Skip to main content

Poolers: Finalement l'éclosion à Edmonton?

Après plusieurs saisons décevantes, les Oilers espèrent passer à l'étape suivante

par Sébastien Deschambault @SebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Depuis plus de cinq ans, soit lors de la sélection de Taylor Hall au tout premier rang du repêchage 2010 de la LNH, on attend que les Oilers d'Edmonton passent à la prochaine étape et se qualifient finalement pour les séries éliminatoires, exploit qu'ils n'ont pas accompli depuis leur participation à la Finale de la Coupe Stanley en 2006. Hall a quitté l'équipe par le biais d'une transaction impopulaire, alors qu'il a pris le chemin des Devils du New Jersey en retour de l'imposant défenseur droitier Adam Larsson. Les poolers ont misé sur plusieurs joueurs des Oilers au cours des dernières saisons en raison du potentiel offensif élevé de l'équipe, et une saison complète en santé du phénomène Connor McDavid ainsi que la présence de l'intimidant Milan Lucic devraient permettre à plusieurs membres de l'organisation d'offrir un rendement intéressant en 2016-17.

Sous-évalué : Oscar Klefbom - Klefbom avait laissé entrevoir son potentiel à la fin de la saison 2015-15 avec une récolte de 18 points à ses 36 dernières parties, avant d'amorcer la campagne 2016-17 avec 11 points à ses 20 premiers matchs. Une blessure a néanmoins mis un terme à sa saison au début du mois de décembre, alors qu'il était le joueur le plus utilisé par l'entraîneur Todd McLellan avec une moyenne de 21:53 par match, dont 1:42 sur le jeu de puissance. Klefbom devrait être associé au nouveau venu Larsson à la ligne bleue d'Edmonton, et les deux Suédois pourraient être employés dans toutes les situations. L'organisation a déjà démontré qu'elle avait confiance en Klefbom en lui accordant un contrat de sept saisons qui entre en vigueur cette saison. Une récolte frisant les 40 points est tout à fait plausible pour Klefbom.

Surévalué : Ryan Nugent-Hopkins - Nugent-Hopkins avait fait écarquiller bien des yeux à sa saison recrue avec une récolte de 52 points en 62 parties. Depuis, il n'a toutefois jamais fait mieux que 56 points, en plus d'avoir été affecté par les blessures à quelques reprises. De plus, il y a congestion au centre chez les Oilers avec la présence de McDavid et l'émergence de Leon Draisaitl, auteur d'une campagne de 51 points en 72 rencontres l'an dernier. Nugent-Hopkins risque de se retrouver dans un rôle moins offensif, ou encore sous d'autres cieux. Tous les poolers attendent la grande éclosion de Nugent-Hopkins, qui n'est âgé que de 23 ans, mais il demeure fort probable qu'il n'établisse pas de nouveaux sommets en carrière cette saison, lui qui n'est pas un excellent contributeur dans les catégories autres que les points.

30 en 30 Oilers: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Carte cachée : Darnell Nurse - Si Klefbom risque de voir ses responsabilités augmenter cette saison, Nurse est celui qui pourrait le plus surprendre à la ligne bleue. Il a connu quelques difficultés à sa première saison dans la LNH, mais son potentiel reste très élevé, et l'arrivée de Larsson lui permettra de se développer à son rythme. Le fait qu'il ne soit pas soumis à une pression indue pourrait l'aider dès cette année. Son utilisation en avantage numérique sera la clé de sa production, lui qui a été pour ainsi dire complètement ignoré dans cette facette du jeu la saison dernière (0:13 par match). Si une production de 30 points est réaliste, mais pas spectaculaire, il ne faut pas oublier qu'il apporte une bonne contribution dans d'autres catégories, lui qui a pris le deuxième rang de l'équipe pour les mises en échec et les tirs bloqués, en plus de récolter 60 minutes de punition.

Prêt à rebondir : Nail Yakupov - Il s'agit en quelque sorte de la saison de la dernière chance pour Yakupov, cet ancien premier choix au total du repêchage 2012. Après une entrée en matière assez intéressante avec 31 points en 48 matchs en 2012-13, sa moyenne de point par match n'a jamais été supérieure à 0,41, et il a de plus présenté un différentiel combiné de moins-84 au cours des trois dernières saisons. Son temps de jeu ne peut qu'augmenter, lui qui a été limité à une moyenne de 14:13 par rencontre, dont 1:46 en supériorité numérique. La question est de savoir s'il obtiendra la chance de rebondir à Edmonton, lui qui a demandé à être échangé la saison dernière. S'il amorce la saison avec les Oilers, il y a fort à parier qu'il sera placé dans une position favorable afin d'augmenter sa valeur sur le marché des transactions, et un changement d'air pourrait être extrêmement bénéfique pour l'attaquant russe.

Espoir à surveiller : Jesse Puljujarvi - Les Oilers ont eu droit à une belle surprise au dernier repêchage alors qu'ils ont pu mettre la main sur Puljujarvi au quatrième rang au total, alors que la presque totalité des experts le voyait partir parmi les trois premiers. Puljujarvi est physiquement prêt à évoluer dans la LNH (6 pieds 3 pouces, 203 livres), et cet ailier droit est doté d'une belle vision du jeu. Il pourrait avoir la chance d'évoluer avec le tandem McDavid-Lucic à un moment ou à un autre cette saison, ce qui lui permettrait d'amasser des statistiques impressionnantes à sa saison recrue, peut-être même d'atteindre le plateau des 60 points.

Situation des gardiens : À sa première saison avec les Oilers, et sa première à titre de gardien numéro un dans la LNH, Cam Talbot a connu une saison en dents de scie avant de connaître une solide fin de campagne. À partir du 25 février, il a montré une fiche de 9-6-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,17 et un pourcentage d'arrêts de ,931. Les Oilers espèrent qu'il pourra continuer sur cette lancée, et l'arrivée de Larsson ainsi que le retour en santé de Klefbom devrait solidifier la défensive devant lui. L'embauche de Jonas Gustavsson confirme son statut de numéro un, puisque le gardien suédois n'a jamais été en mesure de s'imposer comme partant dans la LNH. Le vétéran de 31 ans devrait toutefois être en mesure de fournir 25 à 30 départs aux Oilers. Talbot représente une très bonne option comme deuxième gardien pour les poolers.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.