Skip to main content

Jagr veut rejouer la saison prochaine

Le doyen de la LNH affirme qu'il sera encore mieux préparé

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - La question quant à son avenir n'était pas complétée que Jaromir Jagr y répondait.

« Oh oui, a lancé le doyen de la LNH à l'âge de 44 ans. Je veux continuer de jouer. Je serai mieux préparé. Même à mon âge on apprend, vous savez. Je serai encore plus prêt. Je m'entraînerai différemment. »

 

Reste à savoir si les Panthers de la Floride voudront le réaccueillir dans leurs rangs pour une deuxième saison complète. L'entraîneur Gerard Gallant s'est montré peu loquace quand on lui a posé la question, à l'issue de l'élimination de l'équipe contre les Islanders de New York.

« Nous verrons. Je n'ai rien à voir dans les affaires de contrat. Ce n'est pas de mon ressort. Ce sont des décisions qui seront prises plus tard. »

Le jeune attaquant Jonathan Huberdeau a mentionné que la décision appartient à l'équipe et à Jagr.

« Je ne sais pas ce que la direction va décider, ni lui. J'ai été content de jouer avec lui cette saison », a réagi Huberdeau.

Jagr a été discret en séries éliminatoires en n'amassant que deux passes en six rencontres. Dimanche, il a connu une de ses bonnes sorties de la série, avec trois tirs cadrés et quatre autres tentés en 27:07 de temps d'utilisation.

« La fatigue n'a pas du tout été un facteur. Ça n'a pas été un problème », a-t-il assuré.

Plusieurs jeunes joueurs des Panthers, incluant Huberdeau, en étaient à leur première expérience en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ils ont appris à la dure.

« C'est un style de jeu complètement différent », a constaté le hockeyeur natif de Saint-Jérôme qui a réussi son premier but dans la défaite de dimanche et qui a clôturé la série avec trois points en six matchs.

« Tu apprends énormément. Ce sont toujours des matchs serrés. Nous avons vieilli là-dedans. La saison prochaine, l'équipe aura plus de leadership de la part des jeunes. »

Les Panthers ont disputé une bonne série. S'ils avaient simplement été plus habiles à saisir les occasions, ils auraient pu tout autant enlever les honneurs de la série 4-2.

« C'est différent en séries. Vous préconisez un style plus hermétique, vous vous appliquez davantage en défense, a relevé Jagr. L'équipe a lutté jusqu'à la fin. Ce soir (dimanche), à une minute de la fin je croyais bien que nous allions l'emporter et provoquer la présentation d'un septième match. Nous avons presque marqué dans le filet abandonné. C'est "plate" à dire, mais c'est ce que l'équipe avait besoin pour prospérer.

« Je déteste dire ça, mais parfois il faut perdre pour apprendre à gagner », a conclu le Tchèque qui s'est hissé au troisième rang des marqueurs de la LNH avec 1868 points grâce à une récolte de 66 points cette saison.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.