Skip to main content

Les Canadiens se farcissent les champions

Brendan Gallagher enregistre un but et deux passes dans la victoire de 6-3 face aux Blues

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens ont dû patienter quatre matchs pour signer une première victoire en temps réglementaire, mais l'attente en valait la peine.

La troupe de Claude Julien a finalement été en mesure de conserver une mince avance pour infliger une première défaite à la réglementaire aux champions en titre de la Coupe Stanley, les Blues de St. Louis, en l'emportant 6-3, samedi au Centre Bell.

À LIRE AUSSI : Un caucus matinal qui a rapporté ses dividendesTour d'horizon des matchs du 12 octobreÀ couper le souffle : 12 octobre

« Ça démontre encore une fois la parité qui existe dans la Ligue, a déclaré le pilote montréalais. Ce sont les champions et ils n'ont pas joué un mauvais match. Ç'a été 3-3 pendant un bon bout de temps jusqu'à ce qu'on marque le quatrième but. »

« Nous sommes bien sortis en troisième période. Pour moi c'est plus la façon dont on a joué comme équipe qui me réjouit parce qu'on a fait les choses qu'on essaie de faire depuis le début de la saison ce soir. »

Artturi Lehkonen a procuré au CH sa troisième avance de la rencontre à 7:30 du troisième engagement et Brendan Gallagher a pris soin de la doubler un peu plus de quatre minutes plus tard en marquant à l'aide de son derrière en fonçant au filet pour mettre le match hors de portée.

« Je mentirais si je disais que je savais où était la rondelle, a lancé le petit attaquant à propos de son but peu élégant. J'ai été chanceux et je crois avoir profité d'un bond favorable. »

L'important, c'est le résultat : c'était la première fois que les Canadiens (2-1-2) menaient par plus d'un but, cette saison.

Le trio de Phillip Danault, Gallagher et Tomas Tatar - auquel Julien avait accordé une autre chance de se mettre en marche - a sonné la charge en étant à l'origine de trois des six buts des locaux. Les trois compagnons ont touché la cible alors que Gallagher a ajouté deux aides et Tatar, une.

Jonathan Drouin, la deuxième étoile du match, a aussi déjoué le gardien Jordan Binnington - auteur de 32 arrêts - à la suite d'une belle entrée de zone qu'il a conclue à l'aide d'un tir précis dans la lucarne en fin de première période. Max Domi a complété la marque dans un filet désert.

Video: Les Canadiens marque quatre buts sans riposte

Brayden Schenn, au premier tiers, et Samuel Blais, au deuxième, ont tous les deux créé l'égalité pour les Blues (3-1-1), qui n'ont pris les devants qu'une seule fois dans la rencontre - 3-2 en milieu de deuxième grâce au but de Vince Dunn avec l'avantage d'un homme.

Carey Price a fait face à moins de 33 lancers pour la première fois de la campagne, se dressant à 26 reprises. Malgré ce léger manque de menace offensive, les Blues pointaient davantage vers leur jeu défensif pour expliquer ce premier match sans point.

« Nous n'en avons pas fait assez pour gagner ce soir, a commenté l'entraîneur Craig Berube, peu bavard. Nous n'avons pas joué de manière assez intense, nous n'avons pas assez rivalisé avec eux et nous n'avons pas bien géré la rondelle quand nous en avions possession.

« On peut résumer ce match d'une seule façon : nous avons commis des revirements et ils en ont profité pour nous battre grâce à leur jeu de transition. »

Le meilleur de Drouin

Quelques instants après avoir été chaleureusement ovationné par la foule du Centre Bell, Drouin s'est vu remettre une longue épée par ses coéquipiers - l'objet remis au joueur du match qui succède à l'hideuse cape de fourrure de la saison dernière. On la nommera l'épée du conquérant.

En plus de son but, l'attaquant québécois a aussi récolté une aide en 14:02 de temps de jeu, dont 2:36 avec l'avantage d'un homme. Il a aussi été très impliqué dans le jeu et n'a pas lésiné sur les efforts.

« Au moment où on se parle, Jonathan livre probablement son meilleur hockey depuis qu'il est avec nous, a vanté Julien. Il joue avec beaucoup de confiance et beaucoup d'énergie. Il rend les autres meilleurs. C'est bon signe pour nous et il mérite beaucoup de crédit parce qu'il a fait les ajustements nécessaires. »

Il y a quelques semaines à peine, l'attaquant québécois était vivement critiqué en raison de son rendement décevant lors du calendrier préparatoire. On a senti que la bonne dose d'amour que lui ont envoyé les amateurs lui a fait le plus grand bien.

« C'est spécial, a-t-il dit avec un large sourire. Je suis content du soutien que je reçois des partisans. Je ne suis pas le seul. Tout le monde aime jouer ici et enfiler le chandail des Canadiens. C'est un honneur. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.