Skip to main content

Le quatrième trio des Sharks laisse sa marque dans le match no 3

Fehr, Karlsson et Sorensen amassent quatre points dans la victoire contre les Ducks

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

SAN JOSE - Les premiers mots de la part de l'entraîneur des Sharks de San Jose Peter DeBoer après le gain des siens 8-1 contre les Ducks d'Anaheim dans le match no 3 de l'Association de l'Ouest au SAP Center lundi portaient sur son quatrième trio.

Cette unité est formée du vétéran joueur de centre Eric Fehr et des ailiers Melker Karlsson et Marcus Sorensen.

Ils ont amassé un total de quatre points au cours du match à sens unique contre les Ducks. Sorensen a récolté un but et une passe, Fehr a trouvé le fond du filet tandis que Karlsson a obtenu une mention d'aide afin d'aider San Jose à prendre une avance de 3-0 dans leur série quatre de sept. Le match no 4 aura lieu mercredi à San Jose (22 h 30 (HE); GOLF, SN1, TVAS2, NBCSCA, PRIME).

Video: ANA@SJS, #3: Fehr marque après une belle manoeuvre

Non seulement ces joueurs ont-ils inscrit leurs noms sur la feuille de pointage, ils ont aussi donné plusieurs maux de tête aux Ducks depuis le début de la série avec leur vitesse et leur intensité. 

« J'ai trouvé Fehr, Sorensen et Karlsson particulièrement excellents ce soir, a déclaré DeBoer. Dans ce genre de match, et si vous voulez faire un bout de chemin en séries, il faut pouvoir gagner de plusieurs manières. Des joueurs différents doivent de lever à différents moments. »

Sorensen, qui a récolté trois points en trois matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, est davantage qu'un attaquant doté d'une vitesse fulgurante. 

« Il est l'un de nos joueurs qui reflètent le mieux notre identité, a expliqué DeBoer. Il est rapide, il joue avec intensité. Il travaille fort entre les sifflets et ne se laisse pas distraire par les escarmouches inutiles. Personne ne va travailler plus fort que lui. C'est le type de joueur que vous voulez avoir dans votre équipe en séries. »

Video: ANA@SJS, #3: Sorensen déjoue Gibson du revers

Fehr a souri lorsqu'il lui a été demandé ce qui expliquait le succès de son trio.

« Deux petits Suédois très rapides, a-t-il répondu. Ils veulent tellement la rondelle. Ils n'abandonnent jamais lorsqu'ils pourchassent le disque. Cela explique en grande partie nos résultats. Nous nous battons afin de récupérer la rondelle chaque fois que nous la perdons. »

Il serait juste de dire que l'une des convictions fondamentales de Fehr est de ne jamais abandonner.

Il a été acquis le 20 février des Maple Leafs de Toronto en retour d'un choix de septième ronde au repêchage 2020 de la LNH. Mais il ne jouait pas avec les Maple Leafs ou avec leur équipe-école dans la Ligue américaine de hockey. Fehr avait été prêté à San Diego, le club-école des Ducks dans la LAH, et c'est là qu'il se trouvait au moment de la transaction.  

Fehr, âgé de 32 ans, a disputé 34 parties pour San Diego, amassant 28 points (17 buts, 11 passes), et il continuer de croire qu'il allait obtenir une autre chance dans la LNH.

« J'étais excité à l'idée de jouer au hockey à nouveau, a mentionné Fehr. Après avoir été laissé de côté pour quelques matchs, c'est un changement agréable quand vous pouvez être utile pour votre équipe et avoir un peu de plaisir. 

« Vous pouvez dire que je suis fou. J'ai toujours cru que j'allais avoir une occasion de revenir dans la ligue. C'est ce qui m'a permis de continuer, d'avoir du plaisir en cours de route et de simplement continuer de jouer au hockey. C'est agréable de toucher à la rondelle et de réussir des jeux. Ça rehausse la confiance et je pense que j'ai pu me servir de cette confiance au cours des derniers matchs. »

Heureusement pour Fehr, le directeur général des Sharks Doug Wilson et DeBoer ont la mémoire longue. Ils n'avaient pas oublié à quel point Fehr avait bien fait contre eux en Finale de la Coupe Stanley en 2016 avec les Penguins de Pittsburgh, alors que les Penguins l'avaient emporté en six matchs.

Wilson a vu une chance s'offrir à lui d'améliorer l'équipe au poste de centre de quatrième trio.

« Il est un bon vétéran, a souligné DeBoer. Lorsque Doug [Wilson] a fait son acquisition, nous avons parlé. Nous l'avions tous deux bien aimé lorsqu'il jouait pour Pittsburgh. Il a joué un rôle important dans leur conquête de la Coupe Stanley sur le quatrième trio, en écoulant des punitions et en remportant des mises en jeu. 

« Il possède plus de talent que ce que les gens pensent. Si vous voulez obtenir une attaque qui repose sur quatre trios, vous devez avoir du talent sur cette quatrième unité, des joueurs capables de marquer. Ce ne sont pas que des joueurs qui travaillent. Nos joueurs ont fait du très bon travail sur ce trio. » 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.