Skip to main content

Un mur appelé Crawford au Centre Bell

Le gardien montréalais des Blackhawks est intraitable face aux 48 lancers des Canadiens, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Le tapis des séries éliminatoires commence à glisser sous les pieds des Canadiens de Montréal. Les Blackhawks de Chicago ont un peu tiré dessus, samedi, en l'emportant 2-0 au Centre Bell.

Le gardien montréalais Corey Crawford a été le grand artisan de la cinquième victoire d'affilée des Blackhawks en signant un blanchissage de 48 arrêts.

« C'est toujours agréable de jouer ici, en présence des membres de ma famille et d'amis, a souligné Crawford. J'ai grandi en étant un grand partisan des Canadiens. Je suis toujours fébrile quand je joue dans cet amphithéâtre. » 

Le défenseur Connor Murphy, son quatrième de la saison, et l'attaquant Brendon Perlini, son 13e, ont été les marqueurs. Perlini a réussi huit buts dans ses sept derniers matchs.

Carey Price a repoussé 22 lancers, mais malheureusement pour le Tricolore, il ne peut pas marquer de but. 

« C'est sûr que marquer des buts aiderait », a affirmé Price quand on lui a demandé ce que les Canadiens faisaient de mieux quand ils connaissaient du succès. « C'est tout ce que je peux vous répondre. J'estime que nous avons très bien joué dans tous les aspects du jeu ce soir. L'effort y était. Crawford a très bien joué. »

La défaite fait mal aux Canadiens (37-28-7, 81 points) qui ont vu leurs deux principaux rivaux dans la course aux séries dans l'Association de l'Est gagner du terrain sur eux. Les Blue Jackets de Columbus ont engrangé un 84e point de classement dans la défaite en prolongation 2-1 face aux Bruins de Boston pendant que les Hurricanes de la Caroline ont porté leur total à 85 points en défaisant les Sabres de Buffalo 4-2. 

« Nous nous retrouvons dans une situation précaire. Nous avons le dos acculé au mur », a déclaré le capitaine Shea Weber, en admettant que la frustration est forte au sein de l'équipe qui a perdu 10 de ses 16 dernières rencontres. « Nous devons trouver des façons de gagner des matchs. »

Video: MTL Résumé: Crawford frustre le Tricolore, 2 à 0

Weber a connu une soirée laborieuse, comme ça lui arrive trop souvent dernièrement, mais il a assuré qu'il n'est pas ralenti par une blessure.

Les Blackhawks (32-30-9, 73 points), quant à eux, continuent de s'accrocher à l'espoir de rattraper les Coyotes de l'Arizona au huitième rang de l'Association de l'Ouest.

Crawford se dresse

Les Blackhawks menaient 1-0 à l'issue de la deuxième période et ils devaient une fière chandelle à Crawford, auteur de 30 arrêts.

Crawford a été particulièrement étincelant au cours du deuxième vingt en repoussant les 17 lancers auquel il a été confronté. Il a réalisé son plus bel arrêt de la mitaine face à Artturi Lehkonen à 11:59, qui a tiré sur réception d'un retour de lancer. 

Video: CHI@MTL: Crawford frustre Lehkonen en gobant son tir

 

En début de soirée, l'hommage rendu à Price pour ses 315 victoires n'a pas alourdi les jambes des Blackhawks qui étaient fin prêts.

Les Canadiens ont eu de la difficulté à soutenir la pression qu'ils exerçaient dans leur territoire. En possession de la rondelle, ils se sont tout de même bien tirés d'affaire en ayant le meilleur 13-11 dans les tirs.

Les visiteurs ont ouvert le score tôt au deuxième tiers. Le défenseur Murphy a saisi la passe de Dylan Strome du patin et hop il a fait mouche dans le haut du filet du côté de la mitaine de Price, à 4:04.

En troisième, les Blackhawks sont revenus plus énergiques. Perlini a doublé leur avance en complétant l'échange vif entre le défenseur Slater Koekkoek et Alex DeBrincat, à 4:49.

Devant l'urgence de la situation, le CH a mis quelques bûches dans le foyer de l'attaque. Aidé de ses coéquipiers et un peu de chance, Crawford a éteint tous les feux près de lui.  

« Je me demande comment nous pouvions être plus animés du sentiment d'urgence, a soumis l'attaquant Jordan Weal. Ç'a été une affaire de millimètres. C'est dur à expliquer parfois, mais si on continue à jouer de la sorte, ça va finir par débloquer à l'attaque. »

L'entraîneur recrue Jeremy Colliton a trouvé que ses troupiers avaient trop joué avec le feu par moments.

« J'aurais souhaité nous voir appliquer une plus forte pression sur eux dans leur zone, a commenté Colliton. C'était correct au début du troisième vingt, mais il y a eu une séquence de sept minutes au cours de laquelle ils ont bourdonné dans notre territoire et multiplié les chances de marquer. Nous avons été meilleurs dans les cinq dernières minutes en gagnant plus de batailles et en faisant plus de jeux. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.