Skip to main content

Le Lightning trop fort

Steven Stamkos y va d'un doublé dans le gain de 4-1 de Tampa Bay contre les Canadiens, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL -- Les Canadiens de Montréal se forgent une identité d'équipe vaillante en début de saison et on peut dire que les résultats sont éloquents. Le Lightning de Tampa Bay leur a toutefois montré ce qui leur manque afin de joindre l'élite de la LNH : un franc-tireur de la trempe de Steven Stamkos.

Le capitaine du Lightning a dirigé l'attaque avec un doublé, ses troisième et quatrième filets de la saison, et le gardien Andrei Vasilevskiy s'est occupé du reste en repoussant 34 lancers dans le gain de 4-1 acquis au Centre Bell, samedi. 

J.T. Miller a été l'auteur du but qui allait s'avérer celui de la victoire en première période et Yanni Gourde a souligné la prolongation de contrat de six ans paraphée la veille en ajoutant la cerise sur le gâteau. Le défenseur Anton Stralman a amassé trois aides et Nikita Kucherov en a glané deux.

À LIRE AUSSI : Ce n'était qu'une question de temps pour StamkosDeslauriers s'en voulait, mais pas tantTour d'horizon des matchs du 3 novembre

Max Domi, avec son septième de la saison, a été le seul buteur du Tricolore (7-4-2), qui a vu Carey Price réaliser 32 arrêts.

« Nous avions bien tenu notre bout ce soir, a commenté Price. Le Lightning est une très bonne équipe. Il y a plusieurs aspects positifs à retirer de notre performance, même si nous aurions souhaité un dénouement différent. »

Domi avait propulsé les siens en avant dès la 58e seconde de jeu, pavant la voie à un déferlement d'action. Avec un peu de chance, le CH aurait pu se donner un coussin de quelques buts.

« Au cours des huit premières minutes, ils nous ont obligés à jouer sur les talons avec leur ténacité et leur vitesse », a analysé l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. « Ils ne craignent pas d'entrer à l'intérieur de l'enclave. Brendan Gallagher montre la voie aux autres. Ils le suivent et jouent de la même façon. Carey (Price) est là pour faire les arrêts. Ils seront durs à battre. Ce sont des jeunes qui travaillent. »

Le Lightning (9-3-1) n'allait cependant pas s'en laisser imposer et il a pris l'initiative au cours de la seconde moitié de l'engagement initial.

La pénalité qu'a écopée Nicolas Deslauriers pour mise en échec illégale à 11:42 a paru faire tourner le vent.

Stamkos a profité du premier jeu de puissance de l'équipe pour faire mouche à 13:42, au moment où Deslauriers quittait le banc des pénalités. 

Miller a fait 2-1 en profitant d'un revirement en entrée de zone du CH. Il a mystifié Price à l'aide d'un tir vif des poignets haut à 16:24.

« Je ne dirai pas nécessairement que ç'a (la pénalité) été un tournant », a estimé l'entraîneur Claude Julien. « C'est sûr que le Lightning a marqué sur le jeu de puissance avant de prendre l'avance. Nous sommes revenus forts en deuxième période et c'est dommage que nous n'ayons pas profité de nos chances de marquer.

« Le Lightning a saisi ses chances et c'est ce qui a fait la différence, a soumis Julien. Il faut donner du mérite au gardien Vasilevskiy. Il était dur à battre ce soir. On lui a accordé la première étoile du match et c'est pleinement mérité. »

Le CH a effectivement repris les assauts en deuxième période, mais Vasilevskiy les a repoussés un à la fois. Les hôtes ont eu l'avantage 17-7 dans les tirs dans un engagement sans but.

« C'est un grand gardien athlétique qui est très combatif, l'a décrit Price. Ses défenseurs ont fait du bon travail afin de lui permettre de bien voir les tirs venir. Pour le déjouer, il faut créer du chaos devant lui et décocher des tirs de qualité. Il a accompli de la bonne besogne ce soir. »

Le Lightning a frappé tôt en troisième période. Stamkos, avec un laser décoché du cercle droit dans la partie supérieure, a doublé l'avance des siens à la 52e seconde.

Le but a paru couper les jambes du Tricolore qui a vu ses adversaires prendre leur aise.

À 4:03 de la fin, Gourde a enfoncé la rondelle dans l'ouverture béante comme un travailleur de la construction cogne sur un clou en arrivant au chantier le lundi matin.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.