Skip to main content

Un moment de répit à l'infirmerie des Bruins, finalement

L'entraîneur Bruce Cassidy n'a pas souvent eu la chance de compter sur tous ses meilleurs éléments cette saison

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Mercredi soir dans la victoire de 6-3 face aux Rangers de New York, l'entraîneur des Bruins de Boston Bruce Cassidy a vécu quelque chose de presque inusité. Non, ce n'est pas la soirée de cinq points de David Pastrnak ni le fait que son avantage numérique a produit quatre buts, mais c'est plutôt le fait qu'il a pu compter sur tous ses gros canons, et ce, pour une rare fois cette saison.

Torey Krug a effectué un retour dans la formation, ce qui a permis aux Bruins de miser sur leurs quatre meilleurs défenseurs (Zdeno Chara, Krug, Charlie McAvoy et Brandon Carlo) et leurs cinq meilleurs attaquants (Patrice Bergeron, Brad Marchand, Pastrnak, Jake DeBrusk et David Krejci) pour la 13e fois de la saison seulement. La dernière fois que cela s'était produit avant mercredi soir? Le 10 février. 

À LIRE AUSSI : Les Bruins de retour en séries grâce à Rask et leur premier trioUne 22e saison dans la LNH pour Chara

Ensemble, ces neuf joueurs ont raté 119 rencontres; seul Krejci a participé à tous les matchs de sa formation. À l'aube des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les partisans bostonnais ont ainsi eu l'occasion de se faire une idée concrète du plein potentiel de leur équipe, au grand désarroi des Rangers.

La fiche de l'équipe lorsque ces neuf pièces du casse-tête sont incluses est assez éloquente, alors qu'elle n'a perdu que deux matchs en temps réglementaire (7-2-4) et a amassé 18 points sur une possibilité de 26. 

Selon Cassidy, le fait que certains joueurs ont raté quelques rencontres récemment peut potentiellement jouer en leur faveur, puisque ces derniers ont plus d'énergie à revendre, ce qui est notamment le cas de Pastrnak.

« Il a un peu plus d'énergie parce qu'il a manqué 16 matchs », a avancé Cassidy après la rencontre de mercredi. « À ce temps-ci de l'année, les joueurs tentent de se rendre, tant bien que mal, jusqu'à la ligne d'arrivée. Avec les séries éliminatoires en vue, chaque équipe a son incitatif. Et [Pastrnak], parce qu'il a raté quelques matchs, comme je l'ai dit, a un peu plus d'énergie dans le réservoir. »

Par ailleurs, depuis son retour dans la formation, Pastrnak est en feu. Après avoir été blanchi à son premier match, le Tchèque a récolté 11 points (cinq buts, six passes) en quatre sorties.

Video: NYR@BOS: Marchand met la table pour Pastrnak

L'ailier droit de 22 ans peut également compter sur le soutien de Bergeron (12 points à ses six derniers matchs) et de Marchand (dix points à ses quatre derniers matchs). Ensemble, lors des quatre derniers duels des Bruins, ce trio a produit 30 points, dont 12 buts.

Les Bruins peuvent-ils chauffer le Lightning?

Maintenant que Pastrnak et Krug sont de retour dans la formation et que l'équipe est en santé, est-ce que les Bruins pourraient donner du fil à retordre au Lightning lors du tournoi printanier? 

Les deux équipes se sont affrontées il y a quelques jours et même si Tampa Bay a eu le dessus 5-4, la formation de Cassidy a fait bonne figure.

« Nous nous attendions à un match serré, où nous allions devoir être alertes et garder les jeux simples », avait déclaré Bergeron après la rencontre. « Nous sommes satisfaits de certaines des choses que nous avons faites, mais ils forment une bonne équipe et ils nous ont fait payer. Nous allons regarder la vidéo du match et corriger certaines choses […]. »

Maintenant qu'il peut finalement compter sur ses meilleurs éléments offensifs, Cassidy a le luxe de jongler avec ses trios. Même si Marchand, Bergeron et Pastrnak forment l'une des meilleures unités offensives du circuit, l'entraîneur-chef des Bruins ne se gêne pas pour greffer Pastrnak à Krejci et à DeBrusk, question d'équilibrer un peu ses trios et peut-être de relancer certains joueurs. 

« […] Je pense que [Krejci] et DeBrusk se cherchaient quelque peu récemment. Donc, je voulais mettre Pasta sur leur trio pour tenter de brasser la soupe un peu », a expliqué Cassidy au terme du duel face aux Rangers.

Pour Pastrnak, peu importe s'il est avec Marchand et Bergeron ou avec Krejci et DeBrusk, la chance semble lui sourire et il se plaît à jouer avec tout le monde.

Video: NYR@BOS: DeBrusk complète le jeu de Pastrnak

« Je me suis promené un peu [mercredi soir], mais ce n'est rien de nouveau pour moi, a ajouté Pastrnak. J'ai joué sur les deux trios cette saison et je sais donc à quoi m'attendre de ces quatre joueurs. »

À l'approche du tournoi printanier, la machine offensive des Bruins semble mieux huilée que jamais. Depuis le 1er mars, Boston présente non seulement le cinquième meilleur rendement du circuit (9-4-0; 18 points), mais l'équipe forme aussi la troisième meilleure attaque de la Ligue (50 buts en 13 rencontres). Seuls le Lightning (53 buts en 12 matchs) et les Panthers de la Floride (52 buts en 15 matchs) ont marqué plus de buts durant cette séquence.

Si les Bruins réussissent à demeurer en santé dans les prochaines semaines et qu'ils poursuivent sur leur lancée, le Lightning pourrait bien avoir à se défaire d'un adversaire très coriace sur son chemin, tôt ou tard.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.