Skip to main content

La profondeur a permis aux Jets de passer au 2e tour

La défensive de la formation manitobaine a été mise à l'épreuve face au Wild

par Scott Billeck / Correspondant NHL.com

Les Jets de Winnipeg ont eu besoin de cinq matchs pour remporter la première série dans l'histoire de la concession.

La formation manitobaine a accédé à la deuxième ronde dans l'Ouest en signant une victoire de 5-0 lors du match no 5 face au Wild du Minnesota au Bell MTS Place, vendredi.

Les Jets affronteront le gagnant de la série entre les Predators de Nashville et l'Avalanche du Colorado, qui est menée 3-2 par Nashville.

Voici cinq raisons pour lesquelles les Jets ont accédé au deuxième tour :

1. Domination à domicile

Les Jets ont amorcé la série en ayant gagné leurs neuf derniers matchs de saison régulière à domicile et ils ont gagné les trois rencontres disputées au Bell MTS Place, dominant le Wild 12-3 à Winnipeg.

L'avantage numérique des Jets a maintenu une efficacité de 28,6 pour cent et leur désavantage numérique a écoulé sept pénalités sur huit à domicile comparativement à 16,7 pour cent et 2-en-5 en deux matchs au Minnesota.

2. Connor Hellebuyck

Le gardien des Jets, un finaliste pour l'obtention du trophée Vézina, a conclu la série avec un taux d'efficacité de ,924, une moyenne de buts alloués de 1,94 et deux blanchissages.

Hellebuyck est devenu le troisième gardien américain dans l'histoire de la LNH à signer des blanchissages consécutifs en séries, rejoignant Mike Richter des Rangers de New York et Brent Johnson des Blues de St. Louis.

« Il a été incroyable toute l'année, a déclaré l'attaquant des Jets Bryan Little. Pour gagner, nous allons avoir besoin de ce genre d'efforts. Il fait tout ce dont on a besoin. C'est une grande part de cette équipe. »

3. Profondeur défensive

Les Jets ont commencé la série sans Tobias Enstrom (bas du corps) et Dmitry Kulikov (dos) et ont perdu les services de Tyler Myers (haut du corps) lors du match no 4, et ceux de Josh Morrissey lors du cinquième match en raison d'une suspension.

« Nous l'avons démontré toute la saison, a dit Myers. Nous avons eu besoin de notre profondeur à plusieurs occasions. Je pense que les gars ont élevé leur jeu d'un cran et si ça survient à nouveau, nous sommes à l'aise dans cette situation. »

4. Museler Eric Staal et Jason Zucker

Après qu'il eut inscrit 42 buts en saison régulière, les Jets ont limité l'attaquant Eric Staal à un but et une aide en 10 tirs dans la série.

L'attaquant Jason Zucker, qui a récolté 33 buts en saison, n'a pas marqué sur six tirs.

« Nous savons que nous sommes une bonne équipe offensive, mais nous sommes encore meilleurs défensivement, a dit l'attaquant Blake Wheeler. C'est ce qui fait de nous une bonne équipe. Nous avons un bon gardien et nous tentons de jouer de la bonne manière devant lui. »

5. Oublier le match no 3

La seule défaite des Jets en a été une de 6-2 lors du troisième match, mais ils ont été en mesure de rebondir dans les deux rencontres suivantes.

« Nous savions que ce match n'avait pas été notre meilleur, a expliqué l'attaquant des Jets, Mark Scheifele. Il faut donner le crédit au Wild. Ils ont bien joué et ils ont profité de leurs chances. Nous avons oublié ce match et nous sommes revenus en force. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.