Skip to main content

Hayley Wickenheiser reçoit un hommage à sa retraite

Quatre fois médaillée d'or aux Jeux olympiques, elle est qualifiée de « Gordie Howe féminine » par Wayne Gretzky

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Hayley Wickenheiser, quatre fois médaillée d'or aux Jeux olympiques et pionnière du hockey féminin, a annoncé sa retraite vendredi, et a été honorée par les Oilers d'Edmonton et les Flames de Calgary avant leur duel au Rogers Place samedi.

Wickenheiser, âgée de 38 ans, est la meneuse de tous les temps au chapitre des points avec l'équipe nationale féminine du Canada avec 379 en 276 matchs (168 buts). 

Tweet from @wick_22: Dear Canada. It has been the great honour of my life to play for you. Time to hang em up!! Thank you! #grateful #graduationday #canada pic.twitter.com/qzEo6sTgP2

Le meilleur pointeur de l'histoire de la LNH Wayne Gretzky, un associé et vice-président de Oilers Entertainment Group, a animé la cérémonie d'avant-match au centre de la glace. 

Video: CGY@EDM: Les Oilers honorent Hayley Wickenheiser

« Tu as touché tellement de vies et ouvert tellement de portes pour des jeunes filles qui pourraient un jour remporter une médaille d'or », a déclaré Gretzky.

Gretzky a couronné son hommage en qualifiant Wickenheiser de « Gordie Howe féminine ».

Wickenheiser, qui jouait au centre, a indiqué qu'elle avait décidé d'arrêter de jouer puisqu'une autre carrière l'attendait.

« Il y a eu plusieurs facteurs, le plus important étant probablement l'école de médecine, a-t-elle expliqué. Je ne voulais pas attendre trop longtemps avant d'y aller. J'ai également eu quelques occasions qui m'ont été présentées dans le domaine du hockey.

« Je ne sais pas s'il y a un bon moment ou un moment parfait, mais j'y songe depuis longtemps, et me voilà ici ce soir. »

Après avoir joué pendant 23 ans avec l'équipe nationale du Canada, la native de Shaunavon, en Saskatchewan, a affirmé que ce dont elle était le plus fière était d'avoir contribué à bâtir une nouvelle perspective du hockey féminin, soit qu'il est maintenant normal pour les filles de jouer au hockey.

« Je crois que ce dont je suis le plus fière, c'est que chaque petite fille dans ce pays peut entrer dans un aréna avec un sac et un bâton sans avoir à sentir qu'elle n'est pas la bienvenue, a mentionné Wickenheiser. Il est normal pour les filles de jouer au hockey. Les partisans qui m'ont applaudie ce soir ont applaudi le hockey féminin.

« Beaucoup de chemin a été parcouru, surtout dans une ville comme Edmonton, où plusieurs hommes adultes sont venus me voir pour me dire : "Tu sais quoi, je n'étais pas un partisan du hockey féminin, mais je le suis maintenant, et j'aime vous regarder jouer." C'est ce dont je suis le plus fière, d'avoir fait partie de cette épopée qui fait en sorte que ce sport est plus facile d'accès pour les femmes aujourd'hui. »

La Presse canadienne a rapporté vendredi qu'il y avait 16 000 inscrites dans le hockey organisé au pays au cours de la première saison de Wickenheiser au sein de l'équipe nationale en 1993-94. Il y en a presque 87 000 aujourd'hui.

Wickenheiser a pris part à six Jeux olympiques, incluant ceux de 2000 à Sydney alors qu'elle a joué à la balle-molle pour le Canada.

Joueuse par excellence des tournois olympiques de hockey féminin en 2002 et 2006, Wickenheiser est l'une des cinq athlètes au monde à avoir remporté des médailles d'or dans quatre Jeux olympiques d'hiver consécutifs.

L'hommage vidéo d'avant-match pour Wickenheiser samedi comprenait des félicitations de son idole Mark Messier, du commissaire de la LNH Gary Bettman, du président et chef de la direction de Hockey Canada Tom Renney, de l'adjoint au directeur général des Flames Craig Conroy, du premier ministre du Canada Justin Trudeau et de plusieurs jeunes joueuses de hockey.

En voir plus