Skip to main content

Les espoirs des Sénateurs trop forts

La relève d'Ottawa blanchit celle des Canadiens 4-0 à la Place Bell, vendredi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LAVAL - Les Sénateurs d'Ottawa ont une excellente relève en théorie, florissante et aguerrie. Celle des Canadiens de Montréal a des croûtes à manger, on le savait.

L'affrontement que les espoirs des deux organisations se sont livré vendredi, dans le cadre de la Confrontation des recrues à la Place Bell, a permis de valider les deux énoncés. 

Misant sur pas moins de six espoirs qui ont porté les couleurs des Sénateurs la saison dernière, les « bébés Sénateurs » n'ont fait qu'une bouchée des recrues du Tricolore 4-0.

Les Colin White, Filip Chlapik, Logan Brown, Alex Formenton, Christian Wolanin, Christian Jaros et leurs acolytes n'ont donné aucune chance à des rivaux verts.

« Nos adversaires étaient beaucoup plus matures et expérimentés, mais j'ai trouvé que nos gars se sont accrochés et que nous avons progressé, a commenté l'entraîneur du CH Joël Bouchard. La troisième période a été notre meilleure. Les jeunes n'ont pas répété les mêmes erreurs. Ils n'ont jamais abandonné, ça n'a jamais été un manque d'effort. Ç'a plutôt été un manque de vécu et de force physique. 

« Si les gars avaient abandonné, le score final aurait été de 8-0. Ils ont fait ce qu'on leur a demandé à travers ce qu'ils avaient à donner. »

L'ailier gauche Brady Tkachuk, quatrième espoir sélectionné au repêchage de juin, a éclipsé Jesperi Kotkaniemi, tout juste réclamé avant lui par le CH.

Évoluant en compagnie de White et de Chlapik, Tkachuk y est allé d'une performance de deux buts, incluant un en double supériorité numérique. Son premier, qui a fait 2-0 tôt en deuxième période, a été inscrit au terme d'une superbe manœuvre individuelle. 

Formenton, qui a ouvert le score en infériorité numérique au premier vingt, et Jaros ont été les autres marqueurs des Sénateurs.

Une première ardue

Kotkaniemi n'était pas si bien entouré que Tkachuk, au centre des ailiers Allan McShane et Alexandre Alain. Il a connu de modestes débuts en Amérique du Nord, commettant quelques revirements en plus d'écoper d'une pénalité. Il a bien fait au chapitre des mises au jeu, en plus de provoquer deux pénalités.

« Ça n'a pas été la meilleure des soirées pour moi, a reconnu le Finlandais âgé de 18 ans. C'était une première. J'aurai besoin de temps afin de m'habituer au style de jeu nord-américain. C'est quelque peu différent qu'en Finlande, mais je vais m'y faire. »

Admettant qu'il a tenté de trop en faire par moments parce que ça n'allait pas à son goût, Kotkaniemi a dit qu'il s'est senti plus à l'aise à mesure que la rencontre progressait.

« C'est la réalité à laquelle les joueurs européens sont confrontés à leur arrivée en Amérique du Nord », a souligné Bouchard.

« Ça m'impressionne qu'il (Kotkaniemi) vous ait admis qu'il avait connu une soirée difficile. Quand un gars peut s'auto-évaluer de la sorte, c'est que nous allons dans la bonne voie. » 

Evans K.-O.

Le Tricolore a vu un de ses beaux espoirs, l'attaquant Jake Evans, subir une blessure à la tête à 7:11 du troisième vingt.

Evans est tombé tête première sur la glace après avoir essuyé les gants au visage du défenseur Jonathan Aspirot des Wildcats de Moncton. Evans venait de loger la rondelle derrière le défenseur, en entrée de territoire ennemi. Le Torontois âgé de 22 ans a quitté sur une civière.

« Jake Evans a été transporté à l'hôpital pour des examens. Il est conscient et bouge ses membres », a précisé le CH sur Twitter.

« C'est une super bonne nouvelle, a réagi Bouchard. La santé du joueur est la seule chose qui compte pour moi. Le geste a été posé, on va laisser ça de côté. Nous laisserons les professionnels de la santé s'occuper de lui. » 

Kotkaniemi a parlé d'un geste salaud qui n'a pas sa place dans le hockey.

« L'impact s'est produit quand il est tombé sur la glace plutôt que sur la mise en échec, a affirmé l'entraîneur des Sénateurs Troy Mann. Aspirot n'est pas un joueur très imposant. Nous répétons à nos défenseurs depuis deux jours de se donner de l'espace. Il s'est avancé et l'autre jeune avait la tête un peu basse, mais je ne crois pas qu'il était mal intentionné. Je n'ai pas vu la reprise au ralenti, mais je pense que c'était une mise en échec propre. »

Devant le filet du CH, Samuel Harvey des Huskies de Rouyn-Noranda dans la LHJMQ a bien fait même s'il a cédé trois fois sur 18 lancers au cours de la première moitié de rencontre.

Son remplaçant Stephen Dhillon a accordé un filet sur 15 tirs.

Le Suédois Filip Gustavsson a aisément signé un jeu blanc en n'étant mis à l'épreuve que 15 fois dans le camp des Sénateurs, qui vont se mesurer aux espoirs des Maple Leafs de Toronto samedi après-midi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.