Skip to main content

Toute mauvaise chose a une fin

Les Canadiens freinent leur glissade de huit matchs en défaisant les Islanders 4-2 au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Toute bonne chose a une fin, qu'on dit. Toute mauvaise, également. Ça n'a pas été facile, mais les Canadiens de Montréal ont stoppé à huit leur séquence d'insuccès en défaisant les Islanders de New York 4-2 au Centre Bell, mardi.

Phillip Danault, Brendan Gallagher et Shea Weber ont dirigé l'attaque, avec un but et une passe chacun. Jeff Petry a également déjoué Thomas Greiss, auteur de 36 arrêts. Weber a concrétisé l'affaire dans un filet désert.

« Ç'a été une grosse performance de 60 minutes, a relevé Danault. Nous avons joué un peu comme dans les deux derniers matchs, à l'exception que 'Pricey' (Carey Price) n'a vraiment rien donné. C'est une grosse victoire d'équipe. »

Le gardien Price a repoussé 21 lancers en route vers sa 11e victoire. Scott Mayfield et Mathew Barzal ont trompé sa vigilance.

« Il n'y a aucun doute que nous avons connu une progression qui a mené à la performance de ce soir. C'est agréable de voir ses efforts être récompensés de la sorte », a commenté Price.

Inspirés par la présence de 11 anciens capitaines, les Canadiens (12-10-6) ont fait goûter à leur propre médecine aux Islanders (18-6-2), en préconisant un style ultra hermétique en défense. Ils ont du coup signé un premier gain depuis le 15 novembre, après huit essais infructueux (0-5-3).

Reste à voir maintenant s'ils pourront enchaîner à leur prochaine sortie à domicile face à l'Avalanche du Colorado, jeudi (19h HE; RDS, TSN2, ALT).

« Nos quatre prochains matchs sont deux séries de deux matchs en autant de jours. Nous ne sommes pas sortis du bois », a imagé l'entraîneur Claude Julien.

La perfection, presque

Les Canadiens ont exercé un contrôle frôlant la perfection au cours des 40 premières minutes de jeu. Ils ont marqué dans chacune des deux premières périodes, en plus d'avoir l'avantage 25-13 dans la colonne des tirs.

Ils ont embouteillé les Islanders dans leur territoire pendant de longs moments. Les trios de Danault et de Jesperi Kotkaniemi ont entre autres fait de l'excellent travail en s'échangeant la rondelle.

« Les Islanders sont coriaces dans leur zone, mais nous avons bien travaillé, a expliqué Julien. C'était important pour nous de garder la rondelle active parce que les Islanders déploient une couverture homme pour homme très efficace. Si nous avions été immobiles, ils auraient pu facilement enrayer nos jeux. » 

Les Islanders s'attendaient à ce que le Tricolore amorce la soirée avec beaucoup de vigueur.

« Nous savions qu'ils seraient affamés, eux qui n'avaient pas gagné depuis un bout de temps, a avancé l'entraîneur Barry Trotz. C'est une équipe qui amorce bien les rencontres. Ils avaient 11 de leurs anciens capitaines dans l'amphithéâtre. Ils étaient fin prêts. »

Danault a fait 1-0 dans la toute dernière seconde de jeu du premier tiers. Après avoir reçu la courte passe arrière de Gallagher, il a tiré sur le défenseur Mayfield avant de loger le rebond dans le haut du filet.

Video: Le Tricolore retrouve le chemin de la victoire, 4 à 2

« Je vous soulignais avant le match l'importance d'obtenir des bonds favorables. C'est ce que nous avons eu avec le but de Danault », a fait remarquer Julien.

Gallagher a doublé l'avance des siens à 13:30 du deuxième vingt. Il n'a eu qu'à pousser la rondelle libre à ses pieds dans l'ouverture béante, à la suite du retour de tir que Greiss n'a pas pu maîtriser. Gallagher avait fait dévier le lancer du défenseur Shea Weber tout juste à la limite de la hauteur permise. Les Islanders n'ont pas utilisé la contestation à leur disponibilité.

Les Islanders ont pu déployer une attaque massive et demie avant la fin de la deuxième période. Price a écopé de la seconde pénalité pour avoir donné un coup de bâton à Brock Nelson, qui se montrait trop insistant devant lui.

Après avoir résisté au jeu de puissance des visiteurs au début du dernier vingt, le CH a augmenté son avance à trois buts grâce à Petry, à 2:12.

Les Islanders ont fait 3-1 à 2:53, Price perdant de vue le long tir du défenseur Mayfield.

Ils ont par la suite tenté d'augmenter le rythme, eux qui avaient gagné les deuxièmes matchs d'une série de deux en l'espace de deux jours les trois premières fois cette saison.

Ils ont su créer du suspense en rétrécissant l'écart à un but avec 2:29 à jouer. Barzal a été l'auteur du but.

« Après le deuxième but des Islanders, je savais que les gars seraient nerveux, a indiqué Julien. On retient son souffle dans ce temps-là. Nate Thompson a remporté deux mises au jeu importantes dans notre territoire, avant que Shea (Weber) ne tire de loin dans le filet abandonné. Il a mis le glaçage sur le gâteau. » 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.