Skip to main content

Juste un autre défi pour St. Louis

Pour les Blues, l'état actuel de la série finale n'est que la continuation d'un parcours en montagnes russes en séries cette année

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - Pour les Blues de St. Louis, c'est la continuation d'un parcours en montagnes russes en séries éliminatoires cette année. Pour les joueurs, c'est presque devenu routinier d'avoir à remonter une pente. Les Blues le font depuis leurs trois dernières séries, ayant sauvé leur peau en surmontant un retard de 2-3 contre les Stars de Dallas au deuxième tour et comblé des reculs de 0-1 et de 1-2 en finale de l'Association de l'Ouest contre les Sharks de San Jose et de 0-1 en Finale de la Coupe Stanley.

Maintenant en retard 1-2, les voilà confrontés à la possibilité d'accuser un retard de deux matchs pour la première fois ce printemps, avant la présentation du match no 4 de la série de championnat contre les Bruins de Boston au Enterprise Center, lundi (20h HE; TVAS, CBC, NBCSN, SN).

Les Bruins ont repris l'initiative en l'emportant de façon décisive 7-2, samedi.

À LIRE : Les Blues renversés dans le match no 3 | Binnington n'a rien à se reprocherLe prof Caron n'a pas été oublié à St. Louis 

Les Blues ont subi deux défaites d'affilée en séries que deux fois jusqu'à maintenant : contre les Jets de Winnipeg au premier tour, au moment où ils menaient la série 2-0, et face aux Stars, alors qu'ils avaient les devants 2-1 dans la série.
 
Les Bruins pourraient les acculer au mur, lundi, mais on ne doit pas mésestimer la capacité qu'ils ont à vite retomber sur leurs patins.

« Nous n'avons pas le sentiment que ç'a été un match à sens unique samedi, a argué l'entraîneur Craig Berube, dimanche. Le score l'indique, mais nous demeurons un groupe confiant. Les gars ont toujours bien réagi à la suite d'une défaite. Nous avons perdu les matchs nos 3 des trois premières séries (sic) avant de revenir fort. Je ne vois donc pas pourquoi ce serait différent en Finale. »

Après vérifications, les Blues ont perdu les matchs nos 3 de deux séries. Ils avaient remporté celui contre les Stars au deuxième tour (4-3). N'empêche, les Blues n'ont pas véritablement le choix de revenir fort devant leurs partisans, après les avoir laissés sur leur appétit au retour de la Finale de la Coupe Stanley en ville après une absence de 49 ans.

« Le match no 3 est déjà chose du passé. Nous avons tourné la page, a insisté l'attaquant Vladimir Tarasenko. Les partisans étaient peut-être mécontents, nous l'étions également. Mais c'est terminé et nous avons la chance de rebondir. »

Le joueur de centre Brayden Schenn a ajouté que ses coéquipiers et lui se donnent le droit d'être fâchés pendant une douzaine d'heures à la suite d'un revers, avant de recentrer leur énergie sur la suite des choses.

Sundqvist de retour

Les Blues pourront compter sur le retour au jeu du joueur de centre Oskar Sundqvist, qui a été sous le coup d'une suspension pour le match no 3. Sundqvist a grandement manqué à l'équipe en infériorité numérique, les Bruins inscrivant quatre de leurs buts avec l'avantage d'un joueur.

« Il nous a manqués c'est sûr, mais qu'il soit dans la formation ou pas, nous devons être meilleurs en infériorité numérique, a tranché Berube. Nous sommes assurément heureux de le ravoir avec nous. »

Sundqvist avait une idée ou deux de ce qui n'avait pas fonctionné pour l'équipe en infériorité.

« C'était difficile de ne pas pouvoir être là pour aider les gars en infériorité, a-t-il d'abord souligné. Nous courions un peu trop tout partout sur la patinoire. Nous devons resserrer les rangs. Nous ferons des ajustements et nous serons corrects », a-t-il ensuite ajouté.

Video: BOS@STL, #3: Pastrnak compte du revers en A.N.

 

Le plus judicieux ajustement que les Blues puissent faire est d'afficher une plus grande discipline. Les Blues ont déjà offert 14 occasions en supériorité numérique aux Bruins, qui présentent le meilleur jeu de puissance de la LNH en séries.

« Nous étions l'équipe la moins pénalisée de la ligue après trois rondes et nous avons déjà écopé de 14 pénalités en Finale », a soulevé Berube, en précisant qu'il ne jugeait pas que toutes les infractions signalées étaient méritées.

Les Blues peuvent à tout le moins s'attaquer aux pénalités inutiles écopées après les arrêts de jeu.

« Il n'y a rien que nous puissions faire pour ce qui est arrivé, mais nous pouvons discuter de l'importance d'être plus disciplinés, ce que nous avons fait. Nous devons jouer dur entre les coups de sifflet. »

À ce titre, un journaliste a demandé à Berube s'il envisageait de retirer l'ailier David Perron de la formation en raison des deux pénalités qu'il a écopées, samedi, incluant une après un arrêt de jeu.

« Comme je l'ai mentionné, nous avons abordé le sujet de l'indiscipline avec les joueurs, a répondu Berube. Nous serons plus disciplinés lundi. Je n'ai pas besoin de discuter de la possibilité de retirer (Perron) ou pas de la formation. »

Du renfort en vue?

Berube pourrait obtenir du renfort en vue du match no 4. Les deux joueurs blessés, l'attaquant Robert Thomas et le défenseur Vince Dunn, se sont entraînés, dimanche. Thomas a raté les deux derniers matchs et Dunn les six derniers de l'équipe.

« Nous verrons comment ils se sentiront après la journée de dimanche », a indiqué le pilote.

Le remplaçant de Sundqvist samedi, Zach Sanford, pourrait demeurer dans la formation, Berube ayant dit avoir apprécié l'effort qu'il a fourni.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.