Skip to main content

CH : Une première virée dans le sud cette saison

Les Canadiens veulent se donner du rythme en partant sur une lancée à l'étranger

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal ne demanderaient pas mieux que de répéter le fait d'armes qu'ils ont accompli la saison dernière, en signant la victoire dans les trois villes américaines qu'ils visiteront cette semaine.

Lundi après-midi, le CH (5-4-2, 12 points) a pris la route de l'Arizona, où il retrouvera d'abord les Coyotes mercredi (22 h HE; RDS, TSN2, FS-A PLUS, NHL.TV). Il se frottera ensuite aux Golden Knights de Vegas, dès jeudi, avant de se diriger vers Dallas, où il se mesurera aux Stars, samedi.

À LIRE AUSSI : Kotkaniemi revoit le Joel Armia d'antan

« Ce sont trois matchs peu commodes », a estimé l'entraîneur Claude Julien, en parlant du plus long périple de l'équipe jusqu'à maintenant. « L'Arizona va très bien en début de saison, on connaît la valeur de l'équipe de Vegas et ce n'est jamais facile d'affronter les Stars chez eux. Nous devrons être solides et minimiser les erreurs, tout en profitant des erreurs de nos adversaires. Ces trois matchs vont nous pousser à être meilleurs. »

La saison dernière, le Tricolore a défait les Coyotes 2-1 au Gila River Arena, le 20 décembre, avant de vaincre les Golden Knights de Vegas 4-3 en prolongation au T-Mobile Arena deux jours plus tard. Il avait eu raison des Stars 3-2 en surtemps au American Airlines Center, le 31 décembre.

Julien n'est pas sans savoir qu'une virée productive cette semaine, dans la foulée de l'éclatante victoire contre les Maple Leafs de Toronto samedi, pourrait propulser l'équipe qui piétine depuis le début de la campagne.

« Peu importe le voyage, ça te donne du vent dans les voiles et de la confiance quand tu as du succès parce que ce n'est jamais facile de gagner à l'étranger », a noté l'entraîneur. 

Le match en Arizona, la saison dernière, avait marqué les retrouvailles avec son ancienne équipe pour l'attaquant Max Domi. Cette saison, Domi ne sera pas le seul qui renouera avec son ancienne équipe. Ce sera également le cas pour les attaquants de soutien Jordan Weal et Nick Cousins.

Weal a été acquis des Coyotes avant la date limite des échanges, la saison dernière, en retour des services de l'attaquant Michael Chaput. Cousins a été mis sous contrat à titre de joueur autonome, l'été dernier, après avoir passé deux saisons en Arizona.

« J'ai encore une tonne d'amis et de connaissances là-bas », a souligné Domi, qui a disputé trois saisons avec les Coyotes après avoir été le choix de premier tour de l'équipe en 2013 - 12e au total.

« J'ai tout aimé de mon passage en Arizona, les partisans sont fantastiques », a poursuivi Domi, qui a été limité à deux tirs au but à son retour en Arizona. « Ils demeurent fidèles à l'équipe, contre vents et marées. Ils ne sont pas légion, mais ils sont irréductibles et très loyaux. C'est toujours un plaisir pour moi de les revoir. »

Avant leur rencontre à Buffalo contre les Sabres lundi, les Coyotes (6-3-1) occupaient la seconde place de quatrième as dans l'Association de l'Ouest, avec 13 points.

Les Golden Knights (8-5-0, 16 points) sont deuxièmes de la section Pacifique, tandis que les Stars (4-8-1, neuf points) traînent de la patte.

« L'objectif du voyage est d'améliorer la constance dans notre jeu, a fait valoir l'attaquant Phillip Danault. La constance, ça s'acquiert par de bonnes habitudes de travail à l'entraînement et c'est ce que nous avons encore fait aujourd'hui », a renchéri Danault, à l'issue d'une autre rigoureuse séance d'entraînement.

« Nous ne regardons pas trop loin devant. Nous voulons commencer le voyage du bon pied et les Coyotes représentent un bon défi. »

Suzuki fébrile

Pour l'attaquant recrue Nick Suzuki, c'est difficile de ne pas regarder au-delà de mercredi. C'est que l'affrontement de jeudi, face à l'équipe qui l'a repêché en 2017 (13e au total), revêtira un cachet très particulier.

« J'ai joué deux matchs présaison avec les Golden Knights, les deux à l'étranger, a mentionné Suzuki. J'ai pu voir l'atmosphère folle qui règne aux matchs au T-Mobile Arena et c'est sans doute un des meilleurs endroits où jouer. C'est ce que tout le monde dit à travers la Ligue. L'atmosphère est formidable, ça devrait être très plaisant. »

Video: TOR@MTL: Thompson et Suzuki unissent leurs efforts

Suzuki a été impliqué dans l'échange du capitaine Max Pacioretty aux Golden Knights, tout juste avant l'ouverture du camp d'entraînement en 2018. L'attaquant Tomas Tatar a été acquis dans la même transaction, ainsi qu'un choix au repêchage de deuxième tour.

« Ça fait à peine un an que j'ai été échangé, mais on dirait que ça fait beaucoup plus longtemps, a indiqué Suzuki, qui gagne en assurance. Il s'en est passé des choses en un an. Je suis un joueur fort différent également. C'est une superbe expérience que celle que les Canadiens me permettent de vivre. »

Suzuki a dit qu'il n'a pas eu trop le temps de s'attacher à l'organisation naissante de Vegas, même s'il a admis avoir été très surpris d'être échangé.

« Mon objectif était de jouer dans la Ligue nationale après mon passage chez les juniors, peu importe avec quelle équipe. D'affronter l'équipe qui m'a repêché aussi tôt dans ma carrière, je trouve ça pas mal 'cool' », a-t-il conclu.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.