Skip to main content

Lafrenière est le joueur junior de l'année au Canada

L'attaquant de l'Océanic remporte le titre à l'âge de 17 ans; Byram sacré meilleur espoir pour la LNH

par LNH.com @LNH_FR

L'attaquant de l'Océanic de Rimouski Alexis Lafrenière a été nommé le joueur de l'année de la Ligue canadienne de hockey, samedi lors de la cérémonie de remise de prix dans le cadre des festivités de la Coupe Memorial à Halifax.

Il s'agit d'un exploit pour le joueur de 17 ans, puisqu'il ne sera pas éligible au repêchage de la LNH avant 2020. Il est un des favoris pour être sélectionné au premier rang lors de cet encan.

Lafrenière, qui avait été nommée recrue de l'année de la LCH il y a à peine un an, a terminé la saison avec une récolte de 37 buts et 68 aides, pour un total de 105 points, en 61 rencontres, en plus d'en ajouter 23 en 13 parties éliminatoires de la LHJMQ. Il a aussi représenté le Canada au Championnat du monde de hockey junior. 

À LIRE : Seider a fait augmenter sa valeur au Championnat du monde | Hughes et Kakko à surveiller à la scéance d'évaluation

Lafrenière succède ainsi à Alex Barré-Boulet qui avait remporté le titre l'an dernier. Il est le troisième joueur de l'Océanic à obtenir le trophée, avec Sidney Crosby et Brad Richards.

« C'est un immense honneur de me retrouver parmi ces joueurs, mais je pense que cette année, on avait vraiment une bonne équipe qui m'a permis de remporter ce titre. Ce n'est pas que moi », a dit Lafrenière en point de presse.

Les autres finalistes au trophée étaient l'attaquant des Winterhawks de Portland (LHOu) Joachim Blichfield (Sharks de San Jose) et le gardien des Wolves de Sudbury (LHO) Ukko-Pekka Luukkonen (Sabres de Buffalo)

Bowen Byram, qui sera éligible au repêchage de la LNH 2019, a reçu le titre de meilleur espoir de la LCH. Byram est un défenseur gaucher qui évolue avec les Giants de Vancouver. Il a été l'arrière le plus prolifique de la Ligue de hockey de l'Ouest avec 26 buts et il a terminé au troisième rang des pointeurs avec 71 points. En séries éliminatoires, il a été le joueur qui a amassé le plus de points avec 26, dont huit buts, en 22 rencontres.

« C'est un immense honneur pour moi, a-t-il dit au site web de la LCH. Il y a tellement d'excellents joueurs dans les trois ligues, tant d'espoirs de haut niveau. D'être nommé le meilleur, c'est très spécial. C'est quelque chose qui me rend humble. »

Byram est classé au deuxième rang du Bureau central de dépistage de la LNH parmi les attaquants nord-américains en vue du repêchage, qui se tiendra les 21 et 22 juin au Rogers Arena de Vancouver.

« Les autres nommés au titre étaient les attaquants Arthur Kaliyev des Bulldogs d'Hamilton (LHO) et Raphaël Lavoie des Mooseheads d'Halifax (LHJMQ).

Kaliyev apparaît au septième rang du Bureau central parmi les patineurs nord-américains, alors que Lavoie est 20e. Ils ont respectivement amassé 102 et 73 points lors de la dernière saison.

Le titre de recrue de l'année de la LCH est allé à Quinton Byfield, des Wolves de Sudbury. L'attaquant de 16 ans a amassé 61 points, dont 29 buts, en 64 rencontres. Tout comme Lafrenière, il sera éligible au repêchage de la LNH de 2020. 

Le pilote des Huskies de Rouyn-Noranda Mario Pouliot a été nommé l'entraîneur-chef de l'année. Les Huskies, qui ont terminé la saison avec une fiche de 59-8-1, ont remporté la Coupe du Président et ils participeront à la finale de la Coupe Memorial, dimanche, face aux Mooseheads.

Les gagnants

Meilleur marqueur : Jason Robertson, IceDogs de Niagara
Joueur gentilhomme de l'année : Justin Almeida, Warriors de Moose Jaw
Joueur humanitaire de l'année : Charle-Edouard D'Astous, Océanic de Rimouski
Joueur-étudiant de l'année : Dustin Wolf, Silvertips d'Everet
Gardien de but de l'année : Ian Scott, Raiders de Prince Albert
Défenseur de l'année : Ty Smith, Chiefs de Spokane

 

Photos: Vincent Éthier / LCH

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.