Skip to main content

Thomson veut contribuer des deux côtés de la patinoire pour les Sénateurs

Le 19e choix du Repêchage 2019 peut devenir un élément-clé de la défensive à Ottawa

par Callum Fraser / Correspondant NHL.com

OTTAWA - Lassi Thomson pourrait être la pièce manquante dans la reconstruction des Sénateurs d'Ottawa.

La saison dernière, le défenseur de 18 ans a démontré à quel point il était habile et doté d'une excellente vision de jeu. Des facteurs qui ont convaincu les Sénateurs de le sélectionner au 19e rang du Repêchage 2019.

« Je pense que mon coup de patin et mes jeux offensifs - la façon dont je joue en zone offensive - c'est la chose la plus importante que j'ai pu montrer aux entraîneurs », a dit Thomson lors du camp de perfectionnement des Sénateurs en juin.

ESPOIRS : Thomson sous contrat avec les SénateursByram s'attire des comparaisons avec Makar | Zegras pourrait mener le virage jeunesse à Anaheim

Cette saison, Thomson (6 pieds, 190 livres) se concentrera sur deux choses : le gymnase et le jeu défensif. Ottawa aimerait bien qu'il soit capable d'en donner plus quant à l'aspect physique du jeu.

« Il doit assurément devenir plus fort physiquement, mais c'est facile pour nous de dire ça », a mentionné le directeur général des Sénateurs Pierre Dorion après avoir choisi Thomson lors du Repêchage. « Au-delà de ses habiletés offensives, c'est quelqu'un qui est compétitif et on pense qu'il va être un bon défenseur partout sur la patinoire. »

Thomson a amassé 41 points, dont 17 buts, en 63 matchs avec les Rockets de Kelowna de la Ligue de hockey de l'Ouest l'an dernier, et il a obtenu le titre de recrue de l'année du circuit.

Toutefois, il pourrait déménager en vue de la prochaine saison. Bien que rien n'ait été confirmé encore, il semble que le défenseur et les Sénateurs s'attendent à ce qu'il joue avec Ilves dans la Ligue élite de Finlande, la Liiga. Il pourrait ainsi affronter des joueurs plus âgés en vue de faire le saut vers le prochain niveau en Amérique du Nord. Il évoluerait ainsi dans sa ville natale de Tampere.

L'arrière finlandais est maintenant le meilleur espoir des Sénateurs à la droite. À gauche, l'équipe semble en voiture avec la présence de Thomas Chabot, Erik Brannstrom et Christian Wolanin qui progressent à un bon rythme. Dorion a ajouté qu'avec Thomson et Jacob Bernard-Docker, le choix de première ronde (26e) lors du Repêchage 2018, il est permis d'être positif en vue du futur du côté droit.

« Il peut faire avancer la rondelle, que ce soit avec son coup de patin ou encore avec ses qualités de passeur. En plus, sa façon de jouer en transition pour entrer en zone offensive et sa façon de se porter à l'attaque sont toutes des choses que nous aimons », a indiqué Dorin.

Le directeur du recrutement amateur de l'équipe, Trent Mann, a mentionné que les qualités de Thomson répondent exactement aux besoins modernes d'une équipe de la LNH.

« Il faut être réaliste, les défenseurs sont maintenant partie intégrante du jeu offensif. Les équipes jouent en unité de cinq et non plus à trois, et c'est ce qu'il réussit à faire. Il est capable de faire bouger la rondelle, passer d'une zone à l'autre rapidement et il peut appuyer le jeu. Il a du potentiel en offensive à la ligne bleue.

« C'est ce type de défenseur qui a un impact sur le hockey maintenant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.