Skip to main content

Hughes demeure avec les États-Unis au Camp estival du CMJ

Celui qui est vu comme le tout premier choix au repêchage 2019 fait partie des 29 joueurs restants; Glass espère rester avec les Golden Knights

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

KAMLOOPS, Colombie-Britannique - Jack Hughes, qui est prévu comme le tout premier choix du repêchage 2019 de la LNH, fait partie des 29 joueurs qui demeurent dans la formation des États-Unis au Camp estival du Championnat mondial junior (CMJ), après que l'équipe eut subi quelques coupures mercredi.

Hughes, âgé de 17 ans, a récolté deux passes dans la victoire de 7-5 des États-Unis (Blancs) contre le Canada (Rouges), mardi. Il a préparé le but gagnant de son frère, le défenseur Quintin Hughes (Canucks de Vancouver).

« Je pense que j'ai connu un bon départ », a déclaré Jack Hughes. « Le niveau de compétition est relevé. Je joue mon style de jeu. Je suis capable de ralentir le jeu ou de l'accélérer quand je veux. Je suis en mesure de suivre le rythme et de lire le jeu à partir de là. »

Treize joueurs ont été coupés : les défenseurs Joshua Ess (Blackhawks de Chicago), David Farrance (Predators de Nashville), Maxwell Gildon (Panthers de la Floride), Thomas Miller (admissible au repêchage 2019) et Alec Regula (Red Wings de Detroit), et les attaquants Cole Coskey (admissible au repêchage 2019), Jonathan Gruden (Sénateurs d'Ottawa), Curtis Hall (Bruins de Boston), Logan Hutsko (Panthers), Brandon Kruse (Golden Knights de Vegas), Ivan Lodnia (Wild du Minnesota), Jacob McGrew (Sharks de San Jose) et Jake Wise (Blackhawks).

« Ç'a été des décisions difficiles à prendre », a affirmé le directeur général des Américains John Vanbiesbrouck. « Tu arrives ici et tu organises une série d'exercices pour réunir des joueurs qui performeront le mieux possible ensemble sur une courte période de temps. Plusieurs des décisions ont été dures à prendre. »

Voici le reste de l'alignement des États-Unis qui disputera des rencontres contre la Suède, jeudi (16 h HE, NHLN, TSN), la Finlande, vendredi (16 h HE, NHLN, TSN), et le Canada, samedi (17 h HE, NHLN, TSN).

GARDIENS : Kyle Keyser, Oshawa, OHL (Bruins); Spencer Knight, USA U-18, USHL (admissible au repêchage 2019); Keith Petruzzelli, Quinnipiac, ECAC (Red Wings); Cayden Primeau, Northeastern, H-EAST (Canadiens de Montréal)

DÉFENSEURS : Matt Anderson, Minnesota-Duluth, NCHC (admissible au repêchage 2019); Michael Anderson, Minnesota-Duluth, NCHC (Kings de Los Angeles); Quintin Hughes, Michigan, BIG10 (Canucks); Joey Keane, Barrie, OHL (Rangers de New York); Philip Kemp, Yale, ECAC (Oilers d'Edmonton); Benjamin Mirageas, Providence, H-EAST (Islanders de New York); Dylan Samberg, Minnesota-Duluth, NCHC (Jets de Winnipeg); Mattias Samuelsson, Western Michigan, NCHC (Sabres de Buffalo); Reilly Walsh, Harvard, ECAC (Devils du New Jersey)

ATTAQUANTS: Evan Barratt, Penn State, BIG10 (Blackhawks); Noah Cates, Minnesota-Duluth, NCHC (Flyers de Philadelphie); Alexander Chmelevski, Ottawa, OHL (Sharks); Logan Cockerill, université de Boston, H-EAST (Islanders); Paul Cotter, Western Michigan, NCHC (Golden Knights); Sean Dhooghe, Wisconsin, BIG10 (admissible au repêchage 2019); Jack Drury, Harvard, ECAC (Hurricanes de la Caroline); Joel Farabee, université de Boston, H-EAST (Flyers); Jack Hughes, USA U-18, USHL (admissible au repêchage 2019); Grant Mismash, North Dakota, NCHC (Predators); Joshua Norris, Michigan, BIG10 (Sharks); Jay O'Brien, Providence, H-EAST (Flyers); Ryan Poehling, St. Cloud State, NCHC (Canadiens); Jason Robertson, Kingston, OHL (Stars de Dallas); Brady Tkachuk, université de Boston, H-EAST (Sénateurs); Oliver Wahlstrom, Boston College, H-EAST (Islanders)

Veleno pourrait jouer contre la Suède, vendredi

Joseph Veleno (Red Wings) est aux prises avec une blessure récurrente qui le gardera à l'écart du jeu contre la Finlande jeudi (21 h HE, NHLN, TSN2).

