Skip to main content

Cassidy évoque la possibilité d'une formation à sept défenseurs

Les Bruins cherchent des solutions en cas d'une possible absence de Chara dans le cinquième match

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - On peut facilement rebaptiser la Finale de la Coupe Stanley 2019 la « série kangourou » parce que chacune des équipes rebondit jusqu'à maintenant à la suite d'une défaite.

Les Blues de St. Louis l'ont fait pour la deuxième fois lundi, avec comme résultat que la série est à égalité 2-2 après quatre matchs. C'est maintenant au tour des Bruins de Boston de fournir la réplique dans le match no 5 chez eux, jeudi (20h HE; TVAS, CBC, NBCSN, SN).

Les champions de l'Association de l'Est pourraient toutefois avoir moins de ressort parce qu'ils ont des plaies à panser, la plus grande étant celle de leur capitaine, Zdeno Chara.

À LIRE : Le deuxième trio de Boston doit en donner plusLes Bruins veulent rebondir à domicile | O'Reilly sonne la charge dans le match no 4 |

C'était encore le flottement quant à l'état de santé du géant défenseur, mardi matin, une douzaine d'heures après la défaite de 4-2 que les Bruins ont subie au Enterprise Center.

« Il n'y a rien de nouveau. Les médecins l'examineront davantage à notre retour à Boston », a indiqué l'entraîneur Bruce Cassidy avant le départ de l'équipe de St. Louis.

Chara a reçu la rondelle en plein visage au début de la deuxième période, lundi. Il saignait au moment de retraiter vers le vestiaire des siens. 

Cassidy planchait néanmoins déjà sur des scénarios advenant l'absence de la « tour de contrôle » des Bruins en défense. Un qu'il a évoqué, c'est la possibilité de faire appel à sept défenseurs - les deux remplaçants pressentis (Steven Kampfer et Jérémy Lauzon) partageraient les tâches de Chara à égalité numérique et en infériorité, selon son raisonnement.

Que Chara soit apte à jouer ou pas, Cassidy a affirmé que ça ne devrait aucunement déstabiliser l'équipe, surtout si près de l'objectif.

« Nous ne devrions pas nous poser la question à savoir si nous pouvons gagner malgré la perte de joueurs, a-t-il déclaré. Nous l'avons fait pendant la saison régulière. Nous avons gagné des matchs en étant privés des services de joueurs, la liste est longue. C'est l'état d'esprit que nous devons avoir. Nous pouvons nous tirer d'affaire sur une très courte période - deux matchs ou au maximum trois. Comment pouvons-nous précisément combler la perte de joueurs? C'est l'autre partie de l'équation à laquelle nous devons réfléchir. 

« La perte de 'Z' serait lourde contre une équipe imposante physiquement comme les Blues, a avoué l'entraîneur, mais d'autres devraient prendre la relève et nous devrions resserrer les rangs comme équipe.

« Mais ne mettons pas trop la charrue avant les bœufs dans le cas de 'Z', a repris Cassidy. Nous ne savons pas s'il devra s'absenter ou ni même pendant combien de temps, s'il le devait. Matt Grzelcyk pourrait également revenir. Nous en saurons davantage sur les deux joueurs au cours des prochaines journées. »

Video: BOS@STL, #4: Chara bloque un tir et quitte le match

Grzelcyk, un autre défenseur, est tombé au combat dans le match no 2. Il est traité pour des symptômes de commotion cérébrale après avoir encaissé la mise en échec illégale d'Oskar Sundqvist, qui a d'ailleurs été suspendu pour un match pour son geste. Cassidy a dit que son cas continue d'être analysé sur une base quotidienne.

Les médecins auront fort à faire afin de garder Chara sur les lignes de côté. Indisponible pour continuer, le Slovaque âgé de 42 ans, arborant la visière complète, a tenu à passer la troisième période du match de lundi assis sur le banc avec ses coéquipiers.

« C'est le guerrier ultime, l'a encensé l'ailier droit Brad Marchand. Il faut qu'il soit presque mort pour ne pas jouer. N'eût été des médecins lundi, il aurait rejoué. C'est un leader absolu. Vous ne cessez de gagner du respect pour lui en le côtoyant. C'est une personne incroyable. »

Marchand a dit que le groupe se serrera les coudes advenant que Chara soit dans l'incapacité de jouer.

« Ce n'est jamais souhaitable, mais ça rapproche les gars des choses semblables. Nous avons de la pratique en la matière, avec tous les joueurs blessés que nous avons eus au cours des dernières saisons. Nous avons l'habitude et, rendu à ce stade de la Finale, il n'y a aucune excuse. Il faut prendre les moyens pour que ça fonctionne. »

Les Bruins ont raté l'occasion d'ébranler le moral des Blues dans le quatrième match, mais Marchand a dit que ses coéquipiers et lui n'ont pas l'intention de lever le pied.

« Les deux équipes sont dans une bonne position, a estimé le pugnace attaquant. C'est rendu une série deux de trois pour l'obtention de la Coupe Stanley. Toutes les autres équipes de la LNH souhaiteraient être à notre place. Nous sommes emballés par le défi qui se dresse devant nous et nous allons tout donner pour le relever. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.