Skip to main content

L'absence de Konecny n'enchante pas la direction des Flyers

L'entraîneur et le DG sont mécontents de voir que le joueur autonome avec compensation ne s'est pas présenté à la première journée du camp

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

VOORHEES, New Jersey - L'absence de Travis Konecny à l'occasion de la première journée du camp d'entraînement des Flyers de Philadelphie ne fait pas l'affaire de l'entraîneur Alain Vigneault, ni du directeur général Chuck Fletcher.

L'attaquant de 22 ans est joueur autonome avec compensation.

« Je suis très déçu de voir que [Konecny] n'est pas ici, a déclaré Vigneault, vendredi. C'est un nouveau groupe, qui signale le début d'une nouvelle ère. J'avais le sentiment qu'il était très important que tout le monde soit ici. En raison du temps que j'ai passé dans la LNH, de l'expérience que j'ai, je sais que bien souvent, tout joueur qui prend du retard, que ce soit à cause d'une blessure ou d'une situation comme celle de TK, en ne se présentant pas au camp, il faut un certain temps pour se remettre dans le bain, surtout dans un contexte comme celui-ci où il y a un nouveau personnel d'entraîneurs et une nouvelle façon de faire les choses.

« Donc c'est dommage. Mais je vais travailler avec les joueurs qui sont ici et je vais travailler extrêmement fort avec ces joueurs-là. »

À LIRE : Un contrat de six ans pour Provorov | Patrick absent du premier jour du camp

Fletcher a fait savoir que Konecny et son agent tiennent absolument à obtenir un contrat à long terme.

« Ils ont des exigences précises en ce qui a trait à la durée, a-t-il indiqué. Et nous essayons de travailler avec eux à cet égard. Je pense que nous avions une position un peu plus souple, nous étions prêts à envisager un contrat de deux ou trois ans, ou bien un contrat à plus long terme, tandis qu'ils préfèrent s'entendre sur un pacte à plus long terme tout de suite. Alors c'est vrai que ça rend les choses un peu plus difficiles quand tu réduis ta marge de manœuvre au niveau de la durée. Mais nous allons continuer de travailler là-dessus.

« Il y a encore un bon bout de chemin à faire. Je ne sais pas trop comment décrire ça. Les deux parties essaient. Ç'a été plus tranquille ces derniers temps, alors, vous savez… nous chercherons à trouver une solution afin de sortir de cette impasse. Je fais ça depuis 25 ans et je pense que nous faisons les choses de la bonne façon, mais on dirait bien que nous n'arrivons pas à parler le même langage dans ce cas-ci. »

Konecny, le 24e choix du repêchage 2015 de la LNH, a récolté un sommet en carrière de 49 points (24 buts, 25 passes) en 82 matchs la saison dernière. En trois campagnes avec les Flyers, il a amassé 124 points (59 buts, 65 passes) en 233 rencontres.

Video: TOR@PHI: Konecny marque sous la barre

Embauché le 15 avril dernier, Vigneault a passé la journée de vendredi à enseigner de nouveaux exercices à ses joueurs et à mettre en place son système ainsi que son style de jeu. Ce sont là des apprentissages que Konecny devra faire plus tard.

« Ça n'aide pas, et ça ne l'aide certainement pas personnellement, a dit Fletcher. C'est un bon joueur, qui peut aider notre équipe. Mais pour l'instant… C'est comme s'il y a une blessure durant la saison et que tu dois te passer d'un joueur. »

Le défenseur Ivan Provorov, qui était joueur autonome avec compensation avant de signer un contrat de six ans au montant de 40,5 millions $ (valeur annuelle de 6,75 millions $ par année en moyenne), a déclaré que ses coéquipiers et lui aideraient Konecny à rattraper son retard, peu importe à quel moment il reviendra au bercail.

« Nous l'aiderons du mieux que nous le pourrons pour qu'il retrouve son niveau de jeu et se sente à l'aise, a dit Provorov. S'il a des questions à propos des nouveaux systèmes, des nouveaux entraîneurs ou de nous, les joueurs, nous allons l'aider. »

On s'attend à ce que Konecny évolue au sein d'un des deux premiers trios des Flyers cette saison, peut-être à l'aile droite dans la première unité aux côtés du joueur de centre Sean Couturier et de l'ailier gauche Claude Giroux. À l'occasion de la première séance d'entraînement du camp, la recrue Joel Farabee, le 14e choix du repêchage 2018 de la LNH, a évolué à ce poste.

« Nous estimons que nous avons une bonne profondeur, a affirmé Fletcher. Nous aimons le niveau de profondeur que nous avons et d'autres joueurs ont présentement l'opportunité de montrer ce qu'ils peuvent faire. Nous aurions préféré que Travis se présente au camp mais il n'est pas ici, alors il faut aller de l'avant sans lui, en espérant qu'il réintègre l'équipe à un moment donné. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.