaque fois qu'il s'est retrouvé devant le filet du Canada… Il aura au moins l'occasion de se reprendre l'an prochain.

-   Tant qu'à être dans la catégorie des ignorés, poursuivons avec une moins grande surprise : Ryan Merkley. Le défenseur a été ordinaire lors de la Série Canada-Russie et son jeu défensif est une grande lacune. Bien qu'il ait été choisi au 21e rang par les Sharks lors du dernier repêchage, il ne méritait pas sa place avec Équipe Canada.

-    À mon avis, le fait que Merkley ne soit pas au camp ouvre la porte au défenseur Nicolas Beaudin. Hockey Canada n'a pas l'habitude de sélectionner beaucoup de défenseurs offensifs et le champ est désormais un peu plus libre. Beaudin a en plus prouvé qu'il pouvait compléter Noah Dobson à merveille. Je ne tomberai pas en banc de ma chaise si les deux sont jumelés au début du tournoi. 

2019 sous la loupe

-   Raphaël Lavoie est le seul joueur admissible au repêchage de la LNH pour la première fois à faire partie de la liste des invités au camp d'ÉCJ. L'attaquant des Mooseheads a traversé un mois de novembre plus difficile au chapitre de la production, mais il obtiendra sa chance. Rappelons que l'âge n'est pas un facteur dans son cas puisqu'il était à 10 jours d'être admissible au repêchage de 2018, comme la majorité de ses pairs.

-   Contrairement à l'équipe canadienne, la formation finlandaise risque de devoir faire confiance à la jeunesse au CMJ. Kaapo Kakko, l'un des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage, a sans surprise reçu son invitation au camp tout comme Mikko Kokkonen, Lassi Thomson, Anttoni Honka et Ville Heinola - tous des joueurs admissibles en 2019.

-   Si la logique est respectée et que Kakko et Jack Hughes parviennent à se tailler une place avec la Finlande et les États-Unis, respectivement, on aurait droit à un duel au sommet entre les deux meilleurs espoirs du repêchage de juin prochain. Les deux pays sont dans le même groupe et s'affronteront le 31 décembre. Un bon duel pour accompagner la dinde.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.