Skip to main content

Pierre Dorion se dit confiant pour l'avenir des Sénateurs

Le directeur général a parlé de la phase 2 de la reconstruction de son équipe

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Après les joueurs lundi, c'était au tour du directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, d'y aller de son traditionnel bilan de fin de saison à l'occasion d'une conférence de presse tenue au Centre Canadian Tire, mardi après-midi.

Malgré une saison très pénible dans la capitale nationale, alors que l'équipe a terminé au 31e rang du classement général avec une fiche de 29-47-6 et a présenté la pire défensive du circuit (302 buts contre) - sans oublier que Mark Stone, Matt Duchene, Ryan Dzingel sont partis sous d'autres cieux - Dorion s'est dit très optimiste quant à l'avenir de la formation.

« Je me sens plus à l'aise que jamais au sein de cette reconstruction. Je suis très positif, a déclaré Dorion. Oui, il y a eu plusieurs retours à la maison qui n'ont pas été plaisants, je ne peux pas le nier, mais jamais je n'ai été aussi confiant pour l'avenir. Je sens que nous sommes bien en avance par rapport à l'an dernier.

« Les choix que nous avons acquis et les jeunes joueurs que nous avons ont de quoi nous réjouir. Et je vous assure que personne ne veut voir cette équipe réussir autant que moi. Je suis né ici, j'ai grandi ici, je veux vraiment voir cette équipe réussir », a-t-il poursuivi.

Video: OTT@NYR : Tkachuk fait vibrer les cordages en A.N.

Le directeur général a aussi insisté sur l'importance de la prochaine année pour la franchise ottavienne, et le pire est passé selon lui.

« Les prochains six à douze mois sont cruciaux. Nous devrons embaucher un nouvel entraîneur pour bien rebâtir, puis il y aura le repêchage, le camp de perfectionnement, avec un groupe de jeunes plus talentueux que jamais, puis le camp des recrues où nous jetterons les bases de la nouvelle saison », a expliqué Dorion.

« Nous sommes dans la deuxième phase de la reconstruction. Le pire est derrière nous. Les bons moments arrivent. L'année dernière, j'ai dit que nous devions être meilleurs, mais nous ne l'avons pas été malheureusement. L'année prochaine, nous devons donc commencer à nous battre pour les séries éliminatoires. Dans deux ans, nous devons être une équipe de séries. Puis, dans trois ans, une équipe compétitive en séries. »

Il a aussi tenu à présenter ses excuses dans le dossier Mark Stone.

« Je dois m'excuser pour avoir dit que c'était mon plus grand accomplissement en tant que DG. Le recruteur en moi a parlé ce jour-là, car je savais à quel point Erik [Brannstrom] serait bon, mais j'aurais dû remercier Mark pour ce qu'il a fait pour notre organisation. »

À la recherche du prochain entraîneur

Marc Crawford, qui a terminé la saison à titre d'entraîneur-chef par intérim sera considéré pour le poste d'entraîneur-chef des Sénateurs. Par respect pour le principal intéressé, Dorion a avoué que le processus d'embauche n'avait pas encore été enclenché. Idéalement, quatre ou cinq candidats seront retenus.

« Par respect pour nos partisans et notre organisation, nous devons embaucher le meilleur candidat disponible. [Marc] a fait de très bonnes choses, je n'entrerai pas dans les détails, mais il aurait aussi pu faire mieux à certains niveaux, mais avec son expérience, il sera certainement un candidat. »

Le prochain entraîneur-chef des Sénateurs devra d'abord et avant tout être un bon communicateur.

« Nous avons un groupe de jeunes joueurs. Nous avons donc besoin d'un enseignant. La majorité de nos jeunes sont issus de la génération du millénaire. Nous ne demanderons pas à notre entraîneur de connaître Fortnite, mais nous voulons quelqu'un qui nous apportera une nouvelle structure solide et nous aidera à progresser rapidement. »

Dorion a précisé que l'organisation aimerait procéder à une nomination avant le repêchage, qui se tiendra les 21 et 22 juin prochains à Vancouver. Il a également souligné qu'il allait accueillir à bras ouverts le nouveau président des opérations hockey. Selon lui, ce dernier pourrait avoir un rôle similaire à celui du défunt Bryan Murray.

La situation des joueurs autonomes

Après le départ d'Erik Karlsson l'été dernier, Thomas Chabot est devenu le véritable défenseur numéro un de cette formation. Le jeune défenseur de 22 ans n'a pas fait oublier Karlsson, mais il a certainement facilité la transition. Chabot vient de connaître une saison remarquable avec 55 points en 70 matchs. 

Il reste une année à écouler à son contrat de recrue dans la Ligue nationale, mais selon Dorion, les discussions sont déjà entamées pour un renouvellement à long, très long terme.

Video: CBJ@OTT : Chabot inscrit les siens au pointage

« Je n'ai pas besoin d'insister sur l'importance de Thomas pour le futur de notre organisation. Nous avons eu des discussions préliminaires et nous espérons pouvoir prolonger son contrat éventuellement et faire de lui un Sénateur à vie », a souligné Dorion. 

Les Sénateurs auront quelques dossiers à régler au cours de l'été, dont ceux de Cody Ceci, Colin White et Anthony Duclair, acquis dans la transaction de Ryan Dzingel, qui seront tous joueurs autonomes avec restriction. Dorion a déclaré que des évaluations seront faites pour chaque joueur afin de voir s'ils cadrent dans les plans de l'équipe.

Les partisans ne devraient cependant pas s'attendre à ce que les Sénateurs soient trop actifs sur le marché des joueurs autonomes, puisque Dorion a indiqué qu'à moins de dénicher un bon vétéran à greffer à son groupe de jeunes, il n'avait pas l'intention d'être trop actif en juillet. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.