Skip to main content

Le chiffre magique de Hall est 42

C'est l'avance qu'il a au sommet des marqueurs chez les Devils et le nombre de victoires des siens lorsqu'il est dans la formation

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste NHL.com

NEWARK, New Jersey - Quarante-deux.

Si nous devons analyser la candidature de Taylor Hall pour le trophée Hart - et c'est exactement le sujet de cette chronique - le chiffre 42 est celui qui ressort le plus pour définir la saison que connait l'ailier gauche et son immense valeur aux yeux des Devils du New Jersey.

Les Devils ont remporté 42 matchs avec Hall dans l'alignement et il a 42 points de plus que son plus proche poursuivant chez les Devils avec deux matchs à jouer, incluant celui contre les Maple Leafs de Toronto au Prudential Center jeudi (19 h HE, MSG+, TSN4, NHL.TV), alors que le New Jersey aura l'occasion d'assurer sa place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Aucune autre équipe ne présente un si grand écart entre ses deux meilleurs marqueurs que les Devils, avec Hall et ses 93 points (39 buts, 54 assistances) en 75 matchs et le joueur de centre recrue Nico Hischier et ses 51 points (19 filets, 32 aide) en 80 parties.

Les plus proches sont les Oilers d'Edmonton avec un écart de 35 points entre Connor McDavid, qui mène la LNH avec 103 points (41 buts, 62 passes), et Leon Draisaitl, qui totalise 68 points (24 buts, 44 mentions d'aide).

Edmonton est à l'extérieur du portrait des séries depuis des mois.

Les Devils sont restés dans la course durant toute la saison en raison de Hall, qui a 17 points (huit buts, neuf assistances) au cours d'une séquence de neuf matchs avec au moins un point, dont six buts lors d'une série de quatre rencontres avec au moins un filet.

« On parle beaucoup de lui dans les discussions pour le trophée Hart », a dit l'entraîneur des Devils John Hynes. « Quand tu vois l'impact qu'il a eu sur cette équipe, sur l'organisation et où nous sommes en ce moment, personne n'est proche de lui. »

Tout ça fait place au débat, alors que la course au trophée Hart est plus ouverte que jamais. Hall fait partie des prétendants, avec cinq à dix candidats tout aussi méritants.

Video: NYR@NJD: Hall compte en A.N. pour son 90e point

« C'est à vous (les médias) de voter, a dit Hall. De mon côté, je me contente de jouer. »

Le gros avantage de Hall pourrait bien être son avance de 42 points sur Hischier chez les Devils. Autrement, si Hall avait 70 points au lieu de 93, 25 buts au lieu de 39, les Devils seraient probablement là où tous les voyaient cette saison : à l'extérieur du portrait des séries éliminatoires.

Ils montrent un dossier de 42-25-8 avec lui dans l'alignement et de 1-3-1 en son absence. Leur fiche est de 36-17-4 quand il obtient un point et de 6-8-4 lorsqu'il est blanchi de la feuille de pointage.

« Dans toute la LNH, je ne pense pas qu'il y ait un seul joueur aussi important pour son équipe - à part peut-être un gardien - que Hall pour nous », a affirmé le défenseur des Devils Ben Lovejoy.

Ça ne veut pas dire que Hall devrait remporter le trophée Hart, mais il devrait être sérieusement considéré par les membres de l'Association professionnelle des journalistes de hockey, surtout que plusieurs des autres candidats ont un ou des coéquipiers qui font partie du top-20 chez les marqueurs de la Ligue ou qui sont candidats pour l'obtention d'un autre trophée.

Nathan MacKinnon, cinquième dans la LNH avec 94 points (38 buts, 56 aides) en 72 matchs, est crucial pour l'Avalanche du Colorado dans leur course pour accéder aux séries éliminatoires. Cela dit, il joue avec l'attaquant Mikko Rantanen, qui est à égalité au 16e rang de la Ligue avec 82 points (28 buts, 54 passes).

Anze Kopitar, septième avec 91 points (35 filets, 56 mentions d'aide), s'aligne avec le défenseur Drew Doughty, un sérieux candidat au trophée Norris, lui qui est septième chez les défenseurs avec 59 points (10 buts, 49 assistances), et un acteur principal dans la course aux séries des Kings de Los Angeles.

L'ailier droit du Lightning de Tampa Bay Nikita Kucherov, deuxième avec 98 points (38 buts, 60 assistances), joue avec le centre Steven Stamkos, qui est à égalité au 10e rang de la LNH avec 86 points (27 buts, 59 aides). Il évolue aussi en compagnie de Victor Hedman, candidat au trophée Norris et sixième chez les arrières de la Ligue avec 61 points (16 buts, 45 passes), et du gardien Andrei Vasilevskiy, un prétendant au trophée Vézina.

L'attaquant des Flyers de Philadelphie Claude Giroux, troisième avec 97 points (30 buts, 67 mentions d'aide), peut compter sur l'attaquant Jakub Voracek, 14e dans la LNH avec 83 points (19 filets, 64 assistances).

Le centre des Penguins de Pittsburgh Evgeni Malkin, quatrième avec 96 points (42 buts, 54 assistances), joue avec l'ailier droit Phil Kessel (87 points) et le centre Sidney Crosby (86 points), qui figurent les deux dans le top-10 de la Ligue.

McDavid a Draisaitl.

Hall a de bons coéquipiers, mais personne qui peut être considéré de niveau élite. Il est toutefois sixième au chapitre des points, huitième pour les points par match (1,24), à égalité au huitième rang pour les buts, troisième pour les points en avantage numérique (37), à égalité au troisième échelon pour les buts en prolongation (trois), neuvième pour les tirs au but (274) et il est sur le point d'amener son équipe en séries.

« Taylor a marqué de manière constante toute la saison, et c'était des buts importants pratiquement chaque soir », a noté Lovejoy.

Si quelqu'un chez les Devils possède un bon regard sur les candidats au trophée Hart, c'est bien Lovejoy. Il a joué avec Malkin lorsqu'il l'a remporté en 2011-12. Il a également évolué avec le centre des Ducks d'Anaheim Ryan Getzlaf et Sidney Crosby, lorsque les deux étaient favoris pour l'emporter en 2013-14 et en 2015-16, respectivement.

« Hall est plus important pour notre équipe que ces gars le sont pour leurs équipes, a estimé Lovejoy. J'ai joué avec Ryan Getzlaf, Corey Perry, Malkin et Crosby, et ces formations ont plusieurs armes pour vous battre. Taylor a joué avec un joueur de centre recrue (Hischier) toute la saison. Une très bonne recrue et l'un et l'autre se sont rendus meilleurs, mais Taylor nous a transporté sur ses épaules tellement souvent pour nous guider vers la victoire. »

Quarante-deux victoires jusqu'à maintenant. C'est dire à quel point il est important pour les Devils.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.