Skip to main content

Kakko est en confiance, mais pas trop à l'approche du repêchage 2019

Le potentiel premier choix au total dit s'être amélioré, mais avoir « beaucoup de travail à faire »

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Kaapo Kakko a des qualités qui ne sont pas sans rappeler celles des plus grands adolescents nés en Finlande et qui ont joué dans la Liiga, la meilleure ligue professionnelle de hockey du pays.

« Le dernier joueur à avoir eu un impact semblable à celui de Kaapo avec Turku cette saison est probablement Saku Koivu au début des années 90 », a affirmé le directeur des opérations hockey et ancien gardien de la LNH Antero Niitymaki. « Je pense que Kaapo se compare à d'autres joueurs qui ont brillé dans la Liiga avant d'être repêchés, comme Aleksander Barkov, Patrik Laine et Sebastian Aho.

À LIRE AUSSI : Repêchage 2019 : Les 10 meilleurs ailiers droits | Podkolzin prône la patience à l'approche du repêchage

« Kaapo est un jeune joueur rempli de confiance et il sait qu'il est bon, car il veut le démontrer à tout le monde. Il a dit vouloir être le premier choix au total au repêchage de la LNH, mais il n'est aucunement un joueur arrogant. Il veut être sur la glace quand la victoire est à l'enjeu. Il veut être le joueur sur qui on peut compter. »

L'ailier gauche de 6 pieds 2 pouces et 194 livres, classé au premier rang de la liste finale des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage de la LNH, est considéré comme l'un des deux premiers choix au repêchage 2019 de la LNH, qui aura lieu au Rogers Arena de Vancouver les 21 et 22 juin. Il espère devenir le premier joueur né en Finlande à être sélectionné avec le tout premier choix au repêchage. Les Devils du New Jersey détiennent la première sélection, et les Rangers de New York ont le deuxième choix.

La première ronde se tiendra le 21 juin (20 h HE, TVAS, NBCSN, SN). Les rondes 2 à 7 auront lieu le 22 juin (13 h HE, SN, NHLN).

Kakko, âgé de 18 ans, était le plus jeune joueur au sein d'une formation avec une moyenne d'âge de 25,43 ans, mais ça ne l'a pas empêché de mener Turku au chapitre des buts (22) et des buts gagnants (sept), terminant deuxième pour le temps de glace moyen (18:11) chez les attaquants et au troisième rang pour les filets en avantage numérique (sept).

Il a récolté 38 points (22 buts, 16 passes) en 45 matchs de saison régulière. Laine, qui a été le deuxième choix au total du repêchage 2016 par les Jets de Winnipeg, avait obtenu 33 points (17 buts, 16 passes) en 46 rencontres avec Tampere à son année d'admissibilité au repêchage.

« Je me sens beaucoup plus fort maintenant, et mon coup de patin s'est amélioré au fil de la saison, a dit Kakko. Je pense que ce sont les deux aspects les plus importants. »

L'attaquant de Turku Zach Budish a évolué sur le même trio que Kakko durant la majeure partie de la saison et il a noté que son compagnon de trio avait une intuition innée pour savoir quelles décisions prendre avec la rondelle et à quel moment les prendre.

« Il voit le jeu avant qu'il se développe, a expliqué Budish. On dit toujours que tu ne peux pas faire une mauvaise passe à un bon joueur, et je suis certain que j'ai obtenu quelques mentions d'aide parce que Kaapo a fait bien paraître ces passes. Il trouvait une façon de se libérer et d'obtenir la rondelle avant de l'envoyer au filet. Il a toutes les habiletés du monde, mais il va quand même dans les endroits difficiles. Oui, il marque des buts de toute beauté, mais beaucoup de ses buts sont obtenus depuis le devant du filet lors d'un retour après avoir battu un joueur à 1-contre-1. Il a des mains tellement rapides qu'il peut compléter de petits jeux devant le filet à une distance de cinq à dix pieds. »

Budish, 28 ans, qui a amassé 38 points (20 buts, 18 passes) et établi un sommet au sein de l'équipe avec huit buts en avantage numérique, a été sélectionné en deuxième ronde (41e au total) au repêchage 2009 par les Predators de Nashville. Le natif d'Edina, au Minnesota, a disputé quatre saisons avec l'université du Minnesota et a joué 97 parties dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avant de s'entendre avec le Jukurit de Mikkeli dans la Liiga au mois d'août 2016. Il a signé un contrat avec Turku en février 2018.

« Ce que Kaapo arrivait à faire à l'entraînement était extraordinaire, a affirmé Budish. J'ai joué à Milwaukee (LAH) pendant quatre saisons et côtoyé des gars comme Kevin Fiala et Filip Forsberg, qui sont très talentueux. Mais Kaapo est différent.

