Skip to main content

CMJ: Le Canada renoue avec la victoire

La troupe de Dale Hunter a rebondi en battant l'Allemagne 4-1 sans trop de difficulté

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

OSTRAVA, République tchèque - Il est rare qu'un gardien canadien soit l'étoile du match quand le pays se mesure à l'Allemagne. C'est « l'exploit » qu'a réalisé Joel Hofer au Championnat mondial junior, lundi.

Le portier n'a pas été mis à l'épreuve à de nombreuses reprises - il ne fallait quand même pas s'attendre à un barrage de tirs - mais il a fait le travail à son tout premier départ du tournoi en repoussant 18 rondelles dans une victoire de 4-1 des Canadiens.

« J'étais assez nerveux au début, a déclaré l'espoir des Blues de St. Louis. Il y avait beaucoup de pression après le dernier match (une défaite de 6-0 contre la Russie), ç'a été assez humiliant pour nous. En tant qu'équipe, nous avons rebondi et nous avons disputé un assez bon match. »

À LIRE AUSSICMJ: La prudence avant tout dans le cas de LafrenièreCMJ: Cole Caufield a confiance de pouvoir retrouver sa touche

Le portier de 19 ans n'a pas paru trop nerveux malgré tout. Il a été solide au premier tiers et a même sauvé les meubles à deux occasions en début de deuxième, notamment sur l'échappée de John-Jason Peterka qu'il a frustré de la mitaine.

La troupe de Dale Hunter ne menait que 1-0 à ce moment. Un but aurait pu changer l'allure du match.

« Il a été vraiment excellent ce soir, a indiqué le défenseur allemand Moritz Seider à propos d'Hofer. Tôt ou tard, il fallait que nous réussissions à mettre la rondelle au fond du filet. C'est notre faute. Nous étions motivés et excités, mais c'est dommage de terminer ce match sans obtenir de point. »

Hofer a finalement perdu son jeu blanc avec un peu plus d'une minute à écouler quand Yannik Valenti l'a déjoué, alors que l'Allemagne évoluait en avantage numérique.

Du côté canadien, Nolan Foote, Liam Foudy, Calen Addison, en avantage numérique, ont trompé la vigilance d'Hendrik Hane, auteur de 22 arrêts, tandis que Ty Dellandrea a complété la marque dans un filet désert. C'était la première fois du tournoi que les ouailles d'Hunter inscrivaient le premier but.

Grâce à cette victoire, le Canada a provisoirement repris le premier rang du groupe B avec une fiche de 2-1. Les États-Unis ont le même dossier, mais les Canadiens ont l'avantage puisqu'ils ont eu le dessus dans le match entre les deux équipes en lever de rideau.

L'unifolié conclura la ronde préliminaire, mardi, en se mesurant à la République tchèque avant l'arrivée de 2020. Avec la prestation qu'a offert Hofer, il sera intéressant de voir lequel de ses deux gardiens Hunter décidera d'envoyer dans la mêlée au prochain match.

La tenue de Nico Daws depuis le début du tournoi soulève des doutes - il affiche une moyenne de buts alloués de 5,83 et un taux d'efficacité de ,840 et a dû céder sa place à Hofer après le quatrième but dans la défaite de 6-0 contre la Russie.

« J'espère obtenir le départ, a dit Hofer. Nous voulons tous jouer et apporter notre contribution à l'équipe. Si on fait appel à mes services, je serai prêt. »

Hunter a quant à lui évité la question en affirmant que sa décision n'était pas encore prise.

Pas une domination

Le défi ne s'annonçait pas trop imposant pour les Canadiens et ils l'ont relevé sans trop de difficulté, certes, mais les Allemands ne se sont pas fait dominer comme c'est souvent le cas quand une grande puissance rencontre une équipe qui évoluait en division 1, l'an dernier.

« Je suis très fier de mon équipe, a indiqué Seider. Nous avons rivalisé avec aplomb. Le Canada est l'un des meilleurs pays au monde et c'était une belle occasion de les affronter. En fin de compte, ce sont de petites erreurs qui ont fait la différence. »

La formation germanique n'a donné que 26 tirs au but et le Canada a su profiter de ses chances alors qu'il devait se débrouiller à 11 attaquants en raison des absences d'Alexis Lafrenière, blessé, et de Joe Veleno, suspendu. Malgré cela, Hunter a presque joué à 10 attaquants puisque Dawson Mercer n'a été utilisé que pendant 5:33.

« C'était un défi, a dit Foote, qui a ouvert la marque. Quelques gars étaient fatigués et on devait être allumés sur le banc pour les changements. Il fallait seulement porter attention et nous avons tous joué et surtout accepté des rôles différents. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.