Skip to main content

LHJMQ: Guy Lafleur, le meilleur de l'histoire

Le Démon blond a coiffé Mario Lemieux et Sidney Crosby au sommet du palmarès des 50 joueurs les plus prolifiques du circuit junior québécois

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

QUÉBEC - Même s'il connaît bien les deux et qu'il est fort conscient de ce qu'ils ont accompli au niveau junior à 10 ans d'intervalle, Mike Bossy a préféré ne pas se mouiller. 

Lequel de Guy Lafleur ou de Mario Lemieux a été le plus grand joueur des 50 ans d'histoire de la LHJMQ?

« C'est très difficile de choisir entre Guy et Mario, mais j'étais pas mal certain qu'ils occupaient les deux premiers rangs, a laissé tomber l'ancien attaquant du National de Laval de façon très diplomatique. Je ne les ai pas vus jouer au niveau junior, je peux seulement me fier aux statistiques et les deux sont extraordinaires. »

« Je n'oserais pas choquer l'un des deux! »

À LIRE : Lafrenière remporte le titre de joueur le plus utile | Lavoie sacré meilleur espoir professionnel

Bossy ne s'est pas prononcé, mais un comité formé de journalistes, de dirigeants et de dépisteurs a dû le faire en dressant la liste des 50 meilleurs joueurs de l'histoire du circuit junior québécois.

Le groupe a finalement conclu que Lafleur avait été le joueur le plus prolifique devant Lemieux et Sidney Crosby alors que le top-10 en entier a été dévoilé dans le cadre du Gala des Rondelles d'Or de la LHJMQ, mercredi.

Malgré qu'il ne soit pas no 1 pour une rare fois, ce n'est rien pour rendre Lemieux jaloux.

« C'est sûr que c'est Guy, a lancé le Magnifique lorsqu'on lui a demandé qui était le meilleur des deux. Ce qu'il a fait tout au long de sa carrière junior, c'est extraordinaire. Je ne l'ai pas vu jouer, j'étais trop jeune, mais en me basant sur les films que j'ai vus, c'est le meilleur de l'histoire. »

Lafleur chez les Remparts de Québec, c'est 379 points, dont 233 buts, en 118 matchs répartis sur deux saisons. Lemieux avec les Voisins de Laval, c'est 562 points, dont 247 buts en 200 matchs répartis sur trois saisons.

Ça commence à faire du but au pied carré. Ce sont des statistiques que l'on ne reverra tout simplement plus et qui illustrent bien à quel point le jeu a évolué à travers les époques. 

En fait, ça illustre une chose en particulier selon le Démon blond, qui a longtemps détenu le record de buts en une saison - 130 en 62 matchs - jusqu'à ce que Lemieux l'éclipse.

« Les gardiens n'étaient pas bons, a-t-il lancé en riant avec son franc-parler habituel. C'était différent. Mais si tu ne lances pas, tu ne comptes pas. Je lançais de tous les angles imaginables et parfois, je restais surpris quand ça rentrait. C'est difficile à expliquer.

« 130 buts, c'est seulement un chiffre - un gros chiffre - mais quand même. Les équipements des gardiens étaient plus petits à l'époque qu'aujourd'hui. C'était plus offensif et il y avait énormément de pénalités, donc beaucoup d'avantages numériques. Ça avantageait les joueurs offensifs. »

On réalise plus précisément la différence entre les époques quand Lemieux explique le plus simplement du monde la manière - incroyable - dont il a battu le record de buts de Lafleur, 12 ans plus tard.

« Au dernier match de la saison, ça me prenait trois buts pour égaler le record de Guy, a-t-il commencé. J'en ai finalement marqué six. Ç'a été un évènement spécial de ma carrière. […] C'est une époque différente. Les joueurs sont maintenant meilleurs défensivement et les gardiens aussi. Je ne pense pas qu'on va revoir cela de sitôt. »

Quand on considère que le meilleur buteur de la LHJMQ cette saison - Samuel Asselin - a terminé la campagne avec un total de 48 buts, Lemieux ne s'est probablement pas trop avancé.

Une pensée pour Crosby

Absent puisque les Penguins n'ont toujours pas confirmé leur place en séries et qu'ils affrontent les Red Wings jeudi soir, Sidney Crosby a malgré tout été au cœur des discussions. Difficile de faire autrement.

Pas moins de 20 ans après le dernier match de Lemieux avec les Voisins de Laval, le 87 de l'Océanic a affiché des statistiques aussi époustouflantes que ses prédécesseurs. En deux saisons à Rimouski, il a totalisé 303 points, dont 120 buts, en 121 matchs.

« Il n'était pas pire pantoute, a lancé Lemieux, qui est aussi propriétaire des Penguins. Sid a eu une excellente carrière junior et il a été encore meilleur chez les professionnels. C'est un talent spécial.

« Il a tout gagné; trois coupes Stanley, c'est incroyable. Il a été le leader pour nous au cours des douze dernières saisons, il a gagné des médailles d'or olympiques. Avec le talent qu'il a et la manière dont il travaille dans les entraînements, il va être là encore pendant un bon bout de temps. »

Le top-10 des meilleurs joueurs de l'histoire de la LHJMQ

1. Guy Lafleur
2. Mario Lemieux
3. Sidney Crosby
4. Pat Lafontaine
5. Pierre Larouche
6. Mike Bossy
7. Dale Hawerchuk
8. Brad Richards
9. Denis Savard
10. Patrice Lefebvre

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.