Skip to main content

Le Lightning est tombé en panne au pire moment

La meilleure attaque de la LNH en 2017-18 a été blanchie deux fois de suite pour la première fois depuis l'automne 2015

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Les Capitals de Washington ont atteint la Finale de la Coupe Stanley par la grande porte, eux qui ont réalisé un exploit que personne d'autre n'avait réussi jusqu'ici dans ces séries : blanchir le Lightning de Tampa Bay.

Et en plus, ils l'ont fait deux fois de suite : lundi, dans un gain de 3-0 lors du sixième match de la Finale de l'Association de l'Est, au Capital One Arena à Washington, et mercredi, lors de cette victoire de 4-0 au Amalie Arena à Tampa. 

Le dernier but du Lightning remonte au cinquième affrontement de la série, quand Ryan Callahan a marqué à 0:33 de la deuxième période. C'est donc dire que les Capitals ont menotté les gros canons - et les petits aussi - de Tampa Bay pendant les dernières 159:27 de la série.

Meilleure attaque de la Ligue en 2017-18 avec une production de 296 buts, loin devant les équipes de deuxième place, les Jets de Winnipeg et les Maple Leafs de Toronto (277), le Lightning n'a été blanchi qu'une seule fois en saison régulière, soit le 17 mars dernier contre les Bruins de Boston (3-0).

Et la dernière fois que Tampa Bay a disputé deux matchs d'affilée sans trouver le fond du filet remonte au mois d'octobre 2015. C'est arrivé devant les Blackhawks de Chicago le 24 octobre lors d'une défaite de 1-0 en prolongation, puis trois jours plus tard contre les Blues de St. Louis à l'occasion d'un revers de 2-0.

Bref, bravo aux Capitals et à leur gardien Braden Holtby d'avoir réalisé ce véritable tour de force.

« Il faut donner crédit à Holtby, c'est un gardien de classe mondiale qui a vraiment été à son sommet dans ces deux matchs, a souligné le défenseur du Lightning Victor Hedman. (Washington) est une bonne équipe, ç'a été une série chaudement disputée et il a fallu disputer un septième match. Ils ont réussi à avoir le dessus. »

« Ce que nous avons fait à Boston au deuxième tour à cinq contre cinq, en ne leur donnant aucun espace pour faire quoi que ce soit, c'est ce qui nous est arrivé (contre Washington), a fait remarquer le capitaine du Lightning Steven Stamkos. Ils ont mis leur plan de match à exécution et nous nous sommes trop fié à notre jeu de puissance pour créer des opportunités. »

Video: WSH@TBL, #7: Holtby stoppe Killorn en échappée

Les joueurs du Lightning passeront donc les prochains jours à regarder les Capitals et les Golden Knights de Vegas disputer la Finale de la Coupe Stanley en éprouvant le sentiment que leur principale arme, leur principale force, les a laissé tomber au pire moment possible.

« Quand tu ne marques pas pendant deux matchs, tu ne vas pas gagner », a déploré Stamkos.

Les hommes de l'entraîneur Jon Cooper ont décoché 29 tirs au but, mercredi, donc l'effort y était. Mais ce sont surtout les tirs qui n'ont pas été faits, ou ceux qui ont raté la cible, qui ont fait mal. Des rondelles laissées libres devant un filet partiellement ouverts, il y en a eu, et les joueurs du Lightning n'ont jamais pu trouver le moyen de mettre leur bâton dessus.

« Nous avons tout simplement été incapables d'aller chercher ce premier but qui nous aurait donné du momentum », a noté le défenseur Dan Girardi.

« Je pense que le match de ce soir est celui où nous avons créé le plus d'opportunités de marquer dans cette série, a affirmé Hedman. C'est difficile à accepter qu'aucune d'entre elles ne s'est transformée en but.

« Je pense qu'il y a eu une séquence où j'ai frappé le poteau, une autre rondelle s'est retrouvée sur la ligne de but, une autre a frappé un bâton et dévié hors-cible, et (Alex Killorn) s'est retrouvé en échappée. Si une seule de ces occasions est convertie un but, ça devient un match très différent, a ajouté Hedman. C'est juste malheureux, mais c'est le hockey. »

Par ailleurs, même quand il ne voyait pas la rondelle, Holtby a trouvé le moyen d'être placé au bon endroit, au bon moment.

« Je parle souvent des dieux du hockey. Et quand j'ai vu, en deuxième période, la rondelle se retrouver derrière (Holtby) et ils n'avaient qu'à allonger le bâton pour pousser le disque dans le but, mais que c'est plutôt un de nos bâtons qui l'a poussé hors de danger, c'est là que j'ai réalisé que les dieux du hockey étaient avec nous ce soir, a déclaré l'entraîneur des Capitals Barry Trotz. J'ai trouvé que les dieux du hockey n'étaient pas tellement avec nous lors des troisième, quatrième et cinquième matchs de la série. Mais les dieux, ils vont finir par vous récompenser si vous persistez, et si vous le méritez. »

Et c'est en plein ce qu'ont fait les Capitals.

Le premier match de la Finale de la Coupe Stanley aura lieu lundi au T-Mobile Arena à Las Vegas (20h HE ; TVA Sports, CBC, SN, NBC).

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.