Skip to main content

Poolers : Armia et Grzelcyk en hausse

L'attaquant des Canadiens et le défenseur des Bruins devraient occuper des rôles prédominants au sein de leur équipe, tandis que Lindholm n'a pas connu les débuts escomptés à Calgary

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.
 

EN HAUSSE

Joel Armia, Canadiens de Montréal (A) : Dans la défaite de 3-2 en prolongation des Canadiens contre les Maple Leafs de Toronto, mercredi, Armia n'a récolté aucun point, mais il a démontré qu'il pourrait être fort utile aux poolers qui participent à des pools multicatégories avec quatre tirs au but et cinq mises en échec. S'il continue à ce rythme, les points viendront inévitablement, d'autant plus qu'il est utilisé à la droite de Jonathan Drouin et de Jesperi Kotkaniemi. Il a été l'attaquant du Tricolore le plus utilisé contre Toronto (18:50), incluant un temps de glace sur le jeu de puissance de 3:46. Il semble clair qu'on lui donnera toutes les chances de produire offensivement à Montréal. Gardez-le à l'œil.

À LIRE AUSSI: Top 25 gardiens | Top 50 défenseurs | Top 100 attaquants

Matt Grzelcyk, Bruins de Boston (D) : L'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy a surpris un peu tout le monde en plaçant Grzelcyk comme défenseur sur la première vague du jeu de puissance en l'absence de Torey Krug, au détriment de Charlie McAvoy, mais il pourrait devenir payant s'il conserve ce poste pour les rencontres à venir. On n'aurait pas pu imaginer pire scénario pour les Bruins en ouverture de saison - revers de 7-0 contre les Capitals de Washington - mais dans les circonstances, Grzelcyk a bien fait avec un différentiel de seulement moins-1. Il a d'ailleurs été le joueur le plus utilisé chez les Bruins (22:08) et c'est lui qui a passé le plus de temps sur la glace avec l'avantage d'un homme (2:17). Vous êtes à la recherche d'un remplaçant pour votre défensive? Vous devriez suivre Grzelcyk de près.

Maxime Comtois, Ducks d'Anaheim (A) : Les nombreux blessés à l'attaque chez les Ducks (Corey Perry, Ryan Kesler, Patrick Eaves, Ondrej Kase) ont ouvert la porte à Comtois sur le top-6 de l'équipe, et il en a profité. À ses débuts dans la LNH, il a marqué un but dans un gain de 5-2 des siens contre les Sharks de San Jose. L'attaquant de 19 ans patinait aux côtés d'Adam Henrique et de Jakob Silfverberg, et il a même vu un peu de temps de glace sur le jeu de puissance (0:50). Tant qu'il restera dans cette chaise, il pourrait continuer d'amasser des points sur une base régulière.

EN BAISSE

Elias Lindholm, Flames de Calgary (A) : Difficile de mettre le doigt sur un joueur en baisse après une seule soirée de matchs dans la LNH, mais j'attire tout de même votre attention sur Lindholm, qui n'a pas connu les débuts escomptés avec Calgary contre les Canucks de Vancouver. L'attaquant de 23 ans a amorcé la rencontre sur le premier trio aux côtés de Johnny Gaudreau et de Sean Monahan, mais il n'a amassé aucun point et a affiché un piètre différentiel de moins-4, le pire de son équipe. D'ailleurs, lors du but de Monahan, survenu à forces égales, Gaudreau et un certain James Neal se sont faits complices, alors que les trois joueurs ont évolué ensemble au cours de la majeure partie de la troisième période. Le nouvel entraîneur des Flames, Bill Peters, ne doit pas être très heureux du revers de 5-2 des siens et des changements sont peut-être à prévoir. Si Neal devait se retrouver aux côtés de Gaudreau et de Monahan en permanence, la valeur de Lindholm serait en baisse.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.