Skip to main content

Les Ducks en séries notamment grâce à Henrique et leurs gardiens

L'émergence de Kase et leur capacité à survivre aux blessures ont aidé Anaheim à assurer leur participation en séries pour une sixième année de suite

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

Les Ducks d'Anaheim, après avoir été durement éprouvés par les blessures cette saison, vont participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la sixième année consécutive.

Les Ducks (42-25-13, 97 points) ont obtenu leur place en séries lorsque les Blues de St. Louis se sont inclinés 4-3 contre les Blackhawks de Chicago mercredi, et qu'Anaheim a vaincu le Wild du Minnesota 3-1.

Anaheim peut toujours décrocher l'avantage de la glace en première ronde de l'Association de l'Ouest. Les Ducks se trouvent à un point des Sharks de San Jose et du deuxième rang de la section Pacifique, en plus de posséder une avance d'un point sur les Kings de Los Angeles au quatrième rang. 

Anaheim, qui montre un dossier de 8-1-1 à ses 10 derniers matchs, a encore deux rencontres de saison régulière à disputer. Les Ducks vont recevoir la visite des Stars de Dallas au Honda Center vendredi (22 h (HE); NBCSN, NHL.TV) avant de rendre visite aux Coyotes de l'Arizona samedi. 

La séquence de cinq titres consécutifs de la section Pacifique des Ducks a pris fin cette année, mais ils ne laisseront pas cela les affecter alors que les séries sont sur le point de commencer. Cela pourrait même tourner à leur avantage. 

« Ils sont persuadés qu'ils peuvent accomplir davantage de choses que ce qu'ils ont fait jusqu'ici, a affirmé l'entraîneur des Ducks Randy Carlyle. Je crois qu'ils possèdent une autre vitesse. »

Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi les Ducks ont décroché leur billet pour les séries éliminatoires:

1. L'impact de Henrique

Les Ducks montraient une fiche de 11-10-4 le 30 novembre, lorsqu'ils ont fait l'acquisition d'Adam Henrique, de l'attaquant Joseph Blandisi et d'un choix de troisième ronde au repêchage 2018 de la LNH des Devils du New Jersey en retour du défenseur Sami Vatanen et d'un choix conditionnel de troisième ronde en 2019 ou 2020.

Henrique a récolté 33 points (19 buts, 14 passes) en 55 parties avec Anaheim, et a aidé à maintenir les Ducks à flot alors que les centres Ryan Getzlaf et Ryan Kesler étaient sur la liste des blessés jusqu'en décembre, lui qui a inscrit plusieurs buts opportuns.

Depuis l'arrivée de Henrique, Anaheim affiche un dossier de 31-15-9.

2. Le rendement des gardiens

La meilleure embauche des Ducks au cours de l'été dernier a peut-être été celle de Ryan Miller pour deux ans le 1er juillet.

Bien que le gardien John Gibson soit arrivé à maturité, lui qui a signé 31 victoires, un sommet dans la LNH, sa santé demeure un problème.

Gibson a quitté un match en raison d'une blessure à six reprises cette saison, et Anaheim avait alors le luxe de se tourner vers l'expérimenté Miller, qui a remporté le trophée Vézina avec les Sabres de Buffalo en 2010.

Miller a conservé une fiche de 10-6-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,43, un pourcentage d'arrêts de ,927 et trois blanchissages en 26 matchs cette saison. Alors que Gibson est à nouveau blessé, Miller se trouvait devant le filet des Ducks lorsque ceux-ci ont décroché leur place en séries, lui qui obtenait un premier départ depuis le 9 mars.

3. Survivre à l'adversité

Les Ducks ont entrepris la saison avec des interrogations du côté des blessures, et la campagne se termine sur la même note. Le défenseur Cam Fowler ratera de deux à six semaines en raison d'une blessure à l'épaule, alors que Gibson est réévalué quotidiennement en raison d'une blessure à l'épaule.

« Nous allons simplement devoir vivre avec cela, a mentionné Carlyle. Nous adoptons la mentalité que ce sera au prochain de prendre le relais. »

Les Ducks misent sur beaucoup d'expérience dans des circonstances similaires. Anaheim a entrepris la saison sans le défenseur Hampus Lindholm (opération à l'épaule) et Kesler (opération à la hanche), tandis que Getzlaf a raté 19 matchs après avoir subi une fracture de la joue contre les Hurricanes de la Caroline le 29 octobre. 

4. L'émergence de Kase

L'attaquant Ondrej Kase, âgé de 22 ans, avait montré des flashs d'excellence au cours des séries éliminatoires de 2017, et il a poursuivi sa progression cette saison, atteignant le plateau des 20 buts à sa deuxième campagne dans la LNH.

Il a obtenu 38 points (20 buts, 18 passes) en 64 matchs, occupe le deuxième rang des buteurs chez les Ducks derrière le centre Rickard Rakell (32) et il est deuxième parmi les attaquants de l'équipe pour le différentiel (plus-18), derrière Getzlaf (plus-20).

5. Profondeur à l'attaque

Les Ducks ont pu compter sur cinq joueurs qui ont inscrit au moins 16 buts, et sur 10 joueurs qui ont atteint le plateau des 10 filets.

L'un d'entre eux est le centre Derek Grant, âgé de 27 ans, qui a amassé 23 points (11 buts, 12 passes) en 64 parties. Il lui aura fallu cinq saisons avec cinq équipes différentes avant d'obtenir son premier but dans la LNH, alors qu'il a réussi un doublé contre les Canadiens de Montréal le 20 octobre.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.