Skip to main content

La profondeur a permis aux Sharks de passer au deuxième tour

Une solide défensive et les acquisitions d'Evander Kane et d'Eric Fehr font partie des raisons qui expliquent pourquoi San Jose a balayé les Ducks

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE -- Les Sharks de San Jose n'ont pas eu besoin de l'avantage de la glace dans leur triomphe en première ronde de l'Association de l'Ouest contre les Ducks d'Anaheim.

Les Sharks ont remporté les deux premiers matchs de la série au Honda Center avant de compléter le balayage avec une victoire de 2-1 lors du match no 4 au SAP Center mercredi. C'est la deuxième fois que San Jose balaie son adversaire en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, ayant vaincu les Canucks de Vancouver en quatre matchs dans sa série quart de finale dans l'Association de l'Ouest en 2013.

San Jose affrontera les champions de la section Pacifique, les Golden Knights de Vegas, en deuxième ronde dans l'Association de l'Ouest.

Voici cinq raisons pour lesquelles les Sharks ont accédé au deuxième tour:

1. Quatre trios dominants

Neuf joueurs des Sharks ont marqué au moins un but alors que 13 d'entre eux ont récolté au moins un point face aux Ducks. Le quatrième trio, composé d'Eric Fehr, Marcus Sorensen et Melker Karlsson, a totalisé huit points (quatre buts). Le premier trio, formé de Joe Pavelski, Evander Kane et Joonas Donskoi, a amassé 12 points (cinq buts).

Video: ANA@SJS, #3: Sorensen déjoue Gibson du revers

« La force de notre équipe est notre profondeur, notre synergie et le fait que nous pouvons compter sur quatre trios qui peuvent sauter sur la glace, qui jouent de la même façon et qui peuvent apporter une contribution offensive à un moment donné », a expliqué l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. « Je crois que c'était vraiment important. »

2. Défense hermétique

Les Sharks n'ont alloué que quatre buts dans la série. Ça s'explique largement par le superbe effort du gardien Martin Jones, qui a repoussé 128 des 132 lancers auxquels il a fait face (pourcentage d'arrêts de ,970). Mais il faut également donner du crédit au duo défensif de Marc-Édouard Vlasic et Justin Braun, ainsi qu'aux autres joueurs qui ont accepté l'approche défensive prônée par DeBoer.

Les Sharks ont cédé en moyenne 2,76 buts par match en saison régulière, la neuvième meilleure moyenne de la Ligue, et ils ont été encore moins généreux face aux Ducks.

« De bons gardiens, un bon rendement en infériorité numérique, de bonnes sorties de zone et des tirs bloqués, tout cela témoigne d'une bonne défensive », a affirmé Vlasic.

3. Des acquisitions importantes

Fehr a été acquis dans une transaction avec les Maple Leafs de Toronto le 20 février, et six jours plus tard, San Jose a fait l'acquisition de Kane dans un échange avec les Sabres de Buffalo. Ces deux transactions ont rapporté pendant la première ronde.

Kane a effectué ses débuts en séries lors de sa neuvième saison dans la LNH et a confirmé sa croyance d'être bâti pour exceller dans le tournoi printanier, ayant égalé Sorensen et Tomas Hertl pour le plus grand nombre de buts dans la série (trois). Kane a également accepté sans broncher d'être la cible de nombreuses mises en échec des Ducks.

Video: ANA@SJS, #3: Kane redirige un tir de la pointe en AN

« C'est le hockey des séries, a-t-il lancé. C'est ce qu'il faut faire dans les séries. Tu peux tenter de l'éviter ou l'encaisser. Moi, je préfère l'encaisser et relever le défi. »

4. Meilleure discipline

Les Ducks ont assené de nombreux coups, avant et après le coup de sifflet, mais les Sharks ont rarement riposté. Cette discipline a permis aux Sharks d'éviter le banc des punitions et de remporter la bataille des unités spéciales. Les Sharks ont marqué six buts en 20 occasions (30,0 pour cent) en avantage numérique, alors qu'Anaheim a affiché un taux de réussite de 16,7 pour cent (2-en-12).

« Tu veux demeurer discipliné, a dit l'attaquant des Sharks Timo Meier. Tu veux jouer physiquement. Mais en même temps, tu ne veux pas commettre des pénalités stupides. Il faut épuiser leurs défenseurs, établir un échec-avant tenace et jouer avec intelligence et intensité. »

5. Domination en deuxième

Les Sharks ont déclassé Anaheim 8-1 sur la feuille de pointage en période médiane pour poursuivre sur une lancée qu'ils avaient établie en saison régulière, alors que San Jose a dominé ses adversaires 89-71 en deuxième période.

« Nous savons que si nous remportons la deuxième période et prenons une avance après 40 minutes, nous serons dans une bonne situation en début de troisième, a dit l'attaquant des Sharks Chris Tierney. Nous tentons d'élever notre jeu en deuxième. La deuxième période est habituellement très importante pour nous. Nous voulons bâtir sur la première et nous mettre dans une bonne position pour la troisième. »

Video: ANA@SJS, #3: Hertl complète un beau jeu de passes

Les Sharks ont compilé une fiche de 30-1-2 dans les matchs de saison régulière où ils tenaient l'avance après deux périodes, et ils ont eu une fiche de 4-0 dans le même scénario en première ronde face aux Ducks.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.