Veleno a été retranché du match du Canada (Rouges) contre les États-Unis (Blancs), mardi. L'entraîneur du Canada Tim Hunter a dit avoir bon espoir de voir Veleno jouer contre la Suède, vendredi (21 h HE, NHLN, TSN2).

« Joe a une blessure récurrente et il ne jouera pas demain, mais nous voulons l'insérer dans la formation pour le match contre la Suède, a dit Hunter. Il faut lui donner un peu plus de temps pour qu'il soit à l'aise. Aujourd'hui, nous n'avons pas été sur la glace, nous avions un exercice de renforcement d'équipe. Il fera probablement un petit saut sur la glace demain. Nous avons seulement 30 minutes. Nous verrons comment il se sent et s'il peut jouer contre la Suède. »

Après la rencontre contre la Suède, le Canada dispute son dernier match face aux États-Unis samedi (17 h HE, NHLN, TSN).

« Je ne sais pas si nous avons encore vu le meilleur de Joe, a mentionné Hunter. Il a été plus ou moins bon. Il y avait beaucoup d'attentes envers lui. Nous voulons qu'il soit calme et qu'il soit lui-même sur la glace, particulièrement ici. Il n'y a pas de pression. Sois toi-même, amuse-toi et on verra ce que tu peux faire. »

Hughes et Hughes, un duo gagnant

C'est quelque chose que Quintin et Jack Hughes ont fait des centaines de fois en grandissant, mais les frères ont uni leurs efforts pour marquer le but vainqueur des États-Unis (Blancs) contre le Canada (Rouges), mardi.

À LIRE : McLeod espère se tailler un poste chez les Devils | Reid Duke a du travail inachevé avec les Golden Knights

« On s'est entraîné souvent dans le sous-sol, a dit Jack. C'est génial que ç'ait été le but vainqueur. »

Jack a entamé le jeu en profitant d'un revirement derrière le filet pour remettre à Quintin au bas du cercle droit pour faire 6-5 États-Unis avec 2 :25 à jouer.

« [Calen Addison] a cafouillé derrière le but et j'ai tout de suite vu que Jack allait en profiter, a expliqué Quintin. L'ailier n'était pas disponible, donc j'ai avancé vers le filet et Jack a fait un jeu intelligent. »

Oliver Wahlstrom (Islanders) a complété la marque dans un filet désert pour faire 7-5.

Avant mardi, les deux frères n'avaient joué qu'un seul match ensemble, lors de la saison midget de Quintin. Son équipe avait besoin d'un joueur de plus et elle avait rappelé Jack, qui jouait dans la catégorie inférieure.

« C'était amusant, a dit Quintin. Il a fini par marquer un but dans ce match. C'est la seule fois où j'ai joué avec lui, si on ne compte pas le mini-hockey. »

Même si c'était bien de marquer un but préparé par son frère, Quintin a mentionné avoir des aspirations plus importantes.

« Si c'était arrivé dans le match de la médaille d'or (au CMJ 2019), je pense que je serais très excité », a-t-il expliqué.

Glass motivé par la présence en Finale

Cody Glass s'attendait à beaucoup de choses la saison dernière, mais pas à une présence en Finale de la Coupe Stanley.

Glass, âgé de 19 ans, a été sélectionné par les Golden Knights de Vegas avec le sixième choix au total du repêchage 2017 de la LNH, et il faisait partie de l'équipe comme joueur supplémentaire durant son parcours jusqu'en Finale.

« J'ai été un "black ace" pendant environ deux semaines, a indiqué Glass. Je ne pense pas qu'aucun autre joueur de 19 ans n'a pu vivre une telle expérience, à part moi, Erik Brannstrom et Nick Suzuki. Ç'a été une expérience géniale de vivre l'atmosphère à l'aréna. »
Glass a été le sixième meilleur marqueur de la Ligue de hockey de l'Ouest la saison dernière avec 102 points (37 buts, 65 passes), et il a aidé Portland à atteindre le deuxième tour des séries.

« Il comprend ce que ça prend pour évoluer au prochain niveau et pour passer dans les rangs professionnels », a déclaré le directeur général adjoint de Vegas Kelly McCrimmon. « Il est engagé physiquement et il a beaucoup appris dans cet aspect. Quand je regarde où il est aujourd'hui comparativement à il y a 12 mois, il y a eu beaucoup de progrès. »

La prochaine étape pour Glass : le Camp estival du CMJ. Glass a tenté de faire bonne impression aux yeux du personnel de Hockey Canada en marquant un but pour le Canada (Blancs) dans un revers de 3-2 contre les États-Unis (Bleus), mardi. Viendra ensuite le camp d'entraînement des Golden Knights, où il tentera de se tailler un poste dans la LNH.

« J'essaierai de m'améliorer chaque jour, a dit Glass. Je prends les choses une journée à la fois. Je n'aurai pas ma place dans l'équipe au premier jour du camp. J'essaierai de devenir plus fort et plus rapide. Je pense que j'ai été capable de le faire durant l'été, et mon but ultime est d'atteindre la LNH. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.