Skip to main content

Laine a bon espoir d'aider les Jets à vaincre les Predators

L'attaquant de Winnipeg n'a aucun but dans la série, mais il est convaincu que sa léthargie prendra fin bientôt

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

WINNIPEG - Dans une mer de partisans vêtus de blanc et le rouge étincelant de la lumière des buts, on pourrait pardonner à l'attaquant des Jets de Winnipeg Patrik Laine d'être un peu déprimé.

Il y a eu 25 buts marqués dans les trois premiers matchs de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest entre les Jets et les Predators de Nashville, alors que Winnipeg mène la série au meilleur de sept matchs 2-1.

Mais aucun de ces buts n'a été marqué par Laine, l'attaquant de deuxième année qui a terminé au deuxième rang de la LNH avec 44 buts cette saison derrière l'attaquant des Capitals de Washington Alex Ovechkin (49).

À LIRE : Perreault pourrait revenir au jeu dans le match no 4 | Les Jets prouvent que personne n'a le monopole du momentum | Subban : « Notre prochain match devra être notre meilleur »

Le joueur de 20 ans natif de Tampere en Finlande n'aimerait rien de plus que de renverser la vapeur dès le match no 4, jeudi au Bell MTS Place (21 h 30 HE, CBC, NBCSN, TVAS).

Laine, le deuxième choix au total du Repêchage 2016 de la LNH, a eu ses chances avec 17 tirs au but en trois rencontres contre le gardien des Predators Pekka Rinne et il a obtenu trois assistances.

« Rinne est un bon gardien », a affirmé Laine, qui cumule sept points (deux buts, cinq aides) à ses huit premières parties en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et qui a marqué ses buts dans les deux premières rencontres de la série de premier tour contre le Wild du Minnesota. « Ce n'est pas facile de le déjouer et je pense qu'il sait ce que j'essaie de faire et j'essaie habituellement de déterminer ce qu'il fera. Normalement, c'est dur de marquer contre lui. »

« C'est une bonne chose que tous les autres gars marquent des buts, car nous obtenons des victoires. J'essaie de trouver une façon de toucher la cible. Je ferai pareil dans le prochain match. J'essaie simplement de décocher le plus de tirs possible. Je sais que quand tu travailles fort, tu es récompensé éventuellement. C'est mon état d'esprit. »

L'entraîneur des Jets Paul Maurice n'avait pas l'air inquiet.

Il a raconté une histoire partagée plusieurs fois qui date du premier camp d'entraînement de Laine dans la LNH en 2016. Un jour, la recrue Laine avait frappé plusieurs poteaux et raté beaucoup de tirs à l'entraînement. Laine était dur envers lui-même ce jour-là - « il se parlait à lui-même en finlandais », a dit Maurice - car ses propres attentes sont très élevées.

« J'ai pensé l'aider à corriger ça », a raconté Maurice mercredi. « Puis, il a marqué environ neuf buts de suite à l'entraînement suivant, donc je ne lui ai finalement jamais rien dit. Il obtient ses lancers. Ça finira par tourner en sa faveur. »

Le défenseur Josh Morrissey a louangé Laine, car il apporte plus qu'un simple tir.

« Il joue de manière remarquable, a mentionné Morrissey. Regardez les occasions qu'il a eues. Il a touché des poteaux et Rinne a réalisé un bel arrêt de la mitaine contre lui en deuxième période. Il va exploser bientôt. Mais il y a tellement plus dans son jeu. Son jeu s'est tellement développé qu'il est excellent dans plusieurs autres aspects. »

Laine a décoché huit tirs dans le match no 3, à égalité avec Blake Wheeler pour le plus haut total chez les Jets dans la victoire de 7-4. Il a également raté trois lancers, incluant un qui a touché le poteau en troisième période, pour lui donner un total de 11 tirs tentés en 17 :30 de temps de glace.

Laine a effectué une passe transversale au défenseur Dustin Byfuglien sur le quatrième but de Winnipeg au deuxième engagement, ce qui a donné aux Jets leur première avance du match : 4-3 à 19 :15.

Video: NSH@WPG, #3: Byfuglien brise l'égalité pour Winnipeg

Dans le match no 2, dimanche, Laine a lancé sept fois au filet et récolté 14 tirs tentés, incluant un lancer en première période qui a touché le poteau droit derrière Rinne. Nashville a remporté le match 5-4 en deuxième période de prolongation.

Il s'est fait complice du but en avantage numérique de Mark Scheifele à 13 :16 de la première période, qui donnait à Winnipeg une avance de 2-1.

Video: WPG@NSH, #2: Scheifele bat Rinne en A.N.

Dans la première période du match no 3, Laine a dû être astucieux pour tenter de marquer son premier filet de la série. En zone neutre, il a fait mine de dégager la rondelle avant de changer rapidement de décision et de décocher un tir au filet.

Rinne a dû être alerte pour changer de direction, revenir dans son demi-cercle et réaliser un bel arrêt de la jambière gauche.

« Je sais qu'il est un gardien actif et il tente toujours de stopper la rondelle quand on la rejette en fond de territoire, donc c'est une bonne façon de tenter de marquer de temps en temps, a expliqué Laine. Il a fait un bel arrêt là-dessus. C'était la première fois que je tentais de marquer de cette façon, et ç'a été un bon premier essai. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça. Je me suis dit que je devais l'essayer. Ç'aurait été un beau but. Peut-être la prochaine fois. »

Laine a dit que la remontée dans le match no 3 a été une expérience unique devant la foule en blanc du Bell MTS Place, particulièrement quand les Jets ont entamé leur remontée avec trois buts en 2 :51 pour créer l'égalité tôt en deuxième période.

« Chaque partie est tellement différente, a noté Laine. Comme quand nous avons créé l'égalité hier, l'aréna a explosé. Je n'avais jamais entendu quelque chose d'aussi bruyant auparavant. C'est juste génial de jouer ici, de voir et d'entendre les partisans chaque jour. C'est plutôt unique. »

L'émotivité et les changements de momentum des deux dernières rencontres ont appris à Laine de se concentrer sur le moment présent.

« Ce n'est pas grave si tu tires de l'arrière 3-0 après la première période, tu peux quand même gagner le match, a-t-il affirmé. Le momentum va changer de côté plusieurs fois durant un match et plusieurs choses peuvent survenir. Il faut se rappeler de jouer pendant 60 minutes et nous aurons toujours une chance de gagner. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.