Skip to main content

Julien n'affiche pas ses couleurs tout de suite

L'entraîneur des Canadiens de Montréal laisse entendre qu'il pourrait apporter des changements pour le duel contre les Flames, mardi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - L'entraîneur Claude Julien apportera peut-être des changements à la formation des Canadiens de Montréal pour le duel contre les Flames de Calgary mardi (19h30 HE; RDS, TSN2, SNF, NHL.TV). Il s'est toutefois gardé d'en fournir des indices lors du retour de l'équipe à l'entraînement, lundi.

C'étaient les mêmes trios d'attaquants et duos de défenseurs qu'il a envoyées dans la mêlée lors du match contre les Sénateurs d'Ottawa, samedi. La défaite de 4-3 que ses troupiers ont encaissée en prolongation ne l'a pas incité à immédiatement rebrasser les dés.

Les attaquants Charles Hudon et Nikita Scherbak ainsi que le défenseur Victor Mete demeuraient en trop.

L'entraîneur parait enclin à continuer avec les mêmes membres du quatrième trio. Nicolas Deslauriers, qui a fait ses débuts cette saison samedi, et Andrew Shaw, qui a effectué un retour après une absence de deux matchs, étaient de nouveau les ailiers de Matthew Peca. En défense, le vétéran Karl Alzner demeurait le partenaire de jeu de Jeff Petry.

« Ça pourrait changer d'ici mardi, a annoncé Julien. C'est la raison pour laquelle il y avait cinq attaquants avec un chandail de couleur bourgogne. Je dois prendre une décision entre ces cinq joueurs (Deslauriers, Shaw, Peca, Hudon et Scherbak). » 

« Le quatrième trio n'a pas été excellent samedi, comme le reste de l'équipe. C'était un retour au jeu pour Deslauriers et Shaw. La question est de savoir si on leur donne la chance de retrouver leur rythme ou qu'on ramène Charles Hudon dans la formation. »

Video: DET@MTL: Hudon complète la passe de Peca

Julien a expliqué que Hudon est victime des circonstances dans le moment. Il a précisé que les trois premiers trios vont bien et qu'aucun des neuf premiers attaquants ne mérite d'être délogé.

« Ce n'est pas toujours ce qu'un joueur doit faire pour réintégrer la formation, a-t-il avancé. Charles ne joue pas du mauvais hockey. Il s'acquitte bien du rôle qu'on lui a donné jusqu'à maintenant, il n'a rien à se reprocher. Il a écopé de deux pénalités à son dernier match, mais ça n'a rien à voir avec son retranchement. Je n'aurais aucun problème à l'utiliser dans un des trois premiers trios, s'il y avait un blessé. C'est un joueur du top-9, mais il n'y a pas de place pour lui. »

Hudon, qui a réussi deux buts et qui a amassé une passe dans ses six premiers matchs, accepte la situation en adoptant une attitude positive.

« Ça fait partie du métier. La chose que je peux faire, c'est de redoubler d'ardeur à l'entraînement et d'encourager mes coéquipiers. De la tribune de presse, je vois le jeu sous une autre perspective. Quand j'aurai la chance de rejouer, je serai prêt. »

Hudon a dit qu'il ne sait pas trop ce qu'on souhaite le voir faire mieux parce qu'il n'a pas eu de discussion avec l'entraîneur. Il n'envisage pas d'aller à sa rencontre afin d'obtenir des précisions.

« C'est Claude qui décide. Il prend ses décisions et je les respecte, a-t-il souligné. Je sais que sa porte est toujours ouverte, mais ce n'est pas mon genre d'aller dans le bureau de l'entraîneur pour avoir des explications. S'il veut me parler, j'accepterai volontiers. »

À LIRE : Kotkaniemi en bonne voie de confirmer sa placeBoucher: Pari gagné pour Kotkaniemi et Comtois?

Julien a confirmé que le jeune défenseur Mete était disponible pour le match contre les Sénateurs, mais qu'il a jugé que le vétéran Alzner ne méritait pas d'être laissé de côté après avoir livré un bon match face aux Blues de St.Louis, mercredi.

« J'envisage d'apporter des changements, mais je ne les annoncerai pas une journée à l'avance parce qu'il peut se passer plusieurs choses - une blessure, la maladie », a-t-il exprimé.

« Je dois également envoyer le bon message aux joueurs. Après le match contre les Blues, j'estimais qu'aucun joueur ne méritait d'être sorti de la formation. 

« Nos jeunes joueurs ne moisiront pas dans les gradins, ils vont jouer. Nous voulons favoriser leur progression, a-t-il souligné. Le retrait de Victor samedi n'était pas une punition. Il avait raté le match précédent en raison d'une blessure. Ça ne fait pas de mal à personne de suivre l'action des gradins de temps à autre. Ça lui a permis également de se rétablir complètement. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.