Skip to main content

Jagr veut rejouer la saison prochaine

Le doyen de la LNH affirme qu'il sera encore mieux préparé

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - La question quant à son avenir n'était pas complétée que Jaromir Jagr y répondait.

« Oh oui, a lancé le doyen de la LNH à l'âge de 44 ans. Je veux continuer de jouer. Je serai mieux préparé. Même à mon âge on apprend, vous savez. Je serai encore plus prêt. Je m'entraînerai différemment. »

 

Reste à savoir si les Panthers de la Floride voudront le réaccueillir dans leurs rangs pour une deuxième saison complète. L'entraîneur Gerard Gallant s'est montré peu loquace quand on lui a posé la question, à l'issue de l'élimination de l'équipe contre les Islanders de New York.

« Nous verrons. Je n'ai rien à voir dans les affaires de contrat. Ce n'est pas de mon ressort. Ce sont des décisions qui seront prises plus tard. »

Le jeune attaquant Jonathan Huberdeau a mentionné que la décision appartient à l'équipe et à Jagr.

« Je ne sais pas ce que la direction va décider, ni lui. J'ai été content de jouer avec lui cette saison », a réagi Huberdeau.

Jagr a été discret en séries éliminatoires en n'amassant que deux passes en six rencontres. Dimanche, il a connu une de ses bonnes sorties de la série, avec trois tirs cadrés et quatre autres tentés en 27:07 de temps d'utilisation.

« La fatigue n'a pas du tout été un facteur. Ça n'a pas été un problème », a-t-il assuré.

Plusieurs jeunes joueurs des Panthers, incluant Huberdeau, en étaient à leur première expérience en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ils ont appris à la dure.

« C'est un style de jeu complètement différent », a constaté le hockeyeur natif de Saint-Jérôme qui a réussi son premier but dans la défaite de dimanche et qui a clôturé la série avec trois points en six matchs.

« Tu apprends énormément. Ce sont toujours des matchs serrés. Nous avons vieilli là-dedans. La saison prochaine, l'équipe aura plus de leadership de la part des jeunes. »

Les Panthers ont disputé une bonne série. S'ils avaient simplement été plus habiles à saisir les occasions, ils auraient pu tout autant enlever les honneurs de la série 4-2.

« C'est différent en séries. Vous préconisez un style plus hermétique, vous vous appliquez davantage en défense, a relevé Jagr. L'équipe a lutté jusqu'à la fin. Ce soir (dimanche), à une minute de la fin je croyais bien que nous allions l'emporter et provoquer la présentation d'un septième match. Nous avons presque marqué dans le filet abandonné. C'est "plate" à dire, mais c'est ce que l'équipe avait besoin pour prospérer.

« Je déteste dire ça, mais parfois il faut perdre pour apprendre à gagner », a conclu le Tchèque qui s'est hissé au troisième rang des marqueurs de la LNH avec 1868 points grâce à une récolte de 66 points cette saison.

 

En voir plus