« J'étais assis à côté de lui dans le vestiaire durant la majeure partie de la saison, et il était discret et réservé. C'était probablement en partie dû au fait qu'il est un jeune joueur un peu intimidé. Mais il est très gentil, il veut toujours parler de hockey et de ce que l'on peut améliorer comme trio pour le match suivant. Tout ce qu'il veut, c'est jouer au hockey. Même lors de nos journées de congé, il allait patiner à l'extérieur pour quelques heures. »

Budish a avancé que le plus gros ajustement de Kakko dans la LNH sera avec la robustesse et la vitesse sur une plus petite surface.

« Il y a de la robustesse dans la Liiga et des joueurs plus vieux, donc il est habitué à ça, mais c'est assurément plus robuste en Amérique du Nord avec un style de jeu un peu plus nord-sud comparativement à la Finlande ou à d'autres ligues en Europe, où l'on contrôle un peu plus le jeu sur une patinoire plus grande et où il y a un peu moins de mises en échec, a noté Budish. Il faudra qu'il soit capable d'encaisser ces grosses mises en échec et d'apprendre sur le tas. Je suis certain qu'il se débrouillera très bien, peu importe l'équipe qui le choisira. »

On a demandé à Budish qui devrait être choisi avec le premier choix au total du repêchage. Le joueur de centre Jack Hughes, du Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP), est classé au premier rang sur la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central et il est vu comme le potentiel premier choix au total.

« En tant qu'Américain, je ne sais pas si j'ai le droit de dire ça, mais j'espère que Kaapo sera choisi au premier rang, a admis Budish. J'ai joué avec lui pendant une année complète, et j'espère que ce sera lui. Je suis certain que Hughes est très talentueux et il doit être un joueur spécial, mais je pense que Kaapo aura une longue carrière et qu'il inscrira beaucoup de buts. »

Kakko est plus à l'aise d'évoluer à l'aile, mais il a également de l'expérience au centre, une position qu'il a occupée au moins huit fois quand Turku a dû composer avec des blessures cette saison. Il a montré un rendement de 52-en-107 (48,6 pour cent) au cercle des mises en jeu, dont une efficacité de 51,1 pour cent (24-en-47) en territoire offensif et de 65,2 pour cent (15-en-23) en zone défensive.

« Je ne pense pas qu'il préfère le centre, mais je ne pense pas que ça le dérange non plus, a dit Niittymaki. Tu obtiens plus de sa part offensivement quand tu le fais jouer à l'aile, mais c'est mon opinion. Il joue un style de jeu plus prudent quand il a la responsabilité de jouer au centre, mais ce n'est pas une mauvaise chose. J'ai été surpris de voir à quel point il était responsable défensivement pour un joueur offensif. Nous n'avons jamais dû nous soucier de son jeu défensif durant toute l'année.

« D'une certaine façon, il me rappelle un peu Mikko Rantanen au même âge, mais je pense que Kaapo est un meilleur patineur avec plus de talent. »

Rantanen a été sélectionné en première ronde (10e au total) du repêchage 2015 par l'Avalanche du Colorado. Il a obtenu 28 points (neuf buts, 19 mentions d'aide) en 56 parties avec Turku en 2014-15.

Kakko a mené Turku avec quatre buts en cinq parties de séries et a terminé à égalité au premier rang de l'équipe avec cinq points, en plus de passer en moyenne 20:53 sur la patinoire.

Il a inscrit le but vainqueur avec 1:26 à faire en troisième période du match de la médaille d'or au Championnat mondial junior 2019 de la FIHG (CMJ) pour donner à la Finlande une victoire de 3-2 contre les États-Unis, concluant le tournoi avec cinq points (deux buts, trois aides) en sept matchs. Il a amassé sept points (six buts, une passe) en 10 rencontres pour aider la Finlande à gagner la médaille d'or au Championnat du monde 2019 de la FIHG (CMH).

« Espérons que je serai prêt pour la LNH la saison prochaine, mais je sais que j'ai encore beaucoup de travail à faire, a dit Kakko. Je dois être plus fort et plus rapide dans les coins. En jouant contre d'autres joueurs de la LNH au Championnat du monde, j'ai remarqué que j'étais bon avec la rondelle, mais c'est un aspect de mon jeu que je peux améliorer. »

Niittymaki a mentionné : « Est-ce que j'aimerais voir Kaapo revenir avec Turku pour au moins une autre saison? Bien sûr. Mais je ne crois pas qu'il y ait une chance de le voir revenir. Il jouera dans la LNH la saison prochaine. